Petite ballade dans les bois.

Pour ce deuxième dimanche de printemps nous avons fait une petite ballade forestière, nous sommes partis de chez nous à une altitude moyenne de 172 mètres pour arriver au point le plus haut du village situé à 202 mètres.

Voila ce qu’on peut apercevoir.

Sancergues

Sur cette photo vous pouvez voir l’église au centre, sur sa droite on peut apercevoir l’ancien silo agricole qui mériterait d’être démonté, sur sa gauche légèrement devant, le centre de secours et encore un petit peu plus à gauche l’antenne de téléphonie de Bouygues (me semble-t-il).

Tout au fond ce sont les premiers contreforts du Morvan et actuellement on ne peut pas s’y aventurer.

Depuis ce point la descente se fait à travers les bois.

la carte.

Je pensais trouver de l’ail des ours mais tout ce que nous avons vu ce sont des anémones des bois.

Anémones des bois

Le seul animal sauvage que nous avons vu est un coq faisan.

14 réflexions sur “Petite ballade dans les bois.

  1. Avec le nombre de chasseurs encore présents dans le coin, pas étonnant de ne pas voir de faune sauvage. Et en plus t’as plus d’abeilles pour que l’ail des ours prolifère. Sans parler de la privatisation de certains chemins parfois. Ah qu’il est loin le temps où les champs ressemblaient à des champs avec des haies, des bosquets et pas ce truc tout plat.

    J’aime

    1. Faut pas mettre tout sur le dos des chasseurs, les méthodes de cultures, les pesticides, les routes avec sa pollution (bruit et particules) sont à mon avis bien plus responsables de la diminution et puis ce n’est pas les chasseurs qui ont imposé les remembrements avec la disparition des haies, des fossés (Notre production agricole, sur un sol en moyenne très riche et très varié, est susceptible de doubler son rendement par un outillage approprié, la sélection des cultures et du cheptel, le remembrement des propriétés : De Gaulle, Mémoires de guerre, 1959, p. 453).
      A pluche.

      J’aime

      1. Oui, au point haut de la route Bourges-Sancerre, où se rencontrent les communes de Veaugues, Neuvy et Humbligny. Pas de mal des montagnes tout de même, mais je me souviens de sacrées congères en Février 1985!

        J’aime

  2. Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas… Si le loup y était il nous mangerait…
    Y a pas de loup par chez toi ???
    très bonne journée à toi

    J’aime

      1. A propos d’altitude, où j’habite on est à +204m… Et dans le centre de la ville d’à coté à +100m (C’est pourquoi ils sont parfois inondés)… Très bonne journée à toi

        Aimé par 1 personne

  3. A vrai dire, les animaux t’observent à ton insu. J’ai souvent été surpris par un petit craquement ici et là pendant mes promenades en forêt. Une fois, un écureuil me suivait, en sautant de branche en branche 🙂 Hier soir, j’entends la chouette, lorsqu’elle crie plus qu’elle ne hulule.

    J’aime

Les commentaires sont fermés.