Comment je vois « la chose »…

Vous l’aurez sans doute remarqué je ne parle pas de politique, ce n’est pas l’idée première du blog d’Anatole, mais je vais m’écarter juste un petit peu pour une fois.

J’ai trouvé ce dessin de Soulcié très parlant et qui reflète l’idée que je me fais, libre à chacun de faire sa propre opinion et je n’oblige personne à penser comme moi.

La méthode Macron

J’ai eu plusieurs patrons qui utilisaient cette méthode, à la fin ils demandaient pourquoi je ne faisais plus de proposition.

15 réflexions sur “Comment je vois « la chose »…

  1. Et comme toi, probablement, les braves gens s’en retireront, dépités. Là où je suis très peu rassuré, un effet de l’âge sûrement, est que, non-M ou pas, l’alternative humaniste ne me saute pas aux yeux … à part à la bibliothèque locale ou dans quelques bandes de personnes désintéressées et intéressées.
    Une belle journée à toi, belle et souriante.

    J’aime

  2. Lorsque je faisais des propositions dans mon entreprise, ce sont mes collègues qui me rétorquaient: « pourquoi te casser la tête? De toutes façons, tu ne seras pas payé plus cher à la fin du mois ».

    J’aime

    1. Effectivement quand tu as perdu ton temps à défendre des idées ou propositions et que tout part à la trappe, ce n’est pas la technique la plus motivante pour faire évoluer les conditions de travail.
      A pluche.

      J’aime

  3. Semblant de démocratie. D’ailleurs, qu’est-ce qui distingue encore nos démocraties (d’une forme) de dictatures ?

    J’ai travaillé dans une structure de service publique, il y a quelques années. Un simulacre de participation à une réforme avait été effectué. J’ai refusé d’y participer, ne cautionnant pas cette méthode. Les grandes lignes étaient déjà rédigées, la hiérarchie n’a donné que quelques miettes aux agents, leur donnant l’illusion de participer à une grande réforme et d’être entendu/considéré.

    J’ai hésité à me lancer dans les idées politiques sur mon blog. J’ai franchi le pas, mais prudemment.

    J’aime

    1. Comme je l’ai précisé, c’est un petit dérapage « juste un petit peu pour une fois » 🙂
      Les réformes … qui ne visent qu’à supprimer du personnel, j’ai donné aussi.
      A pluche.

      J’aime

    2. je pense que dans quelques mois,ca va saigner à nouveau dans les blogs vue la campagne de caniveaux qu’on va avoir pour la pseudo élection de notre roi de Feance

      J’aime

  4. Disons que c’est une méthode rapide…C’est son seul avantage, l’inconvénient étant les emmerdes après.
    Pour le boulot, je suis en train de mettre en place une nouvelle méthodologie. Il y a un an, j’ai présenté une proposition que l’on a testé. maintenant chacun apporte son retour d’expérience et on revoit la méthodologie depuis 4 mois en trouvant des compromis à chaque étape avec de fortes personnalités.. J’en ai encore pour 6 mois je pense. Mais au moins ça sera adopté.

    J’aime

    1. Ce n’est pas la meilleur méthode si tu as un peu de considération pour le personnel.
      Mais je ne suis peut-être pas le meilleur juge à cause de mon passé sulfureux avec les divers DRH.
      A pluche.

      J’aime

  5. C’est la méthode Macron , mais aussi la méthode Sarkozy… Et on se demande pourquoi Sarko admire tellement Macron…
    Quand au patrons, ce n’est pas nouveau… Mais perso, j’ai toujours eu les dates que je voulais ! Non mais !!!

    Très bonne journée à toi

    J’aime

      1. Tu sais, il y a des patrons, « des managers », qui ne savent diriger que comme Sarko (qui disait « j’écoute ce qu’on me dit, mais je n’en tiens aucun compte)… Macron est dans la même posture (Tu te souviens du « grand débat » qui n’a servi qu’à faire croire que nous serions entendus)… Le bon manager, c’est celui qui sait adapter son style de commandement à chacun de ses personnels : Laisser faire, participatif, dirigiste… J’avoue que le « participatif » était le plus rentable et le plus positif des styles de management… Mais avec quelques uns, c’est l’un des deux autres styles qui étaient hélas incontournables…
        Très bonne journée à toi

        Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.