Nichoir à bourdon.

Vous le savez je suis un grand admirateur de la nature sauvage, mais parfois pour attirer la faune dans son jardin il faut user de subterfuges.

En plus des nichoirs à insectes que j’ai un peu partout dans mon jardin cette année j’ai fabriqué un potentiel nichoir à bourdon.

Pollinisateurs hors pair, les bourdons doivent être préservés au jardin. Pour les aider à créer une colonie chez vous, pourquoi ne pas leur construire un abri !
Le bourdon est un précieux allié du jardinier car il commence son travail de pollinisation bien avant les abeilles. Supportant mieux des températures plus fraîches, il s’active dès le début du printemps et joue les prolongations en automne. Sa journée de labeur commence à l’aube pour se terminer au crépuscule et ce, presque toute l’année excepté au cœur de l’hiver. Le bourdon pollinise ainsi les arbres fruitiers du verger, mais aussi les plantes ornementales ou potagères de longs mois durant.

Sous ce morceau de tuile se cache le nid à bourdon, un simple pot de terre rempli de paille ou de mousse, retourné et qui dépasse de quelques centimètres, la tuile qui repose sur des pierres possède une pente pour évacuer l’eau de pluie et éviter l’inondation du refuge.

Vous penserez à laisser suffisamment d’espace entre le sommet du pot et le toit pour en faciliter l’accès (mais pas trop). Ne vous découragez pas si vous n’avez pas de visiteur la première année, pour le moment chez nous il n’y a personne sauf le chat qui vient poser son derrière sur la tuile parce que c’est chaud au premier coup de soleil.

12 réflexions sur “Nichoir à bourdon.

  1. Voilà qui m’intéresse! J’ai avant tout pensé à des refuges à reptiles (essentiellement les lézards des murailles), qui pullulent actuellement dans notre future propriété, car pour l’instant les chats ne sont pas encore arrivés. Il faudra aussi penser aux plantes mellifères pour lesdits insectes.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que les reptiles amusent beaucoup les chats, quelques centaurées pour attirer les oiseaux et un peu de jachères sauvage, un petit tas de bois pour les abeilles charpentières.
      J’ai vu au canada un propriétaire de vergers installer aux pieds de ses arbres des nichoirs semblables pour polliniser.
      A pluche.

      Aimé par 1 personne

    1. Je n’ai pas détaillé l’installation car on trouve sur le net comment faire, mais le principe est simple, tu fais un trou légérement plus large que le pot, tu mets la mousse ou la paille sans trop tasser dans le pot , tu installes le pot en laissant dépassé le morceau avec le trou du fond (qui sera l’entrée) et tu fais en sorte de rajouter une tuile, un planche pour faire un toit (la tuile ou l’ardoise s’est bien car cela restitue la chaleur), chez moi il est installé dans mon potager à quelques mètres des pommiers et pruniers. L’année dernière j’avais un nid avec une colonie au pied de mon tas de bois (un ancien trou de rongeur).
      A pluche.

      J’aime

  2. Qu’est-ce qu’il vaut mieux ??? Un Nichoir à bourdon, ou bien ni Boudoir à nichon ??? 🙂
    Très bon dimanche à toi… J’espère qu’il va enfin ne pas pleuvoir et faire des rafales de vents, pendant une heure ou deux, pour que je fasse la vidange de la voiture à Nono…

    J’aime

    1. Quelle drôle d’idée ce boudoir à nichon, mais pas étonnant de ta part 🙂
      La météo prévoit des risques de pluie entre 10 et 12 heures chez nous ce dimanche et toujours du vent, j’imagine que plus au nord la situation ne doit pas être meilleur.
      Bonne vidange et n’oublies pas de remettre le bouchon si tu l’as démonté.
      A pluche.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.