Encore une expérience…

Vous le savez je ne suis jamais à court d’expériences et mon dernier test c’est avec le petit bassin des poissons.

Dans ce bac qui est une baignoire sabot que j’ai récupéré dans ma vie d’avant elle devait finir sa vie à la déchetterie alors qu’elle n’avait jamais servie.

Ce minuscule bassin a vu jusque quatre poissons rouges mais un chat pécheur qui ne fait pas parti des SDF qui fréquentent le jardin a eu la malheureuse idée de s’amuser à les sortir de l’eau, je les ai retrouvé tout sec sur la pelouse en pleine sécheresse (la vidéo surveillance était défaillante, mais nous l’avons déja surpris en flagrant délit) .

Ici pas de piège à chat mais une expérience de fabrication d’un filtre cyclonique, pour les essais je me suis limité à un petit seau de deux litres, mais pour avoir un bon rendement il faudrait augmenter la taille du contenant, le principe est simple, il faut créer un effet de cyclone dans le contenant, c’est pour cela qu’il faut qu’il soit cylindrique et installer une sortie pour la vidange de l’eau en haut, les déchets avec le cycle ont tendance à se retrouver au fond du filtre par gravité.

Voila donc en image mon mini filtre cyclonique, il ne fonctionne que lorsqu’il y a du soleil puisque c’est une pompe solaire qui envoie l’eau dans le seau, le reste est assuré par la gravité et l’eau retombe dans le bassin.

Vous avouerez que ce n’est pas très joli mais le principe est là et ne demande qu’à être amélioré.

Vous l’aurez compris, c’est encore du recyclage avec les bricoles en stock.

8 réflexions sur “Encore une expérience…

  1. Filtre cyclonique ou pas, je vois que tu as bien intégré cette baignoire condamnée à ton petit jardin et, cerise sur le gâteau, a réussi à y faire pousser des nénuphars! Je vais t’envoyer par MP une autre idée de recyclage…

    J’aime

    1. Merci pour ton idée de recyclage, chez nous les containers sont équipés d’une puce et chaque fois que je les sors elle décompte (si je dépasse les 12 sorties je paye un supplément).
      J’ai toujours eu envie d’avoir un bassin à la maison et cette solution est apparue, proche de la terrasse je peux entendre le clapotis de l’eau quand la pompe se met en marche.
      Le nénuphar nous offre entre 5 et 10 fleurs dans la saison et c’est un cadeau d’un client qui possède un plus grand bassin.
      A pluche.

      J’aime

  2. Intéressant comme idée. Faudrait juste que je récupère une baignoire sabot pas trop abimée quand même. J’ai peur que celle qu’on va faire enlever bientôt ne résiste pas trop :s
    Après, une fois que ça marche, reste à fiabiliser et intégrer dans l’environnement.

    J’aime

    1. Stabilisée sur un lit de sable et bien de niveau, une fois pleine elle ne bouge plus, il y a pas loin de 10 ans que je l’ai installée.Je voudrais bien mettre un plus grand bassin mais je cherche des bras pour creuser 🙂
      Celle que tu risques de récupérer sera sans doute percée pour la vidange, faut y penser.
      A pluche.

      J’aime

  3. Et bien professeur Tournesol… Je n’ai rien compris ! Tu filtre quoi ? Tu es vraiment trop balèze pour mon vieux cerveau qui ne comprend plus que couic !!!
    Très bonne soirée à toi

    J’aime

    1. C’est un filtre cyclonique, l’eau vient du bassin elle est projetée sur la paroi du seau et elle tourne dedans, en tournant les particules ont tendance à tomber au fond du récipient et quand le niveau est atteint l’eau ressort par le tube de vidange qui est en haut et reprend le chemin du bassin (c’est l’idée).
      C’était vraiment moche et pas trop efficace, faudrait plusieurs filtres en cascades (cailloux, sable et filtre mousse) mais ce serait aussi moche.
      A pluche.

      J’aime

      1. Ah ! J’ai compris… Oh, la beauté, tu sais… ça ne se mange pas en salade… Alors que les poissons.. Si !
        Très bonne journée à toi

        J’aime

Les commentaires sont fermés.