La gazette du village…

Il y a bien longtemps que je n’ai pas mis d’information sur mon petit village du centre de la France, le dernier gros événement dans le bourg c’était pour nous prévenir que la circulation serait compliqué durant une semaine suite à la réfection de la chaussée, finalement même si un arrêté préfectorale avait été déposé les camions ont pu quand même traverser le village pratiquement sans souci.

Faut dire que seulement quelques petites pièces de goudrons ont été rapportées.

Ici c’est la vente des peupliers qui a attiré mon attention après qu’un lecteur de la bibliothèque me l’a signalé, j’ai donc pris mon petit appareil photographique et je suis allé prendre quelques clichés.

Route d’augy

La peupleraie est située dans le cercle rouge, c’est un zone marécageuse qui fait office de tampon lorsque la rivière déborde, et pour l’occasion c’est une petite rentrée d’argent pour la commune.

La plantation installée à densité définitive (200 arbres/ha). Ces plantations sont généralement homogènes car utilisant du matériel végétal reproduit par bouture (appelés «plançons»). Les variétés cultivées, appelées cultivars, sont multiples. Chacune a des exigences qui lui sont propres mais toutes affectionnent des sols épais, riches et bien alimentés en eau. Les terrains alluviaux sont leur domaine de prédilection.

La récolte du peuplier est assez rapide, entre 15 et 20 ans, après la 13 année la phase de croissance ralentie, avec une forte diminution de l’accroissement en volume.

Sources: ICI

13 réflexions sur “La gazette du village…

  1. Bizarre, ta carte, car la ligne du « Tacot » pourtant fermée en 1948 y figure encore! A Veaugues, les rustines de toutes tailles dans les rue, on vit avec depuis toujours. En ce moment, c’est la réfection du réseau d’eau potable qui transforme le bourg en champ de bataille…

    J’aime

    1. Oui, je me suis fait la même réflexion pour la ligne du tacot. La réfection du réseau d’eau potable c’est à peu près tous les 50 ou 60 ans, si tout va bien, vous allez être tranquille un moment 🙂
      A pluche.

      J’aime

    1. C’est une coupe rase, de nouvelles boutures vont être installées certainement à l’automne et dans 3 ans ils feront 6 m de haut.Quand tu vois les champs de blé ils sont récoltés dans l’année mais pour le peuplier la récolte se fait après une quinzaine d’années. C’est pas très joli mais c’est la méthode de culture.
      A pluche.

      J’aime

  2. Et donc ça va etre replanté avec la même essence? Ça peut varier? parce que c’est chiant les alignements de peuplier… et vive la biodiversité dans les bois et les haies.

    J’aime

    1. Dans une zone comme celle-ci ils vont sans doute replanter des peupliers (peut-être un autre variété), si tu regardes les champs de maïs, de blé, d’orge, c’est aligné aussi 🙂 c’est la méthode culture qui veut cela.
      Dans cette peupleraie, tu as un tas d’animaux qui trouvent refuge, canards, faisans, batraciens…
      A pluche.

      Aimé par 1 personne

  3. Je ne sais pas si un peuplier peut plier ??? Mais il peut être coupé, même s’il ne peut plier…
    très bonne soirée à toi (Fais toi un bon barbecue avec de la braise de peuplier… mais après 4 ans de séchage)…

    J’aime

    1. C’est pas un été à barbecue j’en ai fait seulement deux cette année.
      Il m’arrive de brûler quelques morceaux de tremble parfois dans mon bois de chauffage.
      A pluche.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.