rasette à pousser et tirer.

Vous le savez maintenant je suis toujours à la recherche d’un outil qui pourra me faciliter le travail et en fouinant sur le web, j’ai vu une binette en U de chez Polet.

Il me semble intéressant puisque cet outil multifonctions résulte de la combinaison entre une binette et une ratissoire.
Il vous permet ainsi de désherber en poussant ou en tirant.
L’extrémité de l’outil, ouverte et bien affûtée, s’avère très utile pour arracher les mauvaises herbes à racines profondes.

J’ai toujours quelques morceaux de ferrures de volets en stock qui ne demandent qu’à retrouver une seconde vie.

Tout ce qui a servit lors de ce bricolage est le produit du recyclage, fer à béton, tube d’ancien support de fil à linge, ferrures de volet et même le manche est une perche de noisetier récupérée lors la dernière campagne de bucheronnage.

J’ai fabriqué cet engin en moins de 2 heures au feeling comme souvent lorsqu’une idée me passe dans la tête. Je suis assez heureux du résultat même s’il y a sans doute encore moyen d’améliorer la bête.

12 réflexions sur “rasette à pousser et tirer.

    1. C’est sans doute le coté faible de la bête mais il n’a pas lieu de travailler pour dessoucher un chêne mais juste quelques herbes sur le trottoir ou dans l’allée gravillonnée.
      Je vais réfléchir à cette problématique.
      A pluche.

      J'aime

  1. J’ai une rasette (tu m’apprends ce mot) qui date des temps immémoriaux et qui n’en est pas moins efficace. Elle est constituée d’une lame en acier (hélas maintenant bien usée) fixée sur un bâti en fer-à-cheval. Par contre, elle ne peut être utilisée qu’en poussant. Il faudrait lui souder une nouvelle lame…

    J'aime

      1. Le problème, c’est que le sol est bien trop bas ! Il faudrait installer des jardinière à portée de main sans se baisser… C’est faisable…
        Très bonne journée à toi

        J'aime

  2. Comme l’homme de glace, je pense que la soudure entre manche et racloire est le talon d’Achille. Bien entendu, ce n’est que la mark I. La mark II pour bientôt ?

    Tiens, j’ai pensé à toi récemment, en voyant un fourgon de distribution de surgelés. J’ai bien ri !

    J'aime

    1. Tu penses à moi en voyant passer les « cons gelés », merci quand même 🙂
      Le fer à béton est soudé sur 3 bon cm sur la lame et 4 cm dans le tube, je me suis amusé dans l’allée gravillonnée durant 15 à 20 mn et je n’ai pas remarqué de problème, faudrait que recentre le point de fixation pour répartir les forces, ce qui sera fait dans un prochain épisode peut-être.
      A pluche.

      Ps: Je n’ai jamais revu les gars qui faisaient du porte à porte pour vendre les surgelées depuis que je les ai raccompagné au portail (Thiriet) mais le covid est passé par là.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.