Le rouge-gorge…

Voila un petit oiseau qui doit peser entre 16 et 22 grammes, à mettre dans la même catégorie poids plume que la mésange.

On peut croire ou non aux légendes: chacune a sa part de rêve et de poésie. Celle du Rouge-gorge se rattache à la mort de Jésus. En ce temps là, ce n’était qu’un modeste oiseau au plumage brunâtre. Le jour de la Passion, il s’approcha bravement du supplicié sur sa croix ; de ses ailes, il essuya les larmes du Christ ; de son bec, il arracha les épines qui lui blessaient la tête, lorsqu’une goutte de sang tomba sur sa gorge, colorant à jamais son humble plumage. On pourra certes épiloguer sur la véritable couleur de cette tache. Inutile de chercher bien loin: le terme « orange-gorge » sonne mal ! Du coup, notre oiseau se voit crédité d’une coloration qu’il ne porte pas mais qui corrobore ce que dit la légende.

Sources: ICI

rouge-gorge

Publicité

10 réflexions sur “Le rouge-gorge…

  1. Ben… Écoute : J’ai été au cathé… Ils m’ont raconté la bib’ en long en large et en travers… Mais je n’ai jamais entendu parler de rouge-gorge… D’ailleurs y en a-t-il en Israël ? Plutôt des vautours… 🙂
    Enfin, disons que c’est une belle histoire pour les enfants… Quoique un crucifié… ç’est un truc à faire cauchemarder les gamins !!!
    Très bonne journée à toi

    J’aime

    1. Aucune idée si le petit passereau fréquente Israël mais je trouve que la légende est mignonne, tu sais nous sommes tous des enfants… avec un age plus ou moins avancé 🙂
      A pluche et bonne soirée.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.