Manche de hache.

Mon fiston m’avait confiè cette hache dont vous avez pu voir que l’état n’était pas formidable, avant elle servait de cale sous un meuble et la mission c’était de lui redonner la vie, sans aucun doute pas comme aux premiers jours car vous le savez lorsqu’on greffe de nouveaux morceaux on y ajoute un peu plus de fragilité.

Après avoir remis un œil nouveau, je me suis attelé à la confection d’un nouveau manche, ici c’est un morceau de noisetier, ce qui n’est pas le plus commun pour faire un manche d’outil, mais comme les anciens je fais avec ce que j’ai sous la main.

Vous pouvez remarquer que je lui ai redonné un peu de coupant car faut dire que lorsque j’ai testé son utilisation elle avait tendance à rebondir.

Maintenant elle coupe plutôt facilement une feuille de papier.

Elle va retrouver une utilité pour fendre du petit bois pour l’allumage de la cheminée ou du barbecue et reprendre vie en pensant aux gens qui s’en sont servis au siècle dernier.

Entre temps je viens de tailler dans un reste de cuir une petite housse de protection pour la hache et surtout pour celui qui la transporte.

Un rectangle de cuir plié, deux rivets pop, un trou pour passer un lacet en cuir taillé dans une chute et l’affaire est rondement menée.

8 réflexions sur “Manche de hache.

    1. Il me manque encore la pierre à feu, je n’ai pas encore étudier le sujet mais je pense qu’on peut en trouver pour moins de 20€, la préparation au « Chaos » doit se préparer d’avance 🙂
      A pluche.

      J’aime

  1. Efficace et élégant, que demander de mieux? Le noisetier, comme le hêtre, fait très bien l’affaire pour les manches, tant que l’outil n’est pas exposé à l’humidité. C’est un bois léger et assez résistant. Sinon, le plastique, c’est vraiment fantastique… pour les manches d’outils!

    J’aime

Les commentaires sont fermés.