Expérience arboricole…

Cette année j’ai envie de tenter cette expérience sur un pied d’aubépine qui a poussé spontanément dans mon jardin, je vous ai déjà parlé du néflier.

Je suis allé récolter quelques tiges sur l’arbre et j’ai procédé à la greffe à l’ancienne avec du raphia.

Maintenant il nous faudra patienter jusqu’au printemps pour voir le projet se réaliser ou avorter.

14 réflexions sur “Expérience arboricole…

  1. Bonne idée ça devrait bien fonctionner en mettant un arceau de branches fines pour protéger des oiseaux et attention aux chevreuils qui aiment les jeunes pousses.
    On va croiser les doigts. Bonne journée à toi

    J’aime

    1. Y a deux ans j’avais greffé un pommier sur un pied de cognassier mais après un bon début, la sécheresse a réduit à zéro mes espoirs. L’avenir nous le dira et pour les chevreuils pas d’inquiétude le terrain est clos.
      A pluche.

      Aimé par 1 personne

  2. J’ai réussi plusieurs fois cette greffe, dont le résultat est souvent au rendez-vous. Ton travail est propre et il n’y a pas de raison pour que ce ne soit pas une réussite! Par la suite, tu verras que le greffon poussera plus fort et vite que le porte-greffe, et il te faudra veiller à ce qu’il ne se développe pas exagérément. Il faudra aussi régulièrement éliminer les rejets épineux de l’aubépine.

    J’aime

    1. Tu connais mon goût pour les expériences et j’ai eu quelques bons résultats sur des cerisiers dans ma jeunesse, le problème c’est la sécheresse 🙂
      Les rejets épineux c’est vrai que je n’avais pas pris connaissance que l’aubépine était un rempart efficace contre les intrusions.
      A pluche.

      J’aime

    1. Dés que j’ai un pancréas d’occasion je te passe un mail, mais tu n’es pas sans savoir que je dois laisser le tien à sa place et donc il faut que tu fasses de la place à coté pour pratiquer la greffe.

      A pluche.

      J’aime

  3. si tu deviens expert en greffe, intéresse toi à la greffe de cerveau, on en aura besoin par les temps qui courent où les réactions à chaud à des tonnes d’informations non vérifiées font dire n’importe quoi.

    On ira manger des nèfles en attendant.

    J’aime

    1. Aujourd’hui, je me suis lancé dans la chirurgie réparatrice, un billet la semaine prochaine 🙂
      Pour manger des nèfles faudra encore que j’aille en cueillir sur l’arbre auquel j’ai pris les greffons.
      A pluche.

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.