Le mouron rouge.

Le mouron rouge est une petite plante rampante, haute de 10 cm, large de 40 environ. Elle produit de fines tiges presque quadrangulaires portant des feuilles opposées ovales, glabres et sans pétiole, séparées d’assez longs entrenœuds. Les fleurs naissent à l’aisselle de chaque feuille, portées par un long pédoncule floral. Ce sont de petites fleurs aux 5 pétales étalés et réguliers, soudés uniquement à leur base. Les fleurs sont rouge, orangé ou bleu, selon les individus ou selon l’acidité du sol d’après certaines théories, et présentent une gorge pourpre.

mouron rouge.

Les feuilles sont opposées, la tige est carrée, glabre, souple et très ramifiée, la nocivité de la plante est due à sa richesse en saponines, elle n’est pas mortelle et une consommation accidentelle ne nécessite pas d’aller aux urgences, par contre elle est mortelle pour les lapins et les poissons.

Sources: Récolter les jeunes pousses des plantes sauvages comestibles (édition Terran).

mouron rouge.

11 réflexions sur “Le mouron rouge.

  1. Mortelle pour les lapins et comestible pour l’homme? Un peu comme l’Amanite Phalloïde qui fait le régal des limaces? En tous cas, j’ai toujours trouvé cette petite plante discrète très décorative; la preuve, je la laisse courir autour des tombes de la famille.

    J’aime

    1. Je pense que la taille du mangeur est importante, je n’ai pas dit « comestible pour l’homme » mais « une consommation accidentelle » 🙂
      Pour les tombes de la famille, l’orpin âcre est un solution aussi.
      A pluche.

      J’aime

  2. Ne te fais pas trop de mouron pour le mouron et j’espère que nous n’en mourrons pas… Allez, bois un coup de rouge en attendant… 🙂
    très bon ouiquenne à toi

    J’aime

  3. En voilà encore une que l’on arrache trop facilement. Je laisse un peu tout ça vivre, tant que ça ne devient pas trop envahissant ou que ça ne prend pas le dessus sur les autres.

    J’aime

Les commentaires sont fermés.