Mon dernier projet…

Vous le savez maintenant j’ai toujours des idées, parfois des gros délires aussi mais le dernier en date c’est celui de faire un herbier numérique, la condition c’est d’utiliser une solution libre pour construire ce fichier.

Scribus est un logiciel de Publication Assistée par Ordinateur qui fait bien le boulot, qui est libre et traduit en Français, j’ai encore quelques difficultés pour insérer un Index mais trouverais sans doute une solution (si vous avez une idée, les commentaires).

Mon idée ce n’est pas répertorier toutes les plantes mais seulement celles qui colonisent les trottoirs de nos villes et villages, en faire un fichier numérique sous forme de fiches descriptives et dans la foulée mettre en avant celles qui risquent de devenir invasives.

Pour commencer il faut photographier les plantes dans leur environnement, la plante en entier, les feuilles et les fleurs ainsi que les fruits lorsqu’il y en a. Pour ce premier exercice je vais me contenter d’un périmètre de 300 m autours de la maison, ce qui va donner du travail (environ une trentaine de plantes).

Ensuite faire une reconnaissance des plantes en étant le plus précis possible tout en sachant que je ne suis pas botaniste.

Restera à mettre tout cela dans Scribus pour en sortir un livret pdf.

Un aperçu de la page de couverture.

herbier numérique.

Pour le moment c’est un projet qui ne demande qu’à s’épanouir, qui a déjà été fait dans certaines villes comme Bruxelles et en région Parisienne.

15 réflexions sur “Mon dernier projet…

  1. Ton idée est excellente, mais risque de te prendre plus de temps que prévu, car tu es très limitatif lorsque tu n’annonces que 30 espèces de plantes « commensales » (vivant au crochet de l’homme) dans un rayon de 300 m autour de chez toi. J’espère que tu en trouveras plus!

    J’aime

    1. En deux sorties j’en ai trouvé plus de trente mais le but ce n’est pas de faire un Atlas, je vais me limiter aux maximum à 35 pour ce premier exercice ce qui est déjà pas si mal. Dans le rayon de 300 m j’ai quand même trouvé 2 pieds d’abutilon d’avicenne qui sont distant de 300 m à vol d’oiseau.
      A pluche.

      J’aime

  2. Intéressant ! Peut-être ferai-je pareil mais avec 2 plantes qui m’interpellent à chaque sortie. Aujourd’hui un trèfle et une campanule…

    J’aime

    1. Jadis, le trèfle était considéré comme une plante magique associée à la magie blanche. S’il est notoire que la découverte d’un trèfle à quatre feuilles est censée porter bonheur à celui qui le trouve, d’autres sont étonnantes:
      À 4 feuilles, le trèfle peut rompre un sortilège ou le renvoyer à son envoyeur.
      À 5 feuilles, il prédit la célébrité.
      À 6 feuilles, de très grosses rentrées d’argent
      À 7 feuilles, la prospérité à vie
      A pluche et bonne sortie botanique.

      J’aime

  3. Beau projet. Je bute en ce moment sur de nouvelles plantes, fleurs et un arbre pour mon herbier numérique. Alors, je me laisse du temps. Il n’y a rien de plus plaisant que de connaître la flore (et la faune !) qui nous entoure 🙂

    J’aime

    1. « Ma foi… combien ça coûte et à quoi ça sert ?  » cela ressemble plus au discours d’un chef d’entreprise qui flatte sa carte du Medef 😦
      Mais pour répondre à ta question, cela ne coûte rien ou presque puisque c’est l’avantage du fichier numérique, pas d’impression sur papier.
      A quoi ça sert ? c’est comme une photographie générale à un moment T de la faune botanique, peut-être qu’un an plus tard il n’y aura plus les même plantes.
      C’est aussi un petit guide qui sert à donner un nom aux plantes qu’on peut rencontrer dans le village pour les plus curieux.
      Un moyen de repérer quelques plantes invasives.
      A pluche.

      J’aime

Les commentaires sont fermés.