Le concours de l’été, la réponse.

Le petit outil en question est un « démonte obus de valve », un engin qu’on peut trouver dans les magasins de bricolage pour quelques euros ou chez les marchands de cycles.

J’ai récupéré un vieux diable qui était en petite forme, les pneus étaient dégonflés et remplis d’eau car l’engin était entreposé aux quatre saisons. J’ai remis de l’air dans les chambres à air mais quelque temps plus tard je me suis rendu compte qu’un des deux était presque à plat.

Je me suis donc attelé au démontage et pour mener à bien ce projet j’ai du vider complétement la chambre à air, pour ce faire je me suis donc fabriqué ce petit engin, pas besoin de prendre la voiture pour se rendre en magasin et vous l’aurez compris ce n’est quand même pas la mer à boire pour le faire. Faut juste trouver un petit tube qui puisse entrer dans la valve et faire un trait de scie en rapport avec la taille de l’obus.

la roue du diable.

obus une fois sorti.

obus et l’outil.

principe de fonctionnement.

Après le test de la bassine d’eau et ne remarquant aucune fuite sur la chambre à air j’en ai déduit que c’était sans doute l’obus qui devait être mal serré.

Bravo et merci aux participants qui ont fait travailler leur matière grise et même certains qui ont été bien plus loin, dégorgeoir, arrache couronne dentaire, épilatoire pour postérieur, langue de chat, cure-oreille, remonte pendule…

15 réflexions sur “Le concours de l’été, la réponse.

  1. J’aurais dû y penser. Une fois, mon diable a crevé et je l’ai porté chez mon garagiste pour la réparation. Il ne m’a heureusement pas facturé l’essai sur route.

    J’aime

    1. Le démontage des roues de diable est bien plus facile que sur une brouette, je me souviens en avoir bavé lorsque j’ai du changer la chambre à air. Ce petit outil est vendu chez Leroy pour moins de 2€.
      Les essais sur route se sont révélés plutôt médiocre, je pense que les roulements sont détruits.
      A pluche.

      J’aime

    1. Effectivement, quand je vois dans la presse qu’il y en a qui apporte ce genre d’engin sur les brocantes pour les vendre (les obus) et même certains les glisser dans les containers du recyclage, je me demande si la lumière n’est pas à tous les étages chez quelques spécimens.
      Il m’arrive d’essayer de déminer… des situations compliqués mais c’est plutôt rare.

      A pluche.

      Aimé par 1 personne

Les commentaires sont fermés.