Coup de gueule.

Il y a bien longtemps que je n’ai poussé un coup de gueule, et je dois dire que cela ne me manque pas.

Ce lundi de Pentecôte je me suis décidé à aller visiter à pieds une petite station qui abrite quelques orchis, c’est pas bien loin, la boucle fait un peu moins de 6 kilomètres.

Il est un peu tard car les Orchis sont presque tous défleuris, j’ai quand même déniché dans cette friche deux pieds de bourdon ou abeille.

orchis

Le reste est en fin de floraison.

avec son locataire.

Sur cette dernière vous pouvez remarquer la technique de capture de l’araignée.

Sur le chemin du retour le décors est moins réjouissant même si parfois c’est appétissant.

fraises des bois.

bmw.

Voila quelques exemples de déchets que j’ai pu prendre en photo sur environ 1,5 kilomètre et c’est sans compter ce qui peut traîner au fond du fossé.

Publicité

la gazette du village.

sauvetage de domino

Vendredi a été un après-midi mouvementé, il était un peu plus de 14 heures quand j’entends des chiens, ils sont deux en train d’agresser le pauvre Domino (le chat d’une voisine un peu plus loin), je me précipite chez notre nouvelle voisine pour faire fuir les agresseurs, le pauvre petit pépère ressemblait à une vulgaire peluche agité dans tous les sens, je me suis donc approché de la pauvre bête, il crachait du sang, grognait et avait fait sous lui, je suis donc allé chercher une boite à chat et tant bien que mal j’ai réussi à le glisser dedans, la propriétaire étant injoignable, j’ai pris la décision de l’emmener chez le veto habituel, mais il était surchargé de travail entre les césariennes et les rendez-vous et il n’a pas voulu me prendre, je suis revenu à la maison et j’ai téléphoné à la clinique située à environ 18km où ils ont bien voulu me recevoir et où j’ai passé une partie de l’après-midi.

Après une rapide auscultation, un poumon semblait fonctionner un peu moins bien et ils l’ont gardé pour la nuit, il allait lui faire une radio le soir pour vérifier quand ils seraient plus tranquilles. Le samedi matin vers 10 heures 30 j’ai pris des nouvelles et tout va à peu près bien, il est sous perfusion, il a eu des calmants et va rester pour le week-end en observation, il devrait revenir lundi.

IMGP9222
domino

Liberté, égalité, fraternité

Liberté, Égalité, Fraternité.

Pour finir notre petite randonnée du dimanche 5 septembre, nous sommes passés devant cette fresque installée depuis le dernier 14 juillet 2021.

Un grand bravo à cette petite commune qui arrive à animer la campagne rurale mais qui est souvent la cible de vandales, dernier acte en date, le vol des sanitaires pour handicapés sur l’aire de pique-nique du village.

Edit du mercredi 8 septembre 2021, des photos supplémentaires de la Rando de dimanche.

Le choix ?

Choix de canalblog.
Choix de Overblog.
Choix de WordPress.

Vous remarquerez qu’en mettant la main au portefeuille, on peut se débarrasser des cookies, mais est-ce que c’est « la » solution pour avoir la paix ?

Comment je vois « la chose »…

Vous l’aurez sans doute remarqué je ne parle pas de politique, ce n’est pas l’idée première du blog d’Anatole, mais je vais m’écarter juste un petit peu pour une fois.

J’ai trouvé ce dessin de Soulcié très parlant et qui reflète l’idée que je me fais, libre à chacun de faire sa propre opinion et je n’oblige personne à penser comme moi.

La méthode Macron

J’ai eu plusieurs patrons qui utilisaient cette méthode, à la fin ils demandaient pourquoi je ne faisais plus de proposition.

Retour en 2009…

Que ceux qui suivent le blog depuis un moment savent qu’avant de sévir sur cette plateforme, j’avais un autre blog qui me servait un peu de défouloir, lorsqu’elle a tiré sa révérence j’ai fait une petite sauvegarde des textes que j’avais écrit et lorsque j’ai un petit coup de blues je relis mes histoires.

Alors je vous partage « Mon premier coup de gueule de l’Année 2009 ».


Alors voilà je vous explique brièvement la situation, pour vous mettre dans le bain.
Depuis l’avant veille de Noël, nous sommes en panne de chaudière au bureau (cela fait donc plus de 15 jours), après avoir signalé le problème un gars de la maintenance est venu (deux jours après) pour nous dire que finalement c’est une pièce qui ne fonctionne plus (enfin cela on l’avait compris) et qu’il faut commander la pièce après être passé par toute la hiérarchie pour avoir un accord (ce qui normalement a été fait dans la journée, promis, juré, craché comme on dit).
La première semaine nous l’avons passé avec deux convecteurs (personnel) que des collègues ont apporté ce qui a permis d’avoir une température d’environ 17°C pour travailler c’est un peu juste pour un métier qui ne demande pas un gros effort physique, puisque durant deux heures nous sommes en train de trier, classer et mettre en ordre le courrier qui finira dans votre boite aux lettres un peu plus tard.
Finalement, j’ai pris le téléphone pour dire ce que je pensais de la façon de laisser le personnel dans la merde, parait que le dialogue est un mot à la mode, sur ce le lendemain matin une charmante dame nous a livré 4 radiateurs à bain d’huile, le problème c’est que cela ne fait pas grimper la température et que si l’on branche tout ce sont les plombs qui sautent et là, c’est plus de lumière, plus d’ordinateur, plus de chauffage, etc…
Alors deux jours plus tard, je reprends le téléphone (dont les piles avaient rendues l’âme aussi) et de nouvelles explications sur la situation, alors promesse que si lundi ce n’était pas réparé, la direction ferait l’acquisition de 3 brûleurs à pétrole pour nous réchauffer.
Lundi matin, toujours rien de fait, la chute des températures du week-end y étant pour quelque chose sans doute, voila que nous n’avons plus « que » 10°C et c’est seulement aujourd’hui mardi matin que nous avons vu les trois brûlots dans le bureau, même avec cela nous n’avons pas réussi à faire monter le thermomètre à 15°C.
Et maintenant le meilleur que je garde pour la fin, il paraît que finalement la pièce n’est commandée que depuis deux jours, alors on est pas près d’avoir chaud.
Je vous passe les détails sur « qui » est responsable car vous l’aurez compris:
C’est la faute à pas chance et sûrement pas à mon directeur bien au chaud dans un bureau parisien.
par anatoleM @ 06.01.09 – 19:21:26

Ce serait un événement isolé, on pourrait comprendre, mais quand le faux plafond vous tombe sur la tête avec les morceaux de laine de verre, que le matin vous arrivez au boulot et le local est inondé, que les WC des femmes sont condamnés… je peux dire qu’il y avait de quoi ronchonner 🙂

Quatrième jour,…

Aujourd’hui, pas de bricolage de bois, ce matin petit désherbage car les mauvaises herbes ne restent pas confinées, affûtage d’une gouge à asperge qui sert pour retirer les racines profondes.

Préparation pour la peinture de la cuve du compresseur qui était oxydée, quelques morceaux de scotch pour protéger des débordements. Quelques coups de brosse métallique pour retirer la rouille. Démontage des roues pour leur faire prendre un bain et huiler les mécanismes.

L’après midi, après installation du matériel avec mise sur cale, je me suis mis à la peinture en commençant par tous les endroits les plus marqués.

J’ai eu la flemme de démonter le moteur car j’aurais été obligé de refaire tous les joints, j’ai un embout de pied à remplacer mais les commerces de bricolage sont fermés pour le moment.

Hier, je suis allé faire les courses, c’est triste et en plus d’être cons les gens sont infects avec le personnel qui travaille dans les magasins. En dehors de cela ils ont quand même réussis à vider les rayons.

Voila l’engin en cours de restauration, après une petite couche de peinture.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai voulu préserver le gros auto-collant  dont j’ai masqué les contours, de l’autre coté il y en avait un autre mais en mauvaise état alors avec le décapeur thermique et une spatule je lui ai fait sa fête.

 

Mon répondeur est harcelé…

harcellement-telephonique

Mon répondeur est harcelé par des robots qui veulent lui soutirer des renseignements, heureusement il reste beaucoup plus calme que moi, c’est malgré tout ennuyeux puisque tous les jours il faut faire le ménage pour ne pas surcharger sa pauvre mémoire.

Ce sera donc mon deuxième coup de gueule de la semaine.

La gazette du village.

Mon petit coup de gueule, je comprends les gens qui ne peuvent pas tondre dans la semaine mais il reste quand même le samedi et le dimanche matin.

Mais quand la tondeuse démarre à 14h et ronronne jusqu’à 15h un dimanche après midi alors qu’il pleut des cordes j’ai du mal à supporté. La personne qui pousse la tondeuse a enfilé ses bottes et mis son ciré avec capuche alors j’imagine qu’elle a remarqué qu’il pleuvait.

Alors j’ai modifié une image de dessin à colorier, ajouté une paire de bottes, un ciré et ajouté deux gros nuages remplis d’eau.

homme-qui-utilise-la-tondeuse

On peut imaginer que cette personne ne doit pas supporter le chant du coq le matin dans sa maison de campagne ?