Le Pic épeiche

Nous avons eu la visite de ce couple de pic épeiche dans notre châtaignier. L’épeiche, comme tous les pics, est un oiseau solitaire et assez individualiste la plus grande partie de l’année. Ce n’est que pour la reproduction au printemps qu’il recherche et tolère un partenaire, le temps de mener à bien une nichée unique. Ensuite chacun repart à sa solitude. Il n’y a aucune tendance au grégarisme chez cette espèce. Lorsque j’ai vu ce couple nous étions à la veille de l’été, cela me semble un peu tard dans la saison pour créer une famille. Impossible de prendre une photo du couple car ils étaient assez turbulents.

Pic épeiche
Pic épeiche.

Vous trouverez plus d’informations sur ce petit oiseau qui met un peu de couleur dans le paysage.

Publicité

Bouton de serrage en châtaignier.

J’avais dit que pour le tour s’en était fini pour le moment, mais la météo m’a obligé à me réfugier dans le sous-sol alors j’en ai profité pour fabriquer deux boutons en châtaignier dans une latte de parquet qui traîne dans le garage.

Découpage à la scie cloche et ponçage en transformant la perceuse en mini tour. Ensuite après avoir ouvert la place pour glisser un écrou que je l’ai collé à la bi-composant.

Cela me permet de serrer et desserrer à la main sans avoir besoin d’outil.

Celui de la poupée mobile.
Celui du porte outil mobile.

Pour un peu plus de sécurité j’ai ajouter un capot en plastique sur le moteur, c’est un bidon de vinaigre de 5 litres dont j’ai retiré le haut, il y a deux ouvertures sur les cotés pour me permettre de serrer les vis de fixation du moteur.

Capot de protection.

J’ai toujours pas commander le variateur de vitesse mais ce sera peut-être la prochaine chose que je ferais sur ce projet.

Jean Martin, mémoire d’un compagnon tailleur de pierres.

Il y a bien longtemps que je n’ai parlé d’un livre sur ce blog, mais on m’a prêté cet ouvrage sur compagnonnage en France il y a quelques jours.

Jean Martin, mémoires d’un compagnon tailleur de pierres.

Ce livre retrace la vie de Jean Martin, son apprentissage dans le compagnonnage sur les chantiers du Maine et Loire natal jusqu’en Iran, en Egypte, en Grêce, en Syrie et enfin en Haïti. Dès l’instant où Alexandre Grigoriantz l’a rencontré sur le chantier de la Kara Klisa, perdu au fin fond de l’Azerbaïdjan Iranien, il a perçu en lui une âme d’une qualité rare et il a compris que ce français était marqué par un destin exceptionnel.

Vous l’aurez compris c’est un livre pour les gens qui aiment les travaux manuels, si vous passez votre journée devant un écran passez votre chemin.

Cela m’a donné envie de visiter le site des compagnons du devoir.

Petite tortue…

Le petite tortue c’est un papillon de l’ordre des lépidoptères entre 40-50 mm, les ailes rousses avec des taches noires, blanches et crème et une rangée de petites taches bleue près du bord.

Il est largement répandu dans les jardins, campagne cultivée, prairies.

Vous trouverez plus d’information sur ce site.

Ma source d’informations est le Guide des insectes Delachaux et Niestlé.

Les sources.

La fin du tour à laver,…

Voila c’est la fin du tour à laver, après avoir construit la poupée mobile il me restait à faire le porte outil qui doit aussi pouvoir se déplacer pour rester au plus proche de la pièce à tourner.

C’est donc cette partie que nous allons voir aujourd’hui.

Nous voila donc arrivé au bout de la construction, sans plan et avec le matériel à ma disposition actuellement c’est tout ce que je vais pouvoir faire pour le moment, comme je l’ai dit le moteur tourne bien trop vite et je vais devoir mettre en place un variateur de vitesse, mais pour le moment cela ne fait pas parti de mes priorités

Voilà un projet qui m’a occupé durant le confinement, et si l’année prochaine nous devrions remettre le couvert, je m’attaquerais à la suite.

Bricolage à 3 francs six sous…

Une petite idée de bricolage en tombant par hasard sur une vieille chaîne de vélo.

Cet outil sert à dévisser des trucs qui font de la résistance, j’avais un mandrin de perceuse sur un axe qui refusait de bouger. Avec ce morceau de pied de parasol, un petit boulon, son écrou et le morceau de chaîne j’en suis venu à bout.

L’inspiration est venu en regardant ce qui se vend dans le commerce et en copiant ce que certains bricoleurs ont pu fabriquer.

Pour retirer un filtre à huile, un gros boulon récalcitrant, un raccord vissé sur un tube s’est la solution pour trois fois rien.

Suite du tour à laver…

Comme promis la suite du projet de tour à bois à base de moteur de machine à laver, aujourd’hui j’ai continué la construction de la poupée mobile.

J’ai surtout travaillé sur le moyen de déplacer le chariot mobile, il faut qu’il puisse avancer le long des rails et pouvoir être bloqué.

Pour la pointe qui doit pouvoir tourner, je suis en train de recycler le mandrin et son axe d’une vieille perceuse hors service, mais pour le moment c’est encore compliqué.

IMGP1224IMGP1225IMGP1226IMGP1228

J’ai aussi sorti le poste à souder pour finaliser la pointe sur le moteur.

IMGP1243

Prochain bricolage installation du mandrin sur la poupée mobile, ensuite il faudra que je m’attaque à la construction du porte outil mobile.

Quinzième jour,…

1avril

En ce mercredi premier avril 2020, je n’ai pas fait un poisson mais un espèce de reptile qui ressemble à un lézard, il me restait une petite chute de bois de poirier de mes précédentes expériences et j’ai tenté la 3D pour celui là.

IMGP1101IMGP1104

Entre deux sculptures je poursuis la construction du manche de hache, j’ai fendu mon autre morceau de frêne pour qu’il sèche tranquillement mais il y a un gros nœud qui ne va me faciliter la tache à moins que le prochain manche soit plus court. Le beau fils de la voisine d’en face me voyant me débattre avec le pied de frêne m’a demandé ce que je faisais, je lui ai donc expliqué le sens de ma démarche et il m’a dit: oui c’est vrai c’est pas un truc qu’on trouve sur le Bon-Coin.

Onzième jour,…

Comme je l’ai dit dans un précédent article j’ai récupéré deux pieds de frêne d’un mètre de long, le lendemain une grosse fente se présentait dans un des morceaux. Signe pour moi qu’il ne faut pas attendre sinon je risque de ne pas pouvoir faire ce que je veux, et cela tombe bien puisque je suis confiné à la maison mais que je peux sortir dans le jardin.

IMG_3318Voila donc le deuxième morceau, j’ai fendu la bûche en deux dans sa longueur, j’essaye de reproduire a la façon des anciens lorsqu’ils emmanchaient leur hache, c’est le but de l’expérience sinon j’aurais dégainé la carte bleue.

IMG_3319

C’est le morceau du milieu qui va me servir pour ce premier exercice, comme vous le voyez là il a déjà pris quelques coups de serpe et j’ai coupé pour qu’il soit un peu plus court et ainsi m’épargner un peu de travail.

L’idée c’est d’avoir quelque chose avec deux cotés presque plats et une forme qui ressemble au manche d’origine.

IMG_3320IMG_3323

Comme dit un proverbe: « pour en avoir assez, il faut en avoir de trop » c’est pour cette raison que j’ai laissé de la marge pour fignoler.

Pour cette fois j’en ai terminé, la période de confinement n’étant pas encore arrivée à sa fin j’ai encore un peu de temps devant moi.

Démancher cette hache n’a pas été une partie de plaisir, même si le manche était vermoulu la partie insérée dans l’œil était bien sertie, et j’ai compté dedans deux clous plus trois autres coins forgés.