jeu de piste.

Bienvenue à ce jeu de piste.

Je m’appelle J.L. Colombo, Directeur de la fameuse agence de détectives « Les Chasseurs de Trésors ». Nous recherchons les détectives les plus doués au monde, et il paraîtrait que c’est ce que vous voulez devenir…
 
Voici un jeu de piste qui nous permettra de juger si vous possédez toutes les qualités et savoirs d’un détective professionnel : patience, action, identification visuelle, logique, acuité auditive, observation, discrétion et déduction ! Des défis vous attendent. Mon adjoint vous observera et décidera si vous méritez d’obtenir le badge tant convoité de Détective Professionnel !
 
Prêts pour le jeu de piste « la découverte de Sancergues » ? Alors, ouvrez votre dossier et suivez les instructions !

Dans le dossier vous recevrez un plan, un petit carnet, un crayon et un premier indice.

Une fois que vous aurez trouvé la cache du premier indice vous trouverez une indication qui vous permettra de poursuivre votre quête et découvrir les « trésors cachés de Sancergues ».

Un conseil, suivez les instructions à la ligne et vous viendrez à bout du jeu de piste.

Notez dans le petit carnet les réponses aux questions.

Rendez-vous maintenant devant la maison pour démarrer votre aventure.

Bon courage et bonne chance.

J.L. Colombo.

jeu de piste

J’ai organisé un petit jeu de piste pour occuper les petits enfants de notre voisine, la chasse au trésor de l’autre jour leur avait bien plu et ils étaient prêts à récidiver.

Cette fois c’est à la découverte du village où nous nous sommes aventurés, une petite balade de 2,2 km avec collecte d’indices au fil du parcours.

Apparemment la petite sortie sous le soleil les a bien occupé puisqu’ils veulent bien recommencer.

Voila en images les indices que je suis aller cacher avant de commencer l’épreuve.

les indices avant d’être cachés

Nous avons passé un bon moment et nous avons clos cette journée devant une pile de crêpes.

ma vie avec les arbres.

Une table, une chaise, une étagère venue de l’autre côté de la planète ou encore du bois de chauffage : dans nos sociétés toujours plus urbaines, nous sommes confrontés à l’arbre d’abord en tant qu’objet.
Déconnectés de la nature, nous avons tendance à oublier qu’il s’agit avant tout d’un être vivant : un être complexe, sensible et fragile, dont il faut prendre soin.

C’est tout le sens du métier de Karine Marsilly, arboriste, élagueuse-grimpeuse ou encore « généraliste de l’arbre ». Telle une doctoresse, entre diagnostic, traitement et remise en forme, son regard singulier examine chaque arbre dans sa globalité, de la cime de son feuillage à ses racines profondes sans oublier ses relations avec l’environnement. En appelant à considérer l’arbre comme un patient, comme un être sensible, elle nous invite à redéfinir notre rapport au vivant.

L’une des premières femmes en France à avoir exercé cette profession, elle nous fait partager dans cet ouvrage son amour des arbres et la nécessité de les protéger.

Le récit d’une vie au service des fragiles et paisibles géants qui nous entourent, accompagné de conseils pour prendre soin des pensionnaires de son jardin.

ma vie avec les arbres

Vous aimez les arbres, les femmes arboriste-grimpeuse, élagueuse alors ce petit carnet vous plaira.

Tant que nous aurons des châtaignes, nous aurons du pain.

Tant que nous aurons des châtaignes, nous aurons du pain, disait Pascal Paoli (un homme politique, philosophe et général corse 1725-1802).

La châtaigne est le fruit du châtaignier. Le terme désigne aussi la graine comestible contenue dans ce fruit. Les châtaignes non cloisonnées sont appelées des marrons, à ne pas confondre avec le marron d’Inde, qui est la graine (toxique) du marronnier d’Inde ou marronnier commun. La châtaigne fut longtemps la base de l’alimentation humaine dans des régions entières. On appelait d’ailleurs le châtaignier « l’arbre à pain » mais aussi « l’arbre à saucisses » car les châtaignes servaient aussi à l’alimentation des porcs. (sources Wikipédia)

résurrection écran.

Je suis heureux de vous annoncer la résurrection de mon écran, après avoir remplacé les deux condensateurs qui étaient gonflés et procédé au remontage (ce qui est plus facile que l’inverse).

Je vous rappelle que la réparation m’a coûté 3,20€, l’écran a été immobilisé durant 4 jours le temps de recevoir les composants.

capture écran

alimentation écran.

Depuis quelques semaines l’écran de mon ordinateur est de plus en plus long à s’allumer et dernièrement c’était jusqu’à plusieurs minutes.

En faisant quelques recherches sur un problème comme celui-ci on comprend vite que c’est sans doute un souci d’alimentation et plus précisément un condensateur gonflé qui ne fait pas son boulot.

Alors quand on connait le prix d’un condensateur, on se dit que ce serait bête de ne pas tenter sa chance.

La partie qui est la plus délicate c’est le démontage de la carcasse en plastique, faut vraiment chercher toutes les vis qui pourraient se cacher, et je me suis aperçu qu’il fallait démonter entièrement le pied pour trouver une vis cachée.

Une fois la bête désossée faut penser à prendre des notes pour brancher les fils au bon endroit lors du remontage, et ne pas se fier à sa mémoire visuelle, faire des photos c’est une bonne idée.

Voila donc la carte d’alimentation de mon écran Acer, pour le remplacer il faudrait mettre dans les 150 euros et la réparation me reviendra à 3,20 € frais de port compris (il ne reste aucune boutique de composants dans un rayon de 50 km à la ronde).

Rien n’est gagné d’avance, les composants sont sur la route.

carte d’alimentation

Sur le coté vous remarquerez les deux condensateurs qui sont gonflés et que j’ai démonté.

condensateurs

J’espère que ma séance de bricolage se passera mieux qu’avec la montre car je n’ai toujours pas trouvé comment me procurer la pièce cassée.

Je devrais avoir la réponse vers la fin de semaine si tout va bien.

La fontaine aux bougers.

La fontaine aux Bougers j’en ai déjà parlé sur le blog en 2019, j’y suis retourné ce dimanche alors que le soleil brillait sur la forêt des Bertranges et c’était bien sympa, calme et reposant.

J’ai été un peu déçu car je trouve que ce petit paradis a été un peu oublié et ce n’est pas le covid qui doit en être responsable mais plutôt le budget.

Je vous laisse découvrir les quelques photographies que j’ai pu faire ce jour, c’est un peu fouillis et un arbre est tombé dans un des bassin.

Le nom de Bougers est une déformation de « Bouviers » qui désignait les hommes qui menaient les bœufs. La fontaine était un lieu d’étape où les hommes et les bêtes pouvaient se désaltérer et se reposer.

Concours photo de l’onf 2021.

Cette année j’ai fait acte de candidature pour le concours photo de l’ONF, j’avais sélectionner ce cliché qui me paraissait original.

une paire de jambes

Cela ne vous surprendra pas mais je n’ai pas été sélectionné parmi les dix clichés les mieux notés (371 participants il me semble).

Pour comprendre un peu plus cette photo, il faut la voir de l’autre coté.

souvenir de guerre ?

Chaque fois que je passe devant cette arbre le long du sentier je me pose toujours la question: mais que lui est-il arrivé ?

Au moins une fois par an je vais voir comment il se porte, cette année les bucherons l’ont encore épargné et ne l’ont pas bousculé avec leurs engins.

rasette à pousser et tirer.

Vous le savez maintenant je suis toujours à la recherche d’un outil qui pourra me faciliter le travail et en fouinant sur le web, j’ai vu une binette en U de chez Polet.

Il me semble intéressant puisque cet outil multifonctions résulte de la combinaison entre une binette et une ratissoire.
Il vous permet ainsi de désherber en poussant ou en tirant.
L’extrémité de l’outil, ouverte et bien affûtée, s’avère très utile pour arracher les mauvaises herbes à racines profondes.

J’ai toujours quelques morceaux de ferrures de volets en stock qui ne demandent qu’à retrouver une seconde vie.

Tout ce qui a servit lors de ce bricolage est le produit du recyclage, fer à béton, tube d’ancien support de fil à linge, ferrures de volet et même le manche est une perche de noisetier récupérée lors la dernière campagne de bucheronnage.

J’ai fabriqué cet engin en moins de 2 heures au feeling comme souvent lorsqu’une idée me passe dans la tête. Je suis assez heureux du résultat même s’il y a sans doute encore moyen d’améliorer la bête.

la gazette du village.

mission océan

Une petite animation dans le village, organisé par les bénévoles de la bibliothèque, la salle nous est gracieusement prêtée par la mairie.

Ce n’est pas précisé sur l’affiche mais les consignes de sécurité sont toujours d’actualité (masque, passe sanitaire,…)