la forêt enchante murlin.

Dans le cadre du festival Nuits des Forêts qui se déroule partout en France du 17 au 26 juin nous avons eu l’occasion de visiter le site des établissements Charlois situé en forêt de Bertranges.

Nous avons pu découvrir l’art de la tonnellerie traditionnelle, discuter avec des planteurs de micro-forêt, grimper dans une cabane perchée à 12 mètres de haut, s’entretenir avec des artistes de Street Art dans un cadre original et sympathique.

Si vous avez raté ce premier week-end, il y a encore une session de rattrapage les 25/26 juin 2022, à Murlin dans le département de la Nièvre.

Bijoux en buis…

Quand je ne bricole pas des instruments de musique, il m’arrive aussi de sculpter des petites choses en bois.

Vous le savez je ne suis pas le gars qui dépense des centaines d’euros dans un cadeau e-tech, je préfère largement un petit truc fait main car je suis un manuel.

Pour ce petit cadeau, j’ai recyclé une grosse boite d’allumettes que j’ai décorée avec un petit morceau de papier, deux petits cotons à démaquiller.

L’autre jour j’ai construit une nouvelle table à glisser et pour faire les palets je les ai taillé dans du buis, une fois poli c’est un beau matériau, alors l’idée c’était d’en faire des petits bijoux, soit pour un collier ou un porte-clé.

Une fois sculpté on peut en faire ce qu’on veut ou au moins essayer, un petit fil de fer tressé sert de boucle d’accrochage, un petit trou dans la pièce en bois, un peu de colle et voila un petit objet décoratif. On peut même occuper les mômes durant un après midi cela change du collier de nouilles 🙂

Le bois.

Un bon couteau et un morceau de bois : voilà tout ce dont vous avez besoin pour apprendre à sculpter le bois. Chaque bûche recèle un vaste potentiel d’objets de toutes sortes ; il suffit juste de savoir extraire ce qui n’appartient pas à l’objet imaginé. Après une première partie consacrée à la présentation du bois et à un inventaire détaillé des techniques de travail à la hache et au couteau, ce livre vous propose une trentaine de modèles tant pratiques que récréatifs, allant de pièces traditionnelles comme les ustensiles de cuisine, les articles de vaisselle ou les patères, à des créations plus contemporaines comme le kit du barman, le peigne afro, la maraca ou encore les baguettes asiatiques. Vous découvrirez aussi les portraits d’artisans brillants, qui, chacun à leur façon, influencent le style et l’esthétique de l’artisanat suédois.

Sources: la quatrième de couverture du livre.

le bois

Vous le savez maintenant je suis plutôt un manuel, voila donc le dernier livre que j’ai pu réserver à ma bibliothèque préférée.

Je vous laisse imaginer toutes les idées qui vont pouvoir germer dans ma petite tête 🙂

L’art ?

Petite promenade dans mon petit village de 650 habitants, quand nous sommes arrivés en 1990 ici il y avait une usine de meubles contemporains, elle a déménagé pour changer de région après avoir sans doute profité de petites aides.

Vous pouvez visiter la page de l’ancien locataire et apprécier son style.

Une petite interview du maire de l’époque dans la vidéo suivante.

https://www.ina.fr/video/PAC05028234

En 2021, voila le bâtiment qui s’est bien dégradé mais qui reprend vie.

Voila ce qu’on peut voir de la route.

Les arbres redressés de Saint Setiers.

Projet collectif conduit par des bénévoles, avec pour « arme » haches et scies, ces billes de bois abandonnées ont repris vie sous forme de sculptures. Site naturel artistique, art brut, art spontané sans prétention culturelle, sans démarche intellectuelle mais véritable jardin contemporain. Ce site en libre accès est ouvert tous les jours. Simple visiteur, vous êtes les bienvenus. Un peu plus de temps, envie de participer, inspiré, vous pouvez devenir acteur de ce projet.

En passant par le haut du bourg du Saint-Setiers, sur la route de Sounaleix.

Accès libre. Ouvert toute l’année.

Sources: https://www.tourismecorreze.com/fr

Le Limousin nous offre parfois de jolies surprises, on aime ou on aime pas mais je trouve que cela met de la couleur dans le paysage.

Une œuvre durant confinement,…

Durant le confinement il ne faut pas perdre le sens de l’humour, même si la situation est grave il ne faut pas sombrer dans la déprime.

Pour changer un peu des mes bricolages voilà une photographie de ce que l’on peut voir durant le confinement chez nous.

IMG_3394

Vous trouvez que cela ni queue ni tête et vous aurez bien raison.

Allez je vous mets deux autres photos puisque je suis dans un bon jour.

IMG_3403

J’ai fait une deuxième cuillère en frêne.

IMGP1106

Et puis un cliché de cette superbe lune dans le ciel Berrichon.

Portez vous bien et prenez la vie du bon coté.

 

Où commence « l’Art »?

IMGP0978

Cette Œuvre n’est pas à vendre, mais c’est le point de départ d’une réflexion personnelle, à partir de quel moment on peut parler « d’Art » ?

Je suis parti de cette rondelle de bois que j’ai ramassé dans le bois, ces petits billots en chêne m’attirent toujours avec J-M il nous arrive aussi d’en récupérer des plus gros qu’il fend sur place.

IMG_3283

J’avais dans l’idée de me tailler un maillet carré dans cette rondelle, la courroie du rabot ayant rendu l’âme j’avais changé de projet.

Finalement comme la pluie et le mauvais temps sont toujours au rendez-vous je me suis réfugié au sous-sol et j’ai taillé le morceau de bois. Après un petit écorçage, quelques coups de serpe ainsi que quelques coups de scie voila comment la rondelle s’est transformer en cube, les faces ont été fignolées au rabot à main .

IMGP0975IMGP0976

Voila donc une œuvre qui finira en presse-papier ou en bloc-porte à défaut de finir dans la cheminée.

Alors, il commence où, « l’Art »?

Chouette, en poirier.

Encore un petit exercice de sculpture sur bois, utilisation de la serpe pour ouvrir la bûche en deux, ensuite rabotage de la face intérieur avec le matériel récupéré, mis en forme en dessinant quelque chose se rapprochant d’une chouette et découpage à la scie à main, quelques coups de ciseau à bois pour fignoler.

Ce qui est différent, c’est que j’ai récupéré deux morceaux de poirier plus sombre, et que j’ai incrusté pour faire les yeux, ensuite une fois que la colle avait fait son travail j’ai coupé ce qui était en trop avant de passer un petit coup de papier abrasif.

Avec un morceau de bois torturé, pas toujours facile de faire ce qu’on veut mais c’est comme cela qu’on sort du « formatage ».

IMGP0961IMGP0960

Il me reste encore quelques morceaux de poirier et je ne sais pas encore ce que sera le prochain animal.

Promis, juré, on s’écrira.

Cette exposition, conçue comme une longue lettre, explique la correspondance aux enfants et aux adolescents. Elle détaille ce qui fait une lettre, suit le trajet d’un courrier par la poste, explique le travail du facteur. De nombreux styles de lettres sont évoqués : lettre d’amour, de rupture, au Père Noël… à travers des extraits de texte de la littérature pour la jeunesse.

promis.jpg

Dans le cadre de notre bénévolat à la bibliothèque municipale nous affichons en général tous les deux mois une nouvelle exposition, cette fois, c’est la correspondance, avec une petite « Causerie » sur le sujet. En plus,  j’ai proposé de faire un petit concours sur l’Art Postal puisque finalement l’enveloppe est un moyen de faire voyager la correspondance.

Pour rester dans la tradition il faudrait passer par le réseau Postal mais pour augmenter le nombre de participants notre boite aux lettres reste ouverte à tous courrier, affranchi ou non.

affiche-post-art-page001.png

Vous trouverez un bulletin de participation en pdf que vous pouvez remplir en ligne avant de l’imprimer.

Concours-postal

Vous pouvez aller visiter le site de l’Université rurale qui comporte quelques pages sur la bibliothèque, coup de cœur, forum des lecteurs.