Champillon.

Vous avez peut-être vu le nom de ce village lors du tour de France 2019, puis qu’avant l’arrivée à Epernay les coureurs l’ont traversé.

Une étape importante pour la notoriété de Champillon se déroula en 1788 à l’époque où le sieur Nicolas Ricoteau obtint de l’intendant de Champagne, Rouillé d’Orfeuil, la concession d’un terrain au hameau de Bellevue pour y construire une auberge. Il avait constaté qu’un soleil radieux éclairait le lieu, même lorsque la vallée était couverte de brouillard et que, de ce endroit, le voyageur, avait le plus beau panorama de la région.

IMG_2846

Le premier propriétaire de l’Auberge Neuve, actuellement Royal-Champagne avait également été attiré par la fréquence des passages de diligence et voitures dont les chevaux, fatigués par une longue montée, devaient être relayés et dont les conducteurs altérés pendaient à calmer leur soif. Ce fut une halte pour Napoléon au lendemain de la bataille de Reims .

Sources; Wikipédia.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voila donc quelques images de notre dernière escapade champenoise sur la commune de Champillon, c’est amusant ces trois cloches extérieurs sur le clocher de l’église.

 

Publicité

La Sablière de Châlons sur Vesle.

A une dizaine de kilomètres de Reims se trouve la sablière de Châlons sur Vesle, et c’est un lieu assez fréquenté par les Rémois qui viennent trouver ici le calme et la nature.

On peut lire sur la page de Wikipédia

La situation de Châlons-sur-Vesle est unique avec sa sablière qui laisse apparaître une véritable coupe géologique des sables qui témoignent des fonds et du rivage de l’immersion du Bassin parisien à l’ère tertiaire. Sur une base de craie blanche et de marnes issues du Crétacé (étage Campanien) à la fin de l’ère secondaire (45 millions d’années avant notre ère) a été déposée à l’ère tertiaire (35 millions d’années) au Paléocène (étage Thanétien) une importante couche de sables marins. Ces couches s’empilent successivement sur un socle de tuffeau dit du Moulin Compensé, une importante couche de sables marins dans lesquels sont inclus des blocs de grès ferrugineux, des sables fluvioestuariens qui contiennent des blocs de grès blancs siliceux. Le grès ferrugineux est le résultat de la concrétion du sable par des oxydes de fer. Ces dalles présentent des dépressions circulaires qui sont les traces des pivots racinaires de la végétation de l’époque (probablement des palmiers). Ces sables contiennent une variété impressionnante de fossiles marins et aussi des esquilles de silex et des éléments de lignite témoins de l’influence fluviatile.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La vallée de la Vesle est une voie naturelle qui mène vers l’Ouest et le Bassin Parisien, de Reims à Paris, de Durocorturum à Lutèce. Les traces d’occupations romaines sont nombreuses sur la commune, ont été retrouvés dans le village, outre des sépultures, un four à potier et du mobilier (vases, amphores, coupes…), monnaie romaine… Dans les années 1950 fut mis au jour les restes d’un petit temple gallo-romain datant du Ier – IIe siècle apr. J.-C..

Une petite promenade sous les pins et quelques chênes, il n’en faut pas plus pour occuper un après midi dans la Marne, merci à nos guides champenois.

Le Mont Aimé.

Situé sur les communes de Bergères-lès-Vertus et de Coligny, le mont Aimé domine le sud de la côte des Blancs et la plaine de la Champagne crayeuse. Cette butte-témoin d’une altitude de 240 m est un site géologique et paléontologique particulièrement remarquable dont les formations géologiques sont sans équivalent en Europe.

Le mont Aimé fut occupé par l’homme dès le Paléolithique. Il fut ensuite le siège probable d’un oppidum gaulois, puis d’un relais de signalisation durant l’époque gallo-romaine.

Le mont Aimé apparaît dans les premières chroniques de l’époque mérovingienne et carolingienne. On peut lire dans La Chronique châlonnaise que saint Alpin, évêque de Châlons, voulant soustraire la population réfugiée aux violences des soldats d’Attila, la conduisit à la forteresse du mont Aimé.

Le mont Aimé est également appelé mont d’Hautefeuille lorsque Griffon et Ganelon, comtes d’Hautefeuille, surnommés les « loups d’Hautefeuille », firent de ce mont un repaire. C’est sur ce mont qu’en 877 Louis II le Bègue, fils aîné de Charles le Chauve, assembla les états et se fit proclamer roi.

En 1210, la comtesse Blanche de Navarre, veuve de Thibaut III de Champagne et mère de Thibaut IV de Champagne, dit le Chansonnier fit construire le château du Mont-Aimé.

Le vendredi 13 mai 1239, 183 hommes et femmes convaincus de catharisme furent brûlés sur le bûcher sur ordre de Robert le Bougre.

Aux XIVème et XVème siècles, la puissante forteresse se transforma en château-demeure.

Au cours de la guerre de Cent Ans, le château subit trois sièges menés par les Anglais, alliés des Bourguignons. À la fin de la guerre, il fut décidé de le détruire.

Le château fut alors petit à petit démantelé, et servit de carrière de pierres pour la construction des maisons des villages aux alentours. Au début du XIXème siècle une partie du donjon était encore debout.

Le mont Aimé fut le théâtre d’opération militaire pendant la campagne de France en mars 1814 lors de la bataille de Fère-Champenoise qui aboutit à la prise de Paris par les Alliés et à l’abdication de Napoléon Ier. Après la campagne de France et la deuxième abdication de Napoléon Ier, le 10 septembre 1815, le tsar Alexandre Ier choisit le mont Aimé pour une parade militaire, afin de démontrer sa puissance : 300 000 soldats et 85 000 chevaux manœuvrèrent dans la plaine de Vertus qui s’étend au pied du mont.

Un siècle plus tard, lors de la première bataille de la Marne en septembre 1914, le mont Aimé se trouva au centre du dispositif de la bataille des Marais de Saint-Gond.

Le mont Aimé est aujourd’hui un site viticole de grande importance, entouré du vignoble qui, en mono-cépage Chardonnay, donne le vin de Champagne Blanc de blanc.

C’est également un site touristique qui présente de belles promenades ombragées notamment à son sommet entre bois, clairières et ruines du château-fort.

Depuis 1966, l’association « Les Amis du mont Aimé » contribue à la sauvegarde du site et des derniers vestiges du château. Elle participe à l’embellissement du site pour le plaisir de tous les visiteurs, par la plantation de nouveaux arbres, l’entretien des pelouses et du mobilier, et d’un promontoire qui comporte une table d’orientation en lave d’Auvergne émaillée et qui a été refaite il y a quelques années, la première datant de 1909. Il permet d’admirer le panorama sur la côte d’Île de France et la Champagne crayeuse, qui montre bien l’intérêt stratégique de cette butte.

Sources: Le Mont Aimé.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Petite balade sur le Mont Aimé pour cette dernière journée du mois de juillet, on comprend bien en regardant le paysage que cela devait être un point stratégique pour qui voulait voir l’ennemi arriver.

Aujourd’hui cela reste une bonne idée de promenade en sous-bois avant d’arriver en haut du promontoire.

Durant la saison estivale, et pour la première fois dans le vignoble de Champagne, Vign’art organise un festival d’Art Contemporain et de Land Art. La première édition de cet évènement annuel se déroulera entre les mois de mai et septembre 2019 sur le versant sud de la Montagne de Reims et sur la Côtes des Blancs. 14 œuvres seront exposées « outdoor ».

Durant notre petit séjour dans la Marne nous avons eu l’occasion de croiser quelques œuvres, je trouve que c’est bonne idée car souvent cela ajoute un challenge supplémentaire pour visiter un village ou un lieu particulier.