Cookies à la farine de châtaignes.

Il y a bien longtemps que je ne vous ai pas mis une recette de cookies, j’ai un petit sac de farine de châtaignes et ce n’est pas toujours facile à utiliser, j’ai déjà fait des flans, des pains, aujourd’hui cela va finir en cookies.

Pour cette recette, il vous faudra:

170 gr de farine de blé
50 gr de farine de châtaignes
100 gr de beurre mou
80 gr de sucre blond
une grosse poignée de raisin et (ou) des pignons de pins, c’est facultatif
Un œuf et une pincée de sel
Du bicarbonate alimentaire (1 cuillère à café bombée)

Préchauffer votre four à 180°C

Dans un saladier mélanger les deux farines, la pincée de sel et le bicarbonate, l’œuf battu, les pignons, les raisins (si la consistance vous parait trop sèche, j’ajoute une cuillère à soupe de crème liquide).

Mélanger avec les mains et faire des boulettes un peu plus grosses que des noix que vous disposer sur du papier cuisson, une plaque tout en laissant un peu d’espace (cela va gonfler normalement).

Mettre à cuire 15 à 16 minutes et laisser 1 à 2 minutes au four avant de sortir.

Tant que nous aurons des châtaignes, nous aurons du pain.

Tant que nous aurons des châtaignes, nous aurons du pain, disait Pascal Paoli (un homme politique, philosophe et général corse 1725-1802).

La châtaigne est le fruit du châtaignier. Le terme désigne aussi la graine comestible contenue dans ce fruit. Les châtaignes non cloisonnées sont appelées des marrons, à ne pas confondre avec le marron d’Inde, qui est la graine (toxique) du marronnier d’Inde ou marronnier commun. La châtaigne fut longtemps la base de l’alimentation humaine dans des régions entières. On appelait d’ailleurs le châtaignier « l’arbre à pain » mais aussi « l’arbre à saucisses » car les châtaignes servaient aussi à l’alimentation des porcs. (sources Wikipédia)

Le geai

Le Geai des chênes est reconnaissable à son plumage coloré, rayé de noir et blanc sur la tête, dont les plumes peuvent se dresser (huppe érectile). Son bec est prolongé par une bande noire sous l’œil qui donne l’impression qu’il porte des sortes de moustaches noires.

Son corps est brun rosé sur le dessus et brun plus clair sur le dessous, sa queue est noire, son croupion et son bas-ventre blanc, ses rémiges primaires des ailes sont bleu vif et noires.

Sources: Wikipédia.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Voila donc en image le geai qui vient ramasser les châtaignes, il a remarqué que j’avais ramassé une partie des feuilles ce qui facilite sa recherche.

Marrons glacés maison.

 

Je ne vous donne pas la recette pour cuire et éplucher les châtaignes, ce n’est pas le plus amusant, mais c’est une étape important pour ne pas que vos fruits se réduisent en purée.

Dans une cocotte-minute de préférence, mettez l’eau et le sucre.
Mettez sur feu moyen, lorsque le sucre est devenu transparent augmentez le feu.
Dès que le sirop bout ajoutez deux sachets de sucre vanillé.
Laissez bouillir à gros bouillons pendant 3 min et plongez-y les marrons installés dans le panier de la cocotte, cela les protégera des chocs.
Laissez reprendre l’ébullition et laissez à frémissement pendant 1 min. Éteignez le feu et laissez refroidir tel quel 24 heures.
Le lendemain égouttez les marrons et portez le sirop à ébullition pendant 3 à 4 min puis plongez le panier de marrons et laissez frémir pendant 3 min.
Renouvelez l’opération le troisième et quatrième jour.
Pour terminer, sortez les marrons refroidis et posez-les sur du papier sulfurisé à l’air libre afin qu’ils sèchent.

Voila, tous les châtaignes ne se prêtent pas au glaçage et il se peut que le résultat ne soit pas à la hauteur, ici je l’ai fait avec les fruits de mon jardin, du producteur au consommateur, il faut éviter aux produits de voyager un maximum et utiliser les produits de saison.

Ce petit châtaignier je l’ai rapporté dans la poche de ma salopette dans les années 1990, depuis quelques années il produit quelques fruits (cette année sans doute plus de 15 kilogrammes) ce n’est pas des gros calibres mais cela n’empêche pas le Geai de venir se servir.