Le mahonia.

Le Mahonia à feuilles de houx, petit arbuste rustique, à fleurs parfumées en grappes jaunes de 5 à 8 cm, qui fleurit au printemps. Fruits violacés en automne. Son feuillage vert lustré devient pourpre en automne.

Mahonia

Maintenant vers la fin du mois de juillet il reste les fruits dont je me suis servi pour faire quelques pots de gelée.

Fruits du mahonia.

Cela ressemble à des myrtilles en forme de petits olives et le goût ressemble entre un mix de myrtilles et mures.

Avant de pouvoir faire la gelée il faut faire exploser les fruits pour retirer les graines qui ne sont pas comestibles, ensuite on pèse le jus et on met le sucre qu’on veut.

Avec ce que vous voyez dans la passoire j’ai fait un peu plus de trois pots de gelée.

Pots de gelée

Il y a des années où il y a peu de fruits mais en 2021 cela a été prolifique pour un pied de mahonia, les fruits ont parcouru une vingtaine de mètres on ne peut pas faire un circuit beaucoup plus court.

Ne vous aventurez pas à goûter le fruit sur l’arbuste et surtout ne mangez ni les graines, ni les feuilles.

Gelée de Nèfles…

L’année passé je vous avais parlé des nèfles que j’avais récoltées lors d’une balade. J’en ai bien mangé quelques une mais pour ceux qui connaissent il y a quand même des noyaux qui sont désagréables quand on les mange cru.

Alors lorsque je les ai cueilli c’était dans le but d’en faire de la gelée, je les ai donc mis à la cave pour les laisser s’affiner et entre temps nous avons eu un don de quelques fruits supplémentaires mais qui sont une variété cultivée et d’un plus gros calibre.

Le temps de s’occuper des fruits était donc arrivé et je me suis attelé à la cuisson. Après avoir faire cuire dans une grande marmite les fruits (nèfles, pommes) recouvert d’eau j’ai pu filtrer le jus et récupérer un litre et demi. Pour agrémenter cette gelée j’ai ajouté un bâton de cannelle et une grosse cuillère de gingembre.

J’ai ajouté un peu plus d’un kilogramme de sucre et j’ai faire cuire un certain temps, ce qui m’a permis de remplir quatre pots et un gros bol pour mettre sur les tartines du petit déjeuner.

C’est la cannelle qui donne cette couleur un peu foncé, c’est pas mauvais, par contre faut passer au moulin à légumes et cela fait beaucoup de vaisselle, je ne ferais pas cela tous les jours.

Coup de vent en Berry…

Le 31 juillet 2020 nous avons essuyé un gros coup de vent, quelques arbres arrachés, des branches au sol et dans notre jardin c’est le pommier qui a été bien secoué.

Pommes secouées.

J’étais à la fenêtre après avoir mis à l’abri tout ce qui aurait pu s’envoler et je regardais les branches du pommier s’agitaient avec les fruits qui tombaient au sol. Normalement ce n’est pas encore le moment de faire les tartes car le fruits ne sont pas encore mures alors le lendemain j’ai ramassé les plus beaux pour en faire de la gelée.

Après une petite demi heure dans l’extracteur à la vapeur, j’ai récupéré 800 ml d’un beau jus, en ajoutant 700 gr de sucre j’ai pu faire 3 pots de gelée qui viendront rejoindre les confitures maison de cette année.

Gelée 2020.
Gelée de pommes, coup de vent 2020.

Le pissenlit durant le confinement,…

Voila trois ans que j’avais écrit un article sur le pissenlit, cette fois et puisque les consignes de confinement ont été durcies je n’ai pas voulu courir dans le jardin dans le plus simple appareil pour éviter les ennuis avec la maréchaussée, alors je ne suis pas certain que la recette soit réussie.

IMG_3395

Cette fois j’ai fait au feeling, je me débrouille plutôt bien actuellement, l’autre jour je demande un petit rôti de cochon à mon boucher et celui qu’il tenait dans la main me convenait assez, je lui dis qu’il doit peser dans les 650 grammes, effectivement une fois sur la balance c’est 657 grammes qui s’affichait.

Voila quatre pots de gelées de pissenlit qui viendront remplir l’armoire à confitures.

IMG_3400

Maintenant je vais imprimer quelques étiquettes pour noter le millésime.

Capture d’écran du 2020-04-07 15-58-04

 

 

Gelée de pommes

Cette année nous avons beaucoup de pommes au jardin, nous avons bien fait quelques pots de compotes, des tartes, crumbles et voila que je me suis mis à faire quelques pots de gelées. Faut bien éplucher 4 kilogrammes de fruits pour récupérer un litre et demi de jus.

 

IMG_1545.JPG

Avant d’en arriver là, il faut extraire le jus avec cette superbe machine.

IMG_1523IMG_1527

Le principe est simple, on fait bouillir de l’eau dans le récipient du bas, la vapeur cuit les fruits qui sont dans le dernier étage, le jus coule dans celui du milieu et un tuyau permet de récupérer le liquide.

Ensuite, il faut cuire la gelée selon sa méthode préférée.

Maintenant, il nous reste la pulpe et comme chez Anatole on n’aime pas jeter, alors je recycle cela en pâtes de fruits, un petit tour dans le moulin à légumes, un petit tour sur la balance et retour en cuisson avec un peu de sucre (environ son poids). La cuisson est plus délicate que pour la gelée, il faut surveiller, touiller et ne pas se brûler car la pâte a tendance à sauter de partout.

Ensuite dépose dans un moule pour avoir une couche à peu près égale et il faut attendre quelques jours pour que cela sèche et être découpé.

IMG_1547IMG_1549

Bon, je vous le dis, c’est pas bon 😀

Enfin, c’est pas bon pour la ligne.