Re-Vive l’empereur

Maintenu en parfait état de conservation par les eaux glaciales de la mer du Nord, repêché par un chalutier, puis décongelé, Napoléon Bonaparte revient à la vie au moment des attentats djihadistes de Paris, juste à temps pour sauver le monde…
Une fable loufoque et jubilatoire par un auteur qui s’est imposé, en quelques années, dans les meilleures ventes, avec plus de 600 000 exemplaires vendus.

Re-vive l’empereur !

Les bibliothèques de rue réservent parfois d’agréable surprises, alors que nous flânions dans un petit village de Haute-Savoie, c’est dans cette ancienne cabine des PTT que nous avons trouvé ce petit roman.

Dans cette fable loufoque l’auteur nous fait des petits clin d’œil avec la hiérarchie, Hollande, Valls, Sarkozy, Serge Lama et même si le sujet est sérieux puisqu’on parle des attentats c’est malgré tout l’humour qui gagne.

J’irai dormir chez vous…

Un soir, alors qu’il s’assoupit devant le manche de sa pioche, Anatole M, ancien agent des PTT, est témoin de l’atterrissage d’une soucoupe volante dans son jardin. Depuis cette nuit-là, il n’a de cesse de convaincre ses semblables de combattre ces extraterrestres qui, sous une apparence humaine, infiltrent insidieusement la Terre afin de la coloniser.

Nous les avions vus pour la dernière fois en 1967 mais depuis c’était le calme plat, la récente invasion de l’Ukraine par les forces russes a peut-être bouleversé leurs plans, une solution de repli sur l’Europe de l’Ouest c’est offert à eux.

C’est donc à moins de 3 heures de route du Palais de l’Élysée que nos petits bonhommes verts ont posé leur engin, laissant notre pauvre Anatole en plein questionnement, faut-il compter sur ces petits êtres venus d’ailleurs ou un petit gars de 44 ans qui pense redresser le pays (surtout celui des patrons et des banquiers) ?

What is the question ?

Équipés de leurs smartphones dernière génération et de l’application de traduction, ils ont demandé dans un français plus que parfait si je connaissais l’émission « j’irai dormir chez vous » et devant mon approbation, ils m’ont dit que sur leur planète il y a bien longtemps que le concept avait été développé et que notre petit village avait été sélectionné pour recueillir des témoignages sur les modes de vie de ses hôtes.

Voilà donc pourquoi, mon jardin c’est retrouvé la cible de ces petits êtres venus d’ailleurs.

Je n’ai pas pu faire de photo à cause du flash qui les agresse, mais ils ont bien voulu prendre la pause pour un petit dessin.

Ici c’est le papa avec ses deux enfants, car contrairement à Maxime* (*De Maximy) ils voyagent en famille.

papa et les gosses

Et là c’est la maman avec ses rejetons.

maman et les rejetons

Vous ne serez pas surpris par la ressemblance avec les frangins qui nous ont quittés il y a peu.

Vous l’aurez compris, j’ai sorti le barbecue que j’ai allumé et pendant qu’il chauffait nous avons bu une petite bouteille de vin de pays, pendant que les gosses sirotés le Cola régional.

Nous avons concocté un repas improvisé avec nos hôtes, terminé la soirée en buvant une petite liqueur à la Tanaisie en regardant la voie lactée, Starlink venait de passer dans le ciel étoilé du Berry quand notre visiteur a repris les commandes de son engin avec sa famille mais il n’avait plus les yeux en face des trous.

Espérons qu’il ne se sera pas fait contrôler sur le retour mais nous ne le saurons sans doute jamais.

Ps: toutes ressemblances avec des événements ou des personnages ayant existé seraient fortuites.

Clin d’œil…

Je viens de découvrir ce merveilleux Windows 11 dont on vante tant les qualités (pub TV) et je dois dire que ce n’est toujours pas une partie de plaisir pour configurer l’engin.

Entre l’ouverture d’un compte chez Bill pour le système, un autre pour utiliser Office, un autre pour le constructeur de la machine, heureusement il n’y avait pas à créer un autre pour faire fonctionner l’imprimante HP 😉

Ce n’est pas chez moi, mais chez un voisin qui avait quelques déboires au déballage de la machine.

win-apparence

Ici pas de Windows mais une version Debian avec une barre de lancement d’applications animée Plank (dock), c’est un petit clin d’œil à un blogueur 🙂

Chirurgie sans anesthésie…

Une broche de Kirschner (aussi appelée fil de Kirschner) est un mince fil métallique ou une broche qui peut être utilisé pour stabiliser des fragments d’os. Ces broches peuvent être percées à travers l’os pour maintenir les fragments en place. Ils peuvent être placés par voie percutanée (à travers la peau) ou être enfouis sous la peau.

L’autre jour un commentateur me demandait si je ne pouvais pas lui greffer un nouveau pancréas et je lui répondais qu’actuellement je n’avais pas sous la main, mais ce jour c’est un autre travail de chirurgie auquel j’ai dû m’atteler.

girouette oiseau.

Un copain me dit que je pourrais peut-être ressouder l’un des deux oiseaux dont les pattes sont faiblardes, chose que j’ai tenté sans résultat les bestiaux sont en tôle et je n’ai pas le matériel adéquat.

Alors je me souviens que mon fiston s’était fracturé le poignet et qu’on lui avait mis une broche le temps de la consolidation, alors j’ai adapté la technique.

Sans anesthésie j’ai donc inséré un fil de fer que j’avais au préalablement pliè en deux dans chaque parties de la patte, remis en place le membre fragilisé et utilisé la technique du plâtre pour immobiliser.

Le plâtre utilisé est un mélange de plusieurs composants qui ressemble à de la pâte à fix, une fois mis en forme il durcit jusqu’à devenir dur comme la pierre, et peut être peint.

Voila donc comment j’ai essayé de sauver cette petite girouette de la déchetterie.

Un petit coup de peinture et cela devrait pouvoir lui donner quelques années de vie supplémentaires.

Je suis encore un grand gamin…

Voila ma dernière idée en date c’est de fabriquer avec trois fois rien un cerf-volant, pas un truc pour faire des acrobaties mais un truc qui pourrait tenir dans les airs.

Pour ce faire j’ai utilisé un sac poubelle de 30 litres, du ruban adhésif, de la ficelle, un petit morceau de planche pour faire un dévidoir et j’ai découpé deux baguettes dans une cagette récupérée sur le marché pour rigidifier la voilure.

Le modèle est « La luge » un cerf-volant qui s’ouvre en plein vent grâce à une longue bride, ma source d’inspiration est tirée de la revue « Fleurus idées » « fabriquer des cerf-volants » et qui a été imprimée durant les années 1994.

Aujourd’hui, pas de vent régulier et c’est par bourrasques entre deux averses que j’ai pu tester la bonne marche de l’engin.

Pour clore ce billet, une petite photographie de votre serviteur entre deux gouttes d’eau.

Cerf-volant.

Pour ceux qui voudraient se lancer dans la construction, un petit croquis avec les dimensions en centimètres.

luge anatole.

Bijoux en buis…

Quand je ne bricole pas des instruments de musique, il m’arrive aussi de sculpter des petites choses en bois.

Vous le savez je ne suis pas le gars qui dépense des centaines d’euros dans un cadeau e-tech, je préfère largement un petit truc fait main car je suis un manuel.

Pour ce petit cadeau, j’ai recyclé une grosse boite d’allumettes que j’ai décorée avec un petit morceau de papier, deux petits cotons à démaquiller.

L’autre jour j’ai construit une nouvelle table à glisser et pour faire les palets je les ai taillé dans du buis, une fois poli c’est un beau matériau, alors l’idée c’était d’en faire des petits bijoux, soit pour un collier ou un porte-clé.

Une fois sculpté on peut en faire ce qu’on veut ou au moins essayer, un petit fil de fer tressé sert de boucle d’accrochage, un petit trou dans la pièce en bois, un peu de colle et voila un petit objet décoratif. On peut même occuper les mômes durant un après midi cela change du collier de nouilles 🙂

Boule à neige…

Vous ne savez pas comment occuper vos petits monstres durant les vacances de Noël et pas les moyens de les emmener sur les pistes, alors cette activité est pour vous.

Pour ce faire, il vous faudra, un pistolet à colle, des petits personnages, des paillettes, un petit morceau de polystyrène et un bocal en verre avec son bouchon.

boule à neige

Libre à vous d’organiser le décors comme vous l’entendez, voici celle que j’ai fait hier soir.

boule à neige d’anatole.

Si vous ne savez pas comment faire il y a des idées sur le net.

Mission deux, possible ???

Voila je viens par ce billet, donner des nouvelles du bon vieux XP, la malheureuse bête a souffert de condensateurs de moyennes qualités et c’est ainsi que l’alimentation s’en est aller, te laissant sans espoir devant l’engin agonisant sans un souffle.

C’était sans rien savoir (du gaillard) à qui tu allais confier cette drôle de mission et déposer la malheureuse au fin fond du Berry à la limite des terres Bourguignonnes.

Aujourd’hui, jour de la Sainte Lucie et avec l’aide de tous les saints qui l’on précédés, je viens t’annoncer cette nouvelle, XP a bien voulu reprendre vie après que je lui ai installé une nouvelle alimentation reçue ce jour même en provenance de Bordeaux, une fois la bête démarré je me suis rendu compte qu’elle était un peu lente (mais avec tous les programmes installés) et je me suis permis de rajouter une petite barrette de mémoire ce qui a eu pour effet de doubler sa capacité (ce qui n’en fait pas un foudre de guerre).

J’ai donc procédé au remontage après un petit nettoyage et testé une nouvelle fois cette après midi son bon démarrage, voila quelques images de l’intervention, ce que tu peux voir sur la chaise de droite c’est l’alimentation défectueuse avec sa bobine de fils.

Voila l’engin est donc prêt à retrouver son maître quand tu en auras l’occasion, pour l’instant il a trouvé refuge sous le bureau et ne dérange pas.

Nous terminerons la mission en passant comme d’habitude et sans laisser de trace de notre intervention.

Ce billet s’autodétruira une fois ouvert sur votre machine.

totalement transparent…

Encore un autoportrait toute en transparence, certain pourront y voir de l’art, mais les plus attentifs y verront la radio de face à la recherche de petits objets métalliques.

face

Je vous rassure nous n’avons trouvé aucun éclat de métal et l’IRM a pu se passer dans les meilleurs conditions.

Je vous laisse chercher pour savoir comment j’ai pu arriver à cette forme d’Art 🙂