Nouveau Cajon.

Le cajon est un instrument de musique inventé au Pérou au XVIIIe siècle. Il fut très certainement à ses débuts une caisse destinée à la cueillette des fruits ou à la pêche des poissons, les esclaves n’ayant pas accès à autre chose que les matériaux rustiques.

Le cajon actuel possède généralement un élément de plus, le timbre, qui rend le son proche de celui d’une caisse claire de batterie.

Sources: Wikipédia.

Notre premier cajon.

Je m’étais promis d’en faire un en n’utilisant que de la récupération et c’est ce que nous avons fait ces derniers jours.

Une caisse en bois, la moitié d’un timbre de caisse claire, du contreplaqué de récupération, un bouchon en liège coupé en quatre pour faire les pieds.

La caisse avec l’évent.

https://peertube.fr/videos/embed/b9805100-ddbc-48aa-94b7-dcafe7b6f239

Pain au maïs.

J’aime bien utiliser de la farine de Maïs pour faire la béchamel, en ajouter dans ma pâte brisée, et il m’arrive aussi de faire mon pain à la maison.

Voila ma recette:

500 grammes de farine pour pain au maïs (mélange de blé et maïs)

10 grammes de sel

15 grammes de levure de boulanger

300 ml d’eau

Pain maïs.

Je ne suis pas le seul à aimer le maïs 🙂 et vous remarquerez le nombre de corde sur sa guitare.

Repos du guerrier en confinement,…

Comme vous avez pu le voir nous avons rentré le reste de commande de bois pour l’année prochaine, comme cela nous pourrons rester confiné au chaud en 2021, si on arrive à passer le cap 🙂

Après m’être battu avec une houe récalcitrante, enfin surtout son manche qui tournait sur lui même et fait un peu de jardinage je me suis attaqué aux travaux manuels.

Alors comme promis, le petit tambour est fini, je l’ai décoré et j’ai fait deux petites mailloches avec un bouchon de vin et deux petits pics en bois.

IMGP1147IMGP1145

Une idée de mon petit péché mignon 🙂

Et puis j’avais entendu parler de la pâte à modeler fait maison et j’ai donc tenté l’aventure.

C’est d’une simplicité enfantine et si vous avez des gamins à occuper un après midi cela devrait leur plaire.

Pour teindre la pâte que je voulais un peu marron j’ai utilisé du paprika pour rester dans le naturel, si vous voulez du vert le sirop de menthe, jaune du curcuma, et bien entendu si vous avez du colorant alimentaire cela fait l’affaire.

Voila donc en image notre nouveau locataire de confinement, jusqu’au 11 mai 🙂

IMGP1149IMGP1152

Prenez soin de vous et soyez créatif avec les enfants.

Quatorzième jour,…

L’hiver fait son retour en force pour une petite semaine, on dit souvent, que la Saint-Amédée, est de mars la plus belle journée, en 2020 ce n’est pas tout à fait vrai, pas de bricolage en plein air il y a un vent glacial du Nord Est.

On m’a soufflé à l’oreille que je pourrais fabriquer des castagnettes en bois, il me reste toujours quelques morceaux de poirier alors c’est parti pour la première paire.

Après avoir scié un petit morceau de bois et fendu en deux, j’ai débité une planche pour tailler les deux castagnettes.

J’ai sculpté et creusé les cuillères et fait les trous pour passer le lacet.

IMGP1095IMGP1098

Toujours dans le bricolage musical…

Voila en image mon dernier projet musical, avec trois fois rien comme toujours.

Une boite de conserve et son couvercle, un morceau de tasseau, du fil de fer le plus fin possible, quelques morceaux de bois pour faire les chevilles, une petite charnière qui traînait dans le coin, un boulon et son écrou.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Va falloir que je me fabrique un alésoir pour fignoler les trous des chevilles, dans le milieu de la lutherie ils appellent cela une lousse, vous comprendrez que cela va pas le faire pour des instruments issus du bricolage ( enfin j’accepte les dons d’outils).

 

Diddley bow version deux…

Voici une version du Diddley bow à la mode Lipton, j’avais cette boite vide qui traînait dans un coin, une planche de palette pas trop abîmée, il y avait juste un trou que j’ai rebouché, j’ai arrondi les angles et poncé pour avoir un jolie manche pour ce nouveau projet.

Il manque encore la corde pour tester le son mais en faisant quelques tests avec un fil nylon de pêche le résultat n’est pas trop mauvais.

Voici en image l’engin fait en moins d’une heure.

Débrouilles toi…

Et bien oui, quand tu habites à plus de 10 km du premier commerce de bricolage il faut se débrouiller tout seul.

Alors j’avais besoin de tourillons pour une projet de bricolage mais malheureusement j’ai plus rien en stock alors il faut que je me débrouille pour en fabriquer quelques spécimens.

En fouinant sur le Web on trouve des solutions assez sympathiques mais pour l’occasion j’avais juste envie de 5 tourillons et pas vraiment le temps de faire un truc super joli.

J’ai donc encore une fois récupéré un morceau de charnière à volet et quelques coups de scie plus loin j’ai un engin qui doit faire le « job ». Deux petits coups de pince pour tordre la ferraille et l’affaire est dans le sac.

IMG_2672IMG_2673

Faut couper en biais pour donner la forme de lame, je n’ai pas pris le temps mais en affûtant le petit morceau l’engin est plus éfficace. Le trou correspond à la taille de votre tourillon approximativement.

IMG_2670

Pour transformer mes tourillons en chevilles, je les ai taillées et fait un trou pour pouvoir passer mes cordes. Enfoncé en force elles feront office de chevilles de tension.

Les trous dans le morceau de bambou sont décalés pour pouvoir jouer sur la longueur des cordes mais je n’ai aucune idée de ce que cela va donner, mais ce sera encore un pièce à mettre au musée d’Anatole.IMG_2667.JPG

Voila à quoi cela devrait ressembler.

Encore un instrument de musique…

Après avoir tenté le saxophone en bambou, je me lance dans la Cithare dans le même matériau.

IMG_2661.JPG

Ici c’est le saxo de conception artisanale, c’est bien plus un objet de décors qu’un instrument de musique.

Mon dernier bricolage est un instrument à cordes dont on trouve quelques spécimens à Madagascar mais qui ont une taille bien plus imposante que celle que je suis en train de réaliser, comme toujours c’est le système « débrouille » et je fais avec ce que j’ai sous la main, mais il ne faut pas oublier que souvent les instruments de musique étaient de fabrication artisanale.

Alors mon idée c’est de fabriquer une cithare avec quatre cordes, pour le moment j’en ai mis une seule pour faire la photo et encore elle n’est pas fixée en dur.

Voici donc l’ébauche du projet.

IMG_2657IMG_2658IMG_2659IMG_2662

Ajout de quelques photographies ce 26 juin.

IMG_2665IMG_2664IMG_2663

L’Anatolephoon.

Encore une idée qui est passée dans ma tête, j’ai pu récupérer deux perches de bambou dans la semaine pour occuper les journées d’hiver dans mon sous-sol mais je n’ai pas pu attendre et c’est en regardant les instruments comme le saxo de poche que j’ai reçu l’inspiration.

Le modèle qui m’a servi de base est le « Xaphoon » un instrument à vent à anche simple en bambou fabriqué artisanalement à Hawaï, les anches proviennent de saxophone ténor.

Après avoir tenté sans grand succès de tailler des anches dans du bambou je me suis contenté d’un emballage en plastique dans lequel j’ai taillé la anche.

Mon instrument est en plusieurs morceaux, le bec, la anche et le corps avec les trous.

Pour faire les trous dans le tube, après avoir marqué l’emplacement des huit orifices j’ai utiliser la Dremel pour percer, le risque est bien présent et la fissure jamais très loin mais en prenant un petit foret on limite la casse. Ensuite j’ai fini les trous en allumant ma petite forge et en faisant chauffer un morceau de fer à béton conique, ce qui permet de faire différentes tailles.

forge8

La partie la plus délicate c’est quand même la fabrication du bec et de la anche.

IMG_2642IMG_2643IMG_2644IMG_2645

Je suis bien content, j’arrive à sortir quelques sons mais ce n’est pas encore cela.

Mais cela donne envie de tenter l’aventure.