La violette.

J’ai déjà parlé de la violette sur le blog en 2019 aujourd’hui pas de cuisson puisque c’est juste dans une petite salade de plantes sauvages qu’elle se retrouve.

violettes

J’ai donc pris mon courage à deux mains et je suis parti à la recherche de quelques feuilles de plantes sauvages pour faire une petite salade, histoire d’accompagner le petit croque monsieur au Brézain, un fromage fumé de Haute Savoie.

salade sauvage.

Pour concocter ce petit repas de ruminant , j’ai trouvé des pissenlits, de la mélisse, du trèfle, de la pimprenelle, des fleurs de violettes et de pâquerettes et poignée de pignons de pins.

Si vous ne voyez apparaitre aucun billet dans les jours à venir c’est que la salade ne sera pas bien passée.

Publicité