Ho, là là… mais qu’est-ce qu’il fait encore?

Il y a bien longtemps que j’ai dans ma tête l’idée d’en faire un dans mon jardin. Aujourd’hui j’étais coincé dans le jardin, j’avais un sécateur dans ma poche et un couteau, je me posais la question de savoir ce que je pourrais faire avec ses deux outils?

Et puis l’idée de construction qui trottait dans ma tête à fait « Tilt » comme lorsque j’étais devant le flipper du bistrot de la gare en train d’attendre le bus qui me ramènerait à la maison.

flipper-terminator-2-clarck-entertainment-impecable-d_nq_np_972690-mla25671905423_062017-f

Voila donc en image la squelette de mon prochain projet de plein-air.

L’idée c’est de fabriquer un projet éphémère qui durera un certain temps et pourquoi pas si l’essai est concluant en construire un autre plus durable.

Je ne vous en dis pas plus pour ménager le suspense et faire travailler votre imagination.

L’avancement du Tank-Drum.

Voila quelques photographies de l’avancement du projet de Tank-Drum, l’idée finale c’est d’arriver à recycler cette bouteille de gaz et de la transformer en instrument de musique.

img_2090

Alors voici l’engin lorsque je l’ai récupéré abandonné sur le bord de la route devant le stock de bouteilles.

La première chose que j’ai fait c’est m’assurer qu’elle était bien vide, on ne sait jamais il y a des gens qui jettent n’importe quoi.

Alors une petite tige en métal pour coincer la bille dans sa position ouvert durant une journée en plein air, ensuite un petit bain dans un seau d’eau et une fois que qu’elle a été remplie quelques petits coups de pointeau pour envoyer la bille au fond et faciliter le rinçage.

IMG_2107

Quand on est arrivé à ce stade, le danger est moindre et on peut passer à la découpe de la bague en laiton, un truc impossible à démonter sans matériel professionnel.

Ce que j’ai fait c’est que j’ai donné quelques coups de scie pour couper le laiton et ensuite j’ai pu dévisser à la pince multiprise.

IMG_2110.JPG

Comme on n’est jamais assez prudent petite retour dans le seau pour un nouveau rinçage et pour récupérer la bille et les copeaux de laiton.

Pour terminer j’ai retiré le pied qui était soudé à la base de la bouteille, un petit coup de disqueuse et ensuite j’ai fait sauter tous les points de soudures avec un petit coup de marteau bien placé.

IMG_2113.JPG

Et j’ai fini par ébarber les restes de soudures avec la disqueuse.

IMG_2117.JPG

Voila où j’en suis avec le projet de Tank-Drum, la suite au prochain épisode.

 

 

Mon dernier projet, épisode 2

Suite du projet de séchoir solaire, la construction avance doucement à cause d’un petit problème mécanique, la scie cloque qui me sert pour percer les trous d’aération m’a lâché au milieu du deuxième trou.

IMG_9846

C’est un vieil outil qui doit avoir plus de 25 ans, j’ai déjà bricolé une fois pour lui donner une seconde vie, mais il n’y a plus rien à faire.

scie-cloche-amovible

Je suis donc coincé le temps d’aller faire les courses, mais cela ne m’empêche pas de poursuivre le reste. Aujourd’hui, je me suis attaqué au caisson qui fera office de radiateur, j’ai fait le fond et fixé.  Quand ce sera terminé je passerais un peu de peinture maison noire  à l’intérieur du caisson.

Voila c’est terminé pour cet épisode.

Tour à perche en plein air…

N’étant pas heureux par le fonctionnement de mon tour à bois, j’ai profité d’une journée sans pluie pour le tester en plein air, effectivement à chaque fois que j’ai vu un engin en action comme celui-là, c’était dehors où dans un atelier haut de plafond.

Alors je prends l’engin sous le bras et les quelques planches qui l’accompagnent et je vais me positionner sous le châtaignier dans mon jardin, c’est encore assez humide mais pour faire un petit essai cela devrait aller. J’accroche ma corde à une branche qui fera office de perche et l’autre morceau à la planche qui servira de pédale. Il y a une deuxième planche qui me sert pour maintenir le tour et où je pose l’autre pied.

J’ai pris un autre morceau de bois pour vous montrer qu’avec la seul ciseau à bois j’ai pu faire quelque chose.

Dans la foulée, j’avais un manche en bois que je venais de tourner alors je l’ai transformé en une belle petite mailloche.

Alors ma conclusion, si vous avez un  atelier haut de plafond où si vous avez un jardin avec des branches que vous pourrez transformer en perche et bien c’est faisable avec trois fois rien. Ma construction est vraiment basique mais je me dis que je pourrais en faire un tour un peu plus grand avec des contre-pointes un peu plus grosses et pourquoi pas faire en sorte qu’un axe avec une poulie pourrait actionner la machine grâce à un moteur électrique et une courroie, mais ce sera peut-être un autre projet dans l’avenir.

J’ai pris beaucoup de plaisir à faire ce tour, cela m’a rappelé qu’une chambre à air tendue peut vous renvoyer quelque chose, que rien n’est gagné sans quelques petits efforts, que la matière grise peut vous aider à mener à bien votre projet, que c’est en faisant des expériences que vous apprendrez.

 

 

La dernière idée d’anatole…

J’ai récupéré un moteur pour faire tourner un tour, un banc de scie,… et cela me donne plein d’idées mais j’aurais besoin de poulies. Alors il me faudrait un petit tour pour en fabriquer en bois et c’est là que cela coince.

Alors pendant que la neige tombe encore dans le jardin, je m’en vais réfléchir au sous-sol et je réunis quelques bricoles que je vais tenter d’assembler.

J’ai retrouvé ma vieille chignole à main qui aurait besoin d’être remis en état, mais ce sera pour plus tard si j’arrive à finir mon projet.

J’ai trouvé une palette en bois qui me servira de socle, de glissières, de support pour mes poupées après quelques ajustements, j’ai rajouté deux planches pour stabiliser l’ensemble.

Deux morceaux de chevrons feront office de poupées et j’ai taillé une pointe dans une grosse vis qui me servira pour centrer la pièce, de l’autre coté une petite tige filetée et pliée pour faire une petite manivelle.

Tout est fait sans plan, juste les idées qui viennent au fur et à mesure, c’est pour cela que je ne sais jamais si j’en viendrais à bout. Une fois que j’ai installé la vis dans la poupée mobile (et non pas dans la papa mobile), j’ai fait un gabarit en carton pour essayer de retrouver la même hauteur sur la poupée fixe, cela n’a pas trop mal fonctionner.

Bon, vous l’aurez compris je suis en train de faire un mini tour à bois.

Il n’est pas tout à fait terminé, le poupée mobile est toujours mobile et je dois faire en sorte qu’une fois bien positionnée elle ne bouge plus, ce sera pour un prochain exercice.

Et puis vous allez me dire mais où il est le moteur ? Et bien ce sera pour une autre fois et je ne vous en dis pas plus pour ménager le suspense 😀

 

Le tour de potier gaulois.

Suite des aventures du futur potier, ce jour j’ai poursuivi la construction de mon tour.

Fabrication de la base qui servira pour l’axe de rotation.

IMG_9305.JPG

Toujours dans un morceau de chevron, j’ai taillé ce socle pour lui insérer en force un axe en bois sur lequel la roue viendra se poser. Actuellement au collage.

Ensuite perçage du trou dans la partie basse de la future roue d’entrainement.

IMG_9309IMG_9312

Sur cette croix viendra se fixer deux disques en bois découpés dans un volet en bois, mais ce sera pour le prochain épisode.

 

Un nouveau projet pour Anatole…

Comme vous avez pu le constater, j’ai une âme de bricoleur, après avoir jouer avec le métal et le bois, voila qu’une autre idée m’a traversé la tête.

Je voudrais donc me lancer dans la poterie, j’ai fait mon premier exercice avec le tour de potier de ma fille (coucou).

imgp8587

Vous dire que c’est une réussite ne serait pas le reflet de la vérité, cela reste un jouet qui fait tourner plus ou moins bien une motte de terre, avec un moteur un peu poussif.

Oui, c’est pas grand, avec ce genre d’appareil il ne faut pas compter pouvoir tourner une pièce de 600 grammes.

Donc, je cherche un peu sur le net à la recherche d’informations, de prix et même d’occasions c’est encore trop pour votre serviteur, alors je me dis que voila un défi à relever en construisant avec mes petites mains un tour qui pourra me satisfaire.

Alors j’ai relevé deux idées, le tour de potier qui est entrainé avec les pieds et l’autre qui est le tour de potier gaulois.

Pour le moment je vais me contenter du tour Gaulois, après quelques recherches, j’ai trouvé ce plan qui est tout simple, et que je vais adapter avec les matériaux dont je dispose à la maison.

Pour commencer, j’ai fait cet après-midi la petite croix en taillant deux morceaux de chevron, après quelques coups de scie et quelques coups de ciseau à bois, j’ai pu faire quelque chose de sympa.

La croix est posée sur un morceau de chevron et vous pouvez remarquer que les petites cales originales ont été remplacées par 4 petits tasseaux.

Voila pour aujourd’hui, ce sera tout pour ce nouveau projet, reste à découper deux disques de 60 cm de diamètre pour faire la roue et une base avec son axe pour faire tourner tout cela. Cela reste expérimental et l’issue finale reste incertaine. La suite donc au prochain épisode.

L’aventure du couteau

Voila, c’est la fin de l’aventure pour mon petit couteau, aujourd’hui il a hérité d’un petit étui en cuir pour le protéger et le transporter.

Pour information, mon projet est parti d’une charnière de volet.

IMG_9001

Ensuite il a fallu que je me fasse une petite forge, les éléments météorologiques n’ont pas permis de l’utiliser tout de suite.

couteau17

Entretemps j’ai découpé des plaquettes de hêtre pour faire le manche.

IMG_9010

Je suis arrivé après quelques semaines à un résultat qui m’a satisfait pour un premier exercice.

couteau20

Il me restait à faire un petit étui pour protéger l’engin, j’ai trouvé un morceau de cuir qui doit avoir plus de trente ans.

IMG_9271Après avoir trempé dans l’eau chaude il a retrouvé un peu de sa souplesse.

Pour arriver à ce résultat, je dois dire que sans matériel adapté ce n’est pas aussi simple.

Le cuir ne se découpe pas facilement et pour le coudre c’est encore une autre histoire.

Alors j’ai fait les trous avec une petite perceuse, j’ai cousu avec un aiguille à canevas du fil à rôti que j’ai graissé avec du suif.

Le passe ceinture est fixé avec deux rivets.

Voila donc la fin de l’aventure.