Manche de hache.

Mon fiston m’avait confiè cette hache dont vous avez pu voir que l’état n’était pas formidable, avant elle servait de cale sous un meuble et la mission qui c’était de lui redonner la vie, sans aucun doute pas comme aux premiers jours car vous le savez lorsqu’on greffe de nouveaux morceaux on y ajoute un peu plus de fragilité.

Après avoir remis un œil nouveau, je me suis attelé à la confection d’un nouveau manche, ici c’est un morceau de noisetier, ce qui n’est pas le plus commun pour faire un manche d’outil, mais comme les anciens je fais avec ce que j’ai sous la main.

Vous pouvez remarquer que je lui ai redonné un peu de coupant car faut dire que lorsque j’ai testé son utilisation elle avait tendance à rebondir.

Maintenant elle coupe plutôt facilement une feuille de papier.

Elle va retrouver une utilité pour fendre du petit bois pour l’allumage de la cheminée ou du barbecue et reprendre vie en pensant aux gens qui s’en sont servis au siècle dernier.

Entre temps je viens de tailler dans un reste de cuir une petite housse de protection pour la hache et surtout pour celui qui la transporte.

Un rectangle de cuir plié, deux rivets pop, un trou pour passer un lacet en cuir taillé dans une chute et l’affaire est rondement menée.

Le bomboleo

Objectif :
Ne pas faire chuter l’ensemble des pièces posées sur le plateau, tel est l’enjeu
d’une partie. Pour cela vous devrez user de votre habileté en posant
délicatement les éléments en bois.
Ordre du jeu :
Chaque joueur lance le dé, celui qui aura fait le plus grand chiffre
commencera la partie.
Celui-ci commence par lancer le dé, puis il prend une pièce de son choix et la
place dans la zone indiquée par le dé.
Le joueur suivant lance le dé à son tour, choisit une pièce et la place dans la
zone indiquée par le dé et ainsi de suite.
S’il n’y a plus de place dans une zone ou un joueur doit placer une pièce, celui-
ci ne peut déplacer une pièce déjà posée et doit empiler les pièces dans cette
zone.
Le joueur qui en posant sa pièce, fait basculer le plateau, et tomber une ou
plusieurs pièces est éliminé.
La partie peut continuer entre les joueurs après stabilisation du plateau, s’il
reste des pièces sur celui-ci.
Bonne Chance !

Il y avait deux petites cales en sapin lors de la livraison du lave-linge et bien entendu je les ai mises de coté et soudain m’est venu cette idée d’essayer de construire un jeu d’équilibre en bois.

La potence est vissée collée, les restes du tasseau servent à fabriquer les petites pièces en bois qu’il faut poser, mon premier plateau c’est révélé être trop fin et j’avais des problèmes d’équilibre, le souci a été résolu en choisissant une planche un peu plus épaisse.

Je n’avais pas assez de plots alors j’en ai taillé quelques morceaux supplémentaire dans du hêtre.

Toutes les pièces du jeu sont le produit du recyclage, j’ai piqué des perles à ma fille et tout le reste est issu du sous-sol.

Et pour finir un petit sac en coton fait main pour glisser les pièces en bois et le dé.

Pochette assortie…

Aujourd’hui, j’ai sorti la machine à coudre pour fabriquer un petit sac pour mettre les accessoires du jeu la table à glisser.

Il me restait un morceau de la chemise écossaise qui m’a permis de fabriquer les buts alors autant faire un petit sac assorti.

La pluie est revenu dans le pays, et à part sortir la machine à laver qui nous a lâché en fin d’année et remettre un peu d’air dans les roues du diable emprunté à notre voisine pour déplacer l’engin je n’avais rien d’autre de prévu.

Voila donc le petit sac confectionné avec mes petites mains.

La hache de béber…

Vous le savez je suis toujours partant pour un défi et mon fiston m’a apporté cette hache qui a bien souffert.

Comme vous pouvez le voir sur les photographies, elle a bien souffert mais cela ne l’empêchait pas de servir de cale pour un meuble m’a t-il dit.

Ma mission consiste à lui greffer un nouvel œil pour commencer et lui tailler un nouveau manche.

Ce jour j’ai donc procédé à la première étape, faire l’ophtalmologiste de la hache, retirer les parties qui gênent et souder un nouveau morceau de métal.

Pour cela j’ai utilisé un morceau de ferrure de mon ancien portail en bois, j’ai cintré et découpé la ferraille pour qu’elle s’adapte le plus possible de la forme initiale sachant que j’en avais seulement la moitié.

Voila donc en image ce que donne la nouvelle version que j’ai dû un peu raboter pour l’esthétique.

La suite de la restauration consistera à lui fabriquer un manche.

Merci Papa noël…

Table à glisser ou air hockey, c’est un petit jeu de palet qui promet de joyeux affrontements en soirée.

Il y a bien longtemps que j’avais envie de fabriquer ce jeu, époque rétro pour certains mais qui ne demande aucune pile et qui peut durer quelques années.
Ici tout est réalisé avec nos petites mains de bricoleurs, mon fiston m’a aidé à construire ce jeu, j’avais auparavant rassemblé toutes les pièces avant les fêtes de Noël pour nous éviter d’aller trainer dans les boutiques.

La table à glisser est une structure en hêtre pour sa solidité, les palets en hêtre, les pousses palets en sapin, les buts et les limites du terrain sont en sapin du Jura.

L’ensemble est vissé/collé.

J’ai procédé à de petites améliorations en rajoutant des filets de récupération que j’ai taillé dans une vieille chemise écossaise, car courir après le palet ce n’est pas amusant.

Le prochain aménagement consistera à installer un moyen de compter les points de chaque joueur.

Mais ce sera l’occasion d’un prochain billet peut-être, en tous les cas ce petit jeu a reçu le succès escompté.

Couteau croche…

Les couteaux de sculpture sont utilisés pour le travail du bois. De la taille d’une cuillère en bois avec un couteau croche au travail décoratif. La sculpture du bois est une activité très populaire, tout particulièrement en Scandinavie. Cette activité manuelle revient en force en Europe avec l’invasion du bushcraft.

Source: https://www.knivesandtools.fr/

Vous le savez maintenant mais je suis toujours curieux de fabriquer un outil avec les produits du recyclage, ici un petit morceau de ferraille de mes anciens volets.

Faudrait un jour que je compte tous les trucs que j’ai pu faire avec ces morceaux de récupération.

Avant et après

C’est un montage un peu spécial et différent.

Montage incrusté.

Le morceau de la lame est incrusté et l’extrémité rentre dans le bois.

Ce n’est pas encore comparable à un outil acheté dans le commerce mais j’ai bon espoir d’en venir à bout. Cet outil que j’ai fabriqué devrait m’aider à creuser de futures cuillères en bois et peut-être même un bol.

Le manche est taillé dans un morceau de chêne que j’avais en stock.

mise en production…

Avec la pluie qui s’est installée dans le pays, pas facile de poursuivre mon travail d’élagage dans le jardin, alors je me réfugie dans le sous-sol pour poursuivre ma petite production de tire-pousse pour grille de four.

J’ai pu faire trois pièces dans une latte de sommier en choisissant les morceaux les plus droits possible et il doit rester encore une bonne vingtaine qui attendent une deuxième vie, mais ce sera sans doute d’une autre façon.

NOUVEAU PROJET…

Voila encore une idée qui vient de passer dans ma tête, j’ai quelques lattes de frêne d’un vieux sommier qui trainent dans mon sous-sol et j’ai vu chez un blogueur canadien qu’il avait construit un engin en bois plutôt pratique, alors je viens de mettre mon projet à exécution.

Celui-ci est un prototype qui fait 23 cm de long (la partie en bois), et le lacet en cuir a été découpé dans un reste de sacoche qui doit maintenant approcher les 50 ans.

tire-pousse

Alors vous allez me dire mais à quoi cela peut bien servir ?

C’est donc un tire-pousse pour grille de four.

Pour fabriquer ce petit engin, j’ai utilisé une scie, une perceuse, un rabot pour retailler la planche et du papier abrasif.

Une paire de ciseaux pour découper un lacet dans le morceau de cuir.

Je passerais peut-être un peu d’huile sur le bois pour le protéger mais pas de peinture car c’est en contact avec la chaleur.

Potimarron pas perdu…

Je fais la cuisine parce que j’aime cela, l’autre jour je nous ai préparé des morceaux de potimarron rôtis au four et le reste a fini en soupe.

Mais quoi faire de toutes ces graines, alors j’ai tenté de les faire torréfier après les avoir mélangé avec une cuillère d’huile et des épices (pour cette première expérience j’ai mis du piment d’Espelette).

Un petit quart d’heure sur une plaque dans le four pendant que la quiche aux poireaux est en train de cuire.

Cela va changer des traditionnelles cacahuètes à l’apéro.

graines de potimarron

On reconnait principalement cinq vertus aux graines de courge :

Elles améliorent les fonctions du système urinaire,
Elle est efficace contre des pathologies liées à la prostate (et notamment contre l’hypertrophie bénigne de la prostate),
Elles possèdent des vertus anti-cholestérols,
Elle est efficace pour lutter contre la fatigue,
Elle est à la fois laxative et vermifuge.

Sources: ICI