Le sainfoin.

Pour la petite histoire du sainfoin, il faut remonter bien loin dans le temps. Au début du XVe siècle, il fut une plante herbacée qui se fraya une place de choix et se répandit à travers les campagnes françaises. 

Cette plante, le sainfoin dit aussi esparcette (esparceto du Provençal, pour dire : épars.), eut un succès immédiat chez les agriculteurs qui y trouvaient une nourriture fort intéressante pour leur bétail, toutes variétés confondues (ovins, équidés et caprins).

Et la notoriété du sainfoin est allée jusqu’à se voir consacrer, en 1789, une journée dans le calendrier des révolutionnaires, qui correspond au 12e jour de floréal, c’est-à-dire le début du mois de mai. 

Le sainfoin se cultivait dans les sols calcaires un peu partout en France. Mais avec le temps, il fut remplacé par la luzerne que les agriculteurs trouvaient plus productive. Un choix qui signa au XXe siècle la disparition rapide du sainfoin du paysage français.

Sources: https://www.apiculture.net/blog/plante-mellifere-le-sainfoin-n148

Ici pas de culture du sainfoin mais quelques pieds sur le bord d’une route qui font certainement le bonheur des petites abeilles.

Sainfoin
fleur de sainfoin

Le sainfoin est la plante mellifère par excellence c’est-à-dire que sa présence stimule l’activité des abeilles pour la fabrication du miel. Cela est d’autant plus vrai en présence de sainfoin de type simple.

Publicité