Suite du projet de fumoir…

Dernièrement j’ai ressorti un vieux tonneau pour le transformer en chambre de fumage, pour faire avancer mon projet il faut que je confectionne un petit bruleur pour faire de la fumée, tout en respectant la température à ne pas dépasser.

En fouillant dans mon fourbi j’ai retrouvé ce vieil extincteur (1996) mais qui n’a jamais été contrôlé depuis, j’ai donc pour la première fois de ma vie testé l’engin, il n’y avait plus beaucoup de pression.

Une fois vidé du liquide j’ai donc procédé au démontage de l’appareil, j’ai gardé le gros écrou qui pourra peut-être me servir pour le tuyau qui transportera la fumée.

extincteur.

J’ai découpé à la disqueuse une partie qui me servira de porte d’alimentation en sciure, une petite charnière complétera cette ouverture.

On ne le voit pas sur la photo mais j’ai gardé la patte d’accrochage qui stabilise le futur foyer et lui donne une petite pente qui permettra l’évacuation des fumées (vers le bouchon noir).

Avant de procéder aux différentes soudures, il faudra que je retire la couche de plastique protectrice qui se trouve à l’intérieur.

Vous l’aurez compris ce petit projet avance doucement, ce matin je voulais acheter un thermomètre pour installer sur mon tonneau mais il n’y en avait pas dans le magasin de bricolage.

Un petit dessin pour comprendre mon projet.

fumoir d’Anatole.

Publicité

Avancement du tour suite…

Je vous avais laissé avec un tour qui ne fonctionnait pas terrible, après avoir chercher et tester plusieurs solutions voila celle que j’ai retenu pour le moment.

A l’origine c’était un tour à perche que je voulais faire, mon sous-sol ne permet pas se genre d’activité, alors j’ai du me résoudre à faire autrement. Sachant que c’est la puissance du ressort de la perche qui fait tourner la pièce je me suis dit que si c’était horizontal je pourrais m’en sortir, seulement se pose une autre problématique puisque le ressort attire le tour vers lui lorsqu’on le met en tension.

Donc j’ai du bricoler deux chevrons qui font offices de cales, ce n’est pas encore le « top » mais il y a du mieux. Pour le ressort, j’ai tendu une chambre à air qui sert d’élastique et qui remplace la perche, en appuyant sur la pédale je tends la chambre et lorsque je relâche elle revient à sa place. Avec une corde enroulée autour de la pièce à tourner la force est transmis et elle tourne.

J’ai fait deux petites pièces qui sont des essais, une petite mailloche pour taper sur la cheville qui bloque la poupée mobile, elle est en bois sec et donc plus dure à travailler, l’autre est un bout de cerisier qui est encore un peu vert et donc plus tendre. N’ayant qu’un vieux ciseau à bois le résultat n’est pas formidable et tout cela reste à peaufiner.

Pour moi, c’est un projet qui m’a bien amusé et je me dis qu’en faisant à une plus grande échelle se serait sans doute plus facile. J’ai tout construit avec des bricoles qui se trouvaient dans mon sous-sol, alors rien n’est impossible, on peut encore se passer d’électricité en 2018 pour bricoler.

Et puis j’ai fait une petite vidéo pour vous montrer l’engin en action.