Les effets du changement climatique ?

Petite balade dans la campagne berrichonne ce dimanche 8 août 2021, nous empruntons des chemins communaux qui relient le petit hameau des Points à notre petit village de Sancergues, après avoir traversé la civilisation nous voila en quelques minutes au milieu des champs, le chemin passe au milieu des maïs qui font plus de deux mètres de haut, quelle chance le système d’arrosage n’est pas en fonction (dimanche dernier il était en marche).

Puis le chemin est bordé par quelques chênes et charmes, en l’espace de 10 mètres c’est trois arbres qui sont secs.

Faut-il y voir un, des effets du changement climatique ?

On peut aussi trouver quelques plantes sympathiques sur le bord de la route comme cette sauge qui a conservé de nos jours son renom d’antan en médecine populaire et particulièrement en Provence où l’on a coutume de dire « qui a de la sauge dans son jardin n’a pas besoin de médecin »

sauge

Et puis avoir suivi le chemin entre les champs fraîchement moissonnés on redécouvre notre petit village sous un nouveau jour.

Sancergues

De gauche à droite, on peut deviner l’antenne relais de SFR, le toit de l’ancien silo, le collège, le toit de l’église et la cheminée de l’ancienne briqueterie de Saint Martin des champs.

La Sauge des prés.

C’est une plante vivace, herbacée, pubescente, odorante, haute de 30 à 80 cm, à tige carrée, peu ramifiée avec des feuilles très finement dentées, gaufrées, allongées et en forme de cœur à la base. Ses fleurs sont bleues-violettes, rarement roses, de 2 à 3 cm, à corolle en tube s’ouvrant par deux lèvres, elle fleurit de mai à août. Ses racines peuvent atteindre un mètre, ce qui lui permet de supporter la sécheresse.

Le style et les étamines de la Sauge des prés sont articulés de façon à pouvoir s’incliner pour toucher le dos des insectes pollinisateurs dés que leur trompe pénètre dans la fleur.

IMG_0182IMG_0181

Contrairement à la sauge officinale, sa cousine cultivée, les feuilles de la sauge des prés sont peu odorantes et peu savoureuses.
Ce sont principalement ses fleurs qui serviront à décorer salades et autres mets.

Les fleurs et les feuilles de Sauge des prés sont comestibles. Les feuilles et sommités fleuries s’utilisent en infusion, elle stimule les sécrétions hormonales et facilite la digestion des graisses, elles ont des propriétés digestive, apéritive, tonique.

Les feuilles contiennent des substances stomachiques, toniques, amères, antispasmodiques et antisudorifiques, elle est préconisée contre les angines et les maux de gorge. Le vin de sauge fortifie et favorise la circulation sanguine. Elle est déconseillée aux femmes enceintes.

Sources: Quelle est donc cette fleur ? chez Nathan et le Petit Larousse des Plantes Médicinales.

C’est une plante assez commune à rare selon les endroits et pays, si la sauge des prés n’est pas très courante chez vous, il est conseillé de l’utiliser avec parcimonie et d’être attentif à ne pas nuire à sa population.