Crémone à barillet.

Au mois de mai, la crémone de la porte fenêtre de la cuisine a rendu l’âme au bout de presque 20 ans de bons et loyaux services, elle faisait encore son office mais la poignée ne remontait plus à cause d’un ressort fatigué.

J’ai contacté une entreprise dont c’est le métier, on m’a bien précisé qu’il y avait un forfait de 120 euros et j’attends toujours son passage, on est bien d’accord que ce n’était pas une urgence mais quand même nous voila au 1 septembre, mardi après midi je rencontre un ancien client et je lui parle de mon problème car il pose aussi des menuiseries.

Il me dit qu’il ne veut pas le faire sinon il va devoir me faire payer le prix fort, mais il me dit vous aller chez mon fournisseur de ma part avec la crémone et ils vont vous trouver un modèle qui fera l’affaire.

Ce mercredi matin je démonte l’engin après avoir passé un petit coup de téléphone à l’entreprise car une fois démonté on ne peut plus fermer la porte et en début d’après-midi je descends à Nevers chez Trenois.

Voila la pièce que j’ai du changer, il y aurait sans doute un moyen de réparer mais le boîtier rectangulaire est serti.

Si le gars de l’entreprise c’était déplacé j’aurais déboursé presque 200€ (120 + 62) car la crémone que j’ai remplacé m’a coûté 61,44€ et j’ai passé moins d’une demi-heure (démontage et remontage) le plus long c’était la voyage à Nevers (1 h aller/retour).

Démonter la crémone d’une porte fenêtre n’est pas difficile et reste accessible au plus grand nombre.

Publicité