Tablette lumineuse

C’est une idée de bricolage qui est venue en feuilletant la pub de ma boite aux lettres, sur un des prospectus il y avait une petite tablette lumineuse en vente.

Il m’arrive de décalquer à l’ancienne avec une feuille de calque et c’est assez long pour retrouver le dessin dans sa forme d’origine, en utilisant la technique de la tablette lumineuse je devrais gagner un peu de temps ( et le temps c’est de l’argent).

Et puis je me suis rappelé qu’il y avait un support de néon pour aquarium qui traînait dans mon bric à brac, alors ni une ni deux je suis parti le chercher.

Quelques morceaux de scotch noir, du papier d’aluminium, et voila une petite tablette pour reproduire quelques dessins.

IMGP0838IMGP0840IMGP0841

C’est pas encore le truc révolutionnaire, mais l’idée est là, il suffira de l’adapter pour que ce soit plus pratique en diminuant la hauteur du cadre.

 

Débrouilles toi…

Et bien oui, quand tu habites à plus de 10 km du premier commerce de bricolage il faut se débrouiller tout seul.

Alors j’avais besoin de tourillons pour une projet de bricolage mais malheureusement j’ai plus rien en stock alors il faut que je me débrouille pour en fabriquer quelques spécimens.

En fouinant sur le Web on trouve des solutions assez sympathiques mais pour l’occasion j’avais juste envie de 5 tourillons et pas vraiment le temps de faire un truc super joli.

J’ai donc encore une fois récupéré un morceau de charnière à volet et quelques coups de scie plus loin j’ai un engin qui doit faire le « job ». Deux petits coups de pince pour tordre la ferraille et l’affaire est dans le sac.

IMG_2672IMG_2673

Faut couper en biais pour donner la forme de lame, je n’ai pas pris le temps mais en affûtant le petit morceau l’engin est plus éfficace. Le trou correspond à la taille de votre tourillon approximativement.

IMG_2670

Pour transformer mes tourillons en chevilles, je les ai taillées et fait un trou pour pouvoir passer mes cordes. Enfoncé en force elles feront office de chevilles de tension.

Les trous dans le morceau de bambou sont décalés pour pouvoir jouer sur la longueur des cordes mais je n’ai aucune idée de ce que cela va donner, mais ce sera encore un pièce à mettre au musée d’Anatole.IMG_2667.JPG

Voila à quoi cela devrait ressembler.

Une idée de bricolage.

J’ai ressorti le vieux poste à souder qui pèse un peu plus de 35 kg, et qu’on m’a offert il y a quelques années (au siècle dernier). J’avais besoin de faire une petite soudure pour un racloir à cendre, en cherchant sur le net on peut en trouver aux environs de 25€ sans les frais de port.

Alors comme vous commencez à me connaître vous savez que j’adore fabriquer des trucs qui parfois ne servent pas à grand chose, mais parfois cela peut être utile. Pour l’occasion ce racloir doit servir pour mon four en terre quand il sera opérationnel.

Voila l’objet en question.

IMG_2251IMG_2252

Alors, c’est tout simple un morceau de tôle assez épaisse avec un trou en son centre pour pouvoir y glisser une tige de fer à béton, une petite soudure et c’est tout. J’ai ajouter un morceau de sureau pour faire le manche mais ce n’est pas obligatoire.

En sortant l’engin (le poste à souder) je me suis démonter le dos et à chaque fois c’est la même affaire, alors mon prochain projet sera de lui faire un petit chariot pour le déplacer, voila en images l’ébauche.

Le cahier des charges: fabriquer en recyclant et en investissant le moins possible, les roues viennent d’une vieille tondeuse, elles sont à leur troisième recyclage, la ferraille a été ramassée sur le bord de la route quand nous avions encore le ramassage des encombrants, les petites roulettes de devant sont issues d’une chaise de bureau qui partait à la déchetterie.

J’ai du faire l’acquisition de 2 m de cornière car je n’avais plus en stock et un sac de baguettes de soudure.

Comme tous mes projets, je ne sais pas s’ils aboutiront et puis c’est pour le moment une ébauche, la suite au prochain épisode.