Fibulanomiste…

Hier, on m’a offert une bouton de l’ONF.

Comme vous le savez un cadeau ne se refuse pas alors je l’ai mis dans poche et aujourd’hui j’ai fait quelques recherches sur les collectionneurs de boutons.

La définition du fibulanomiste, c’est celui ou celle qui collectionne les boutons de vêtements.

Alors finalement en cherchant un peu dans un tiroir, je me suis rendu compte que j’étais un fibulanomiste sans le savoir.

On en apprend tous les jours 🙂

Publicité

Taille des crayons à l’ancienne…

Aujourd’hui après avoir fait une peu de ménage dans la chambre de notre fille, ma dulcinée a retrouvé une trousse avec un tas de crayons de toutes sortes, après quelques tests certains ont pris le chemin du bac de recyclage mais il restait tous ces crayons en bois.

J’ai toujours dans un coin de ma tête le souvenir de mon père qui taillait mes crayons avec son petit couteau de poche, vous vous doutez bien que moi aussi je suis un grand adepte de cette technique.

Alors après avoir affûté mon vieil Opinel je me suis lancé dans récupération de ces crayons inutilisables en l’état.

Et puis c’est comme une forme d’art alors j’en ai fait une œuvre.

Comment être certain que la lumière du frigo est bien éteinte quand la porte est fermée ?


Pas vraiment d’idée pour bloguer actuellement, pas de photographie à faire à cause du mauvais temps alors voila une petite idée pour savoir enfin la vérité sur la lumière du frigo.


S’il est bien une question qui aura torturé l’esprit de plusieurs générations de consommateurs, c’est celle de la lumière du frigo…pendant des dizaines d’années nous n’avions aucune preuve de cette éventuelle vérité qu’il nous fallait croire sur parole… que d’angoisses pour l’avaricieux comme pour l’écologiste ! Heureusement, les progrès de la technologie vont enfin nous permettre de savoir la vérité !


Étapes de réalisation trouvé sur le net.
Fournitures:
Un appareil photo numérique disposant d’un mode film.
Allumez votre appareil photo et ouvrez votre frigo. Mettez en route l’enregistrement et faites un plan d’ensemble de son contenu pour prouver qu’il s’agit bien d’un frigo.
Posez l’appareil dans le frigo. Refermez la porte du frigo. Attendez 5 secondes, pour être sûr que la lumière ait le temps de réagir.
Ouvrez la porte du frigo. Arrêtez l’enregistrement et visionnez le film. Chargez-le sur votre ordinateur.


Astuces et mises en garde.
Si la lumière du frigo ne s’éteint pas, portez plainte contre le fabricant. Insistez particulièrement sur le traumatisme subi.


Mises en garde
Si la lumière s’éteint, partagez la bonne nouvelle avec le monde entier en mettant la vidéo en ligne sur peertube ou youtube.

En toute honnêteté, que ferais-tu ?


Ceci est un petit test, qui ne contient qu’une question, mais qui en dira long sur toi.
Fais défiler le texte lentement, afin de lire au fur et à mesure.
Il est important pour le test de ne pas aller trop vite, afin de ne pas répondre trop précipitamment ou sans avoir bien compris tous les enjeux de la question.


La Seine a débordé…
tu te retrouves dans le chaos le plus total, après un raz-de-marée, tout est inondé…
Des quantités d’eau incroyables sont en mouvement.
Tu es reporter photographe au milieu de ce terrible désastre…
Et tu as là l’occasion de faire la photo de ta vie…
Les maisons sont emportées par les eaux autour de toi, les gens disparaissent sous les flots.
Les forces de la Nature déchaînées s’attaquent à tout…
Elles emportent tout avec elles…
Soudain, tu aperçois un homme dans un 4 x 4…
Il est prisonnier de son véhicule et lutte contre les vagues.
Il se débat, s’acharne sur sa portière, hurle…
En vain…
Tu te rapproches..
Son visage trahit l’effroi, ses yeux te supplient…
Et là, stupéfait…
Tu le reconnais : c’est Nicolas !
A chaque seconde, le torrent de boue et de débris peut l’emporter…
Mais tu peux le sauver ! Seulement, c’est aussi l’occasion de faire la photo de ta vie…
La photo qui te donnerait le Prix Pulitzer…
Et qui te rendrait riche et célèbre comme jamais !…
Maintenant, réponds à la question, en étant vraiment honnête :

.

.

.

La photo : Mat ou Brillant ?

Histoire drôle…

Je vous propose cette petite histoire qui m’a fait bien rire en 2008, si vous ne comprenez à la première lecture n’hésitez pas à la relire.


Un vieux parisien en vacance d’hiver dans les Alpes eut l’idée d’aller pêcher dans un lac gelé.
Pêcher, il savait ; il avait fait ça toute sa vie.
Mais faire un trou dans un lac gelé, c’était la première fois.
Il s’installe donc avec son matériel au bord du trou et commence à attendre. Au bout d’une heure, il n’avait toujours rien attrapé, c’est alors qu’arrive un gamin, qui perce un autre trou non loin de celui du vieux et qui se met à pêcher aussi.
Cinq minute plus tard, le gamin s’agite et sort un brochet de trois livres (non sans mal)…. Le vieux pense que c’est de la chance et prend son mal en patience. Mais cinq minute après, le gamin sort une tanche de deux kilos !, Puis un saumon, et encore un brochet…! N’y tenant plus, le vieux s’approche du gamin :

  • Hé petit, ça fait plus d’une heure que je suis là et je n’ai rien pris, et toi en un quart d’heure tu te prends une demi douzaine de monstres.. comment tu fais !!?
  • Fo waé lé wée o ho ! répond le gamin.
  • Hein ?! – Fo waé lé wée o ho !
  • Ch’comprends rien, tu peux articuler ? Alors le gamin crache un truc dans sa main, puis dit:
  • Faut garder les vers au chaud !

C’est fini l’abondance ?

L’autre jour, Indi est venu à la maison, il a encore rapporté quelques bricoles dans le coffre de sa voiture.

Étau entre 15 et 20 kg

Durant l’hiver je m’attaquerais à la restauration de cet étau qui doit peser entre 15 et 20 kg, rien n’est grippé c’est déjà un bon point.

Et puis cette faux qui date du siècle dernier, va y avoir du boulot pour la remettre en état.

Faux.

Alors encore du bricolage en abondance 🙂 et puis si nous n’avons plus de carburant je pourrais toujours faucher mon terrain.

L’ensorceleur…

Avant de sévir sur WordPress.com j’écrivais quelques billets sur blog.fr, c’était surtout la grande période des coups de gueule d’Anatole et puis je postais quelques histoires plus ou moins vraies.

Il m’arrive de me plonger dans mes archives et de retrouver des billets qui me font rire, mais pas toujours 😦

C’était un de ces soirs ou la nuit sans crier gare vous plonge dans le noir sans que vous ne voyez le passage à niveau entre « chien et loup ».
C’était la semaine dernière, ou peut-être celle d’avant, toujours est-il que vers 19h30, un homme qui vend des légumes primeurs est venu sonner à la porte de la maison, phénomène étrange puisque durant le moment où j’ai allumé la lumière du dehors et le temps où j’étais en train de mettre la clé dans la serrure, je l’entendais parler.
Une fois la porte ouverte je découvrais un grand bonhomme, seul qui avait un regard assez singulier, rien de méchant mais juste un peu étrange.
C’était ce genre de commerçant qui parcoure la campagne pour vendre des légumes primeurs et autres fruits, dans un élan de bonté je suis allé voir ce qu’il proposait dans son camion, effectivement il avait de beaux légumes dans des cageots et après m’avoir embrouillé la tête en me donnant les prix au kilogrammes j’ai dit d’accord, pour 25 kg de pommes de terre, 10 kg d’oignons, un cageot de clémentines et deux cageots de pommes et nous avons apporté tout cela au sous-sol dans la brouette, puis soudainement est venu le moment de faire les comptes, et là mon cerveau commence à se remettre en état de marche, ces paroles m’avaient sans aucun doute anesthésiées, en voyant la facture de 172€, c’est a ce moment que j’ai dit: « bin non, cela fait trop cher », rien que pour les pommes il y en avait pour 80€, alors je lui dis qu’à la limite je veux bien prendre les
pommes de terre (37€) quand même et je lui ai dit que c’était quand même le double du prix de mon dernier achat de patates . Donc nous retournons au sous-sol, il reprend sa marchandise tout en secouant la tête et je lui paye ses 25 kg de patates, en lui disant que je m’excusais mais que vraiment c’était trop cher et surtout je trouve l’excuse du conditionnement trop volumineux, il avait l’air déçu quand même le pauvre gars, du coup cela m’a un peu travaillé le soir et j’ai eu du mal à trouver le sommeil.
Lorsque j’ai raconté tout cela à la petite femme qui partage ma vie, elle m’a dit, c’était sûrement : « le vendeur ensorceleur ».
Elle avait bien une petite envie de me taquiner mais comme elle me connaît depuis le temps
qu’elle me supporte, elle s’est abstenue et c’est pour cela que je l’aime.

Alors c’est quoi ?

Mais qu’est-ce donc ?

On ne peut pas dire que cet engin vous aura inspiré et pourtant c’est un petit outil qui peut vous rendre service dans la cuisine.

Pour les personnes qui mangent du poisson, vous savez qu’il peut être ennuyeux de devoir enlever les écailles en le mangeant. Vous apprécierez davantage le poisson si toutes les écailles sont correctement enlevées, et vous aurez besoin d’un outil pour vous aider. Vous pouvez utiliser un couteau, mais cela prendra un certain temps et votre sécurité n’est pas garantie. Les écailleuses à poisson sont des outils qui vous permettent d’enlever plus facilement les écailles du poisson avant la cuisson. Ils sont conçus pour que l’écaillage du poisson ne fasse pas de dégâts et vous évite de passer la moitié du temps sur vos mains. Vous économiserez également sur l’effort que vous aurez à fournir pour écailler le poisson et aussi sur votre budget car vous l’aurez compris il est le fruit du recyclage.

C’est donc un écailleur à poisson de fabrication artisanale, qui pourra à l’occasion servir à gratter le dos comme j’ai pu le lire.