Une photographie de votre serviteur…

Depuis des années vous attendiez de voir Anatolem en photographie, votre vœu est sur le point de se réaliser.

Ce samedi, avant d’aller me promener sur les bords de Loire, nous avions fait quelques travaux de ravalement sur le muret qui nous sépare de la route. J’avais pour l’occasion pris quelques clichés, ce qui me permet de connaître  la date des derniers travaux.

Une petite recherche dans les propriétés du cliché et vous êtes fixé.

En les rangeant sur mon ordinateur quelle surprise de voir que je suis sur un des clichés.

img_6739

Cherchez bien… je suis en bas et à gauche.

 

 

Petite balade sur les bords de Loire…

Ce samedi 24 septembre, petite escapade sur les bords de Loire à Marseille les Aubigny. Au rendez-vous quelques moutons qui viennent entretenir les bords du fleuve, les exposants de produits de la pêche, l’occasion pour moi de goûter un morceau de Silure fumé, cela s’approche du haddock pour ceux qui connaissent. Jeu de bataille navale de Loire pour les plus petits.

Artiste sculpteur à la tronçonneuse.

Et puis il ne faut pas oublier le navire de Loire qui était l’élément principal de cette petite fête sur les bords du fleuve.

Petite promenade en boucle sur l’eau.

Et puis une dernière photo devinette pour ceux qui voudront bien se casser la tête ?

img_6731

L’Ambroisie…

Cette ambroisie-là est venue clandestinement d´Amérique du Nord et son arrivée en France fait l´objet d´une controverse: pour certains, elle aurait été introduite en 1863 par un lot de graines de trèfle rouge. Pour d´autres, la contamination incidente est due aux avions américains qui auraient colporté des graines pendant la seconde guerre mondiale. Dans tous les cas, son arrivée en France ne remonte pas à plus d´un siècle et cette plante poursuit son invasion dans les champs de tournesols de l´Allier et de la Limagne du Nord. L´ambroisie, ambrosia artemisiifolia, est une plante annuelle, assez grande (de 30cm à 1,80m). Les tiges sont robustes, ramifiées, souvent rougeâtres. Les feuilles sont le plus souvent opposées, généralement pennatilobées, avec des divisions lancéolées, à revers verdâtres. La floraison a lieu à la fin de l´été, jusqu´à l´automne.

Les capitules mâles jaunes verdâtres, en épis grêles vont libérer d´importantes quantités de pollens. Les fleurs femelles sont insignifiantes à l´aisselle des feuilles supérieures.

Sources: ICI

C’est une petite plante qui a fait sont apparition dans la région depuis environ 3 ans et qui continue de coloniser le pays. Si l’ambroisie est observée sur un terrain, il faut organiser une intervention rapide visant à la supprimer.
L’intervention doit être adaptée au stade de développement de la plante et à l’envergure de l’infestation ou la surface touchée ainsi qu’au milieu (espace) concerné.

Pour cela il faut supprimer les fleurs mâles pour empêcher d’abord l’émission de pollen, ensuite la production de graines.
L’arrachage est le geste le plus simple et le plus radical mais ne peut pas être appliqué sur de grandes surfaces.
L’utilisation des outils mécaniques (fauchage, broyage, tonte rase, …) reste nécessaire dans beaucoup de cas.
En milieu agricole on est souvent obligé d’avoir recours à la lutte chimique.

Personnellement j’ai fait mon travail de « sentinelle » en signalant les champs infectés au responsable mais j’ai l’impression que les paysans concernés ne prennent pas le souci au sérieux.

 

Hors-service…

Eva-Lena a une petite vie bien rodée, avec maison, enfants, mari et collège. Elle est parfaite, quoique un brin hystérique dès qu’on vient changer son planning. Un vendredi soir, elle enfourche son vélo pour aller faire des photocopies au collège. Ça l’avancera pour lundi ! Sauf qu’elle se retrouve enfermée dans le local de la photocopieuse. Pour tout le week-end ? Par l’ingéniosité de son sujet, le ton tragi-comique, la richesse des personnages et leur psychologie décortiquée sans chichis, Hors-Service cible juste. Car enfin, qui oserait prétendre qu’il ne se sent, au grand jamais !, ne serait-ce qu’un tout petit peu prisonnier de son quotidien ?

Je viens de finir « Hors-Service » de Solja Krapu et je n’ai pas vraiment apprécié, c’est l’histoire d’une enseignante se retrouvant enfermée par mégarde dans le local à photocopieuse la veille d’un week-end, si au début elle panique de ne pouvoir plus rien gérer, petit à petit elle relativise et en profite pour faire le point sur sa vie actuelle et à remettre en question ses priorités actuelles.
Certes le thème est parlant mais c’est plat, long et peu entraînant.

Fin de vacances…

Uzerche est une commune française située dans le département de la Corrèze et la région Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes. En 1787, l’écrivain anglais Arthur Young a qualifié la ville de « Perle du Limousin », surnom dû à son site pittoresque et sous lequel elle est encore largement connue aujourd’hui. Bâtie au sommet d’un éperon rocheux, entourée par un méandre de la rivière Vézère qu’elle domine, Uzerche possède un patrimoine riche hérité des atouts défensifs de son site. D’abord centre décisionnel et carrefour important puis forteresse sous Pépin le Bref, la ville fut aussi le siège d’une puissante abbaye et plus tard d’une sénéchaussée. Héritage de cette aura, de nombreux châteaux, hôtels et autres bâtisses à tourelles construits par la noblesse uzerchoise s’élèvent encore de nos jours et justifient le dicton :  « Qui a maison à Uzerche a château en Limousin ».

Sources: Wikipédia.

Comme toutes les bonnes choses les vacances ont une fin et c’est à Uzerche que nous avons fini notre petite escapade. C’est une jolie ville, je pense que l’hiver cela doit être un peu triste.

Nous avons passé la nuit aux pieds de la cité médiévale d’Uzerche, face à la Vézère et ses berges verdoyantes, c’est dans le cadre d’une ancienne hôtellerie rénovée et déclinée en 5 chambres d’hôtes à thème.

Capture d’écran_2016-09-20_15-25-07.png

La fléche rouge montre notre chambre.

Nébias et son labyrinthe vert…

A partir de Nébias, le Sentier Nature et en particulier le Labyrinthe Vert qu’il traverse. Il s’agit d’un chemin tortueux traversant un relief rocheux très particulier, qui s’enfonce dans une forêt de buis, de chêne et d’autres végétaux de la flore locale. On découvre au fil de son parcours, une série de clairières de toute beauté. La présence humaine depuis des siècles dans ces lieux fait penser au marcheur. Il pose les pieds sur les mêmes pierres que celles qui étaient foulées par les gens du Moyen Âge et peut être de bien avant. Outre le Labyrinthe Vert, il faut parcourir le « Cami Salvatge » aux rochers « nommés », rester méditer sur « le Grand Lapiaz » ou dans le « Clot des Encantados » pas loin du Sapin Harpe.

Sources.

Le site est un grand terrain de jeu, où l’on peut se perdre, nous avons rencontré des gens qui venaient de faire deux fois le tour et qui étaient perdus (on ne sait pas s’ils en sont sorti).

Il faut rester attentif,  suivre la piste et les flèches sans jamais sortir du sentier, l’endroit est si rocailleux qu’un accident pourrait arriver sans prévenir. La balade est annoncée pour une heure trente mais compter deux heures pour faire le tour.nebias.png

Si vous êtes dans le coin, ne vous privez pas de cette petite promenade surtout si vous êtes en famille, dans ce cas ne laissez pas les enfants seul.

 

Les quatre Châteaux de Lastours

Lastours et ses quatre châteaux à 15 minutes de Carcassonne vous invitent à découvrir son patrimoine exceptionnel qui fait partie des sites majeurs du Pays cathare.
Ces 4 châteaux perchés sur un éperon rocheux dominent fièrement le village dont les maisons s’étalent sur les collines et serpentent le long des berges ombragées de l’Orbiel.
Au pied des quatre citadelles, le village médiéval de Cabaret blotti dans son site grandiose a été mis à jour sous la direction de Marie Elise Gardel, archéologue. Un lieu exceptionnel surgi de l’oubli où l’avaient précipité les seigneurs de la croisade contre les Albigeois.

Sources ici.

Petite randonnée sur cet éperon rocheux à l’assaut de ses quatre châteaux, en fait nous ne pourrons qu’en voir seulement 3, le dernier étant dans une période de rénovation-sécurité.

Petite grimpette pour arriver au sommet de ses monstres de pierres, on se demande encore comment ils ont fait pour apporter toute la matière première pour monter ces châteaux. Le bar étant fermé en haut, il vous faudra penser à prendre une petite bouteille d’eau pour vous désaltérer en haut.

 

Une petite vidéo pour ceux qui voudraient découvrir le site d’en haut.

Vue d’en haut, la visite des Châteaux.

Petite rando à Pradettes…

L’éolienne de la Prado:

pradettes1
Cette éolienne de type Dellon assurait l’irrigation du village et des cultures environnantes. Elle amenait l’eau au hameau de Périlhou situé une vingtaine de mètres plus haut où elle était stockée dans deux grands réservoirs. Elle date du début du XXème et a été restaurée en 2011.

pradettes

C’est une petite randonnée tranquille sans difficulté, elle est proposée pour une durée de 1h30 mais compter 2h00 pour faire cette petite boucle. Un début de parcours sous le soleil mais le reste est ombragé.

Promenade sympathique, calme et en contact direct avec la nature, les seuls mammifères vivants que nous avons vu sont les bêtes à cornes.

Le Château de Foix…

Le château, dont les premières bases datent du Xe siècle, est une solide place forte qui résiste aux assauts répétés de Simon IV de Montfort entre 1211 et 1217, lors de la croisade des Albigeois ce qui ne l’empêche pas de mettre à feu et à sang le reste du comté. En 1272, le comte de Foix refuse de reconnaître la souveraineté du roi de France, Philippe le Hardi prend en personne la direction d’une expédition contre la ville, le comte capitule.

En 1290, réunion du Béarn et du comté de Foix, la ville est pratiquement abandonnée par les comtes. Gaston Phoebus est le dernier à avoir vécu au château qui, au XVIe siècle perd son caractère militaire. Le château est ensuite transformé en prison jusqu’en 1864, ce qui sans aucun doute lui a sauvé la vie.

On trouve une animation où l’on peut tourner les pages du « Livre de chasse » , un livre de vénerie médiévale composé entre 1387 et 1389 par Gaston Fébus, qui a été considéré comme un ouvrage de référence jusqu’au XIXe siècle.

Sources: Wikipédia.

Il était une fois
Une marchande de foie
Qui vendait du foie
Dans la ville de Foix

Elle se dit ma foi
C’est la première fois
Et la dernière fois
Que je vends du foie
Dans la ville de Foix

Une petite visite si vous passez dans la région vous ne le regretterez pas.