Ho, là là… mais qu’est-ce qu’il fait encore?

Il y a bien longtemps que j’ai dans ma tête l’idée d’en faire un dans mon jardin. Aujourd’hui j’étais coincé dans le jardin, j’avais un sécateur dans ma poche et un couteau, je me posais la question de savoir ce que je pourrais faire avec ses deux outils?

Et puis l’idée de construction qui trottait dans ma tête à fait « Tilt » comme lorsque j’étais devant le flipper du bistrot de la gare en train d’attendre le bus qui me ramènerait à la maison.

flipper-terminator-2-clarck-entertainment-impecable-d_nq_np_972690-mla25671905423_062017-f

Voila donc en image la squelette de mon prochain projet de plein-air.

L’idée c’est de fabriquer un projet éphémère qui durera un certain temps et pourquoi pas si l’essai est concluant en construire un autre plus durable.

Je ne vous en dis pas plus pour ménager le suspense et faire travailler votre imagination.

Publicités

L’avancement du Tank-Drum, épisode 3

Voila où j’en suis avec mon futur Tank-Drum, après un premier polissage voila ce que donne la bête.

Pour un premier exercice je trouve que je m’en sors pas trop mal, il me reste le dessous à poncer et bien entendu il faudra essayer d’accorder un peu cet instrument pour lui faire jouer quelques jolies notes, pour le moment ce n’est pas encore terrible.

Bonne nouvelle, j’ai récupéré une nouvelle bouteille pour un prochain essai, elle est dégazée et prête à subir le même sort. Pour chasser la bille et démonter la bague en laiton j’ai été beaucoup  plus rapide.

L’avancement du Tank-Drum, épisode 2

Comme promis la suite du projet de Tank-Drum, ce jour découpage des premières lamelles qui feront les notes de musique.

Pour le moment c’est le travail de dégrossissage, après avoir marqué les notes au marqueur, je procède au découpage avec un mini disque de tronçonnage.

Vous avez ici la taille après avoir découpé 4 lamelles et le disque d’origine.

IMG_2134

Petit clin d’œil, après avoir trouvé un premier sponsor avec « Camping-Gaz » maintenant je poursuis l’aventure avec « Dremel ».

J’ai mis en pose le projet pour laisser reposer la petite machine qui me permet de découper la tôle de la bouteille. Il me reste encore 3 notes à découper et c’est en bonne voie. Je termine souvent la découpe avec une lame de scie à métaux et quand sera venu le moment de « l’accordage » c’est aussi comme cela que je finirais.

IMG_2130IMG_2131IMG_2132

Une fois que j’aurais découpé toutes les notes je ferais un petit ponçage et un dépoussiérage mais ce sera pour le prochain épisode.

J’ai vu sur certain Drum une neuvième note au milieu, faudra que je vois cela avec mon chef de projet 🙂

Mort d’une rombière.

511tv4ha4kl._sx195_

L’Ile-Tudy, petit village de pêcheurs à l’embouchure de la rivière de Pont l’Abbé à la pointe sud de la Bretagne. Un lieu paisible s’il en est. Son port abrite désormais plus de bateaux de plaisance que de pinasses sardinières et les maisons de pêcheurs  » pied dans l’eau  » ont, pour la plupart, été rachetées par des estivants. C’est dans ce pays de la douceur de vivre qu’une vieille femme, Annette Bonnetis, a été sauvagement assassinée. Les gendarmes ont tôt fait d’arrêter un coupable « idéal » que tout accuse. Mais Mary Lester, en se penchant sur l’étonnante personnalité de la victime, va faire des découvertes bien surprenantes.

À travers Les Enquêtes de Mary Lester, Jean Failler montre son attachement à la Bretagne, et nous donne l’occasion de découvrir non seulement les divers paysages et villes du pays, mais aussi ses réalités économiques. La plupart du temps basées sur des faits réels, ces fictions se confrontent au contexte social et culturel actuel. Pas de folklore ni de violence dans ces livres destinés à tous publics, loin des clichés touristiques, mais des enquêtes dans un vrai style policier.

Voilà plusieurs romans de Jean Failler que j’ai l’occasion de découvrir à la bibliothèque de Sancergues et c’est toujours avec plaisir que je termine l’histoire en disant « c’était bien ». Vous l’aurez compris je suis devenu un lecteur assidu des histoires de Mary Lester.

L’avancement du Tank-Drum.

Voila quelques photographies de l’avancement du projet de Tank-Drum, l’idée finale c’est d’arriver à recycler cette bouteille de gaz et de la transformer en instrument de musique.

img_2090

Alors voici l’engin lorsque je l’ai récupéré abandonné sur le bord de la route devant le stock de bouteilles.

La première chose que j’ai fait c’est m’assurer qu’elle était bien vide, on ne sait jamais il y a des gens qui jettent n’importe quoi.

Alors une petite tige en métal pour coincer la bille dans sa position ouvert durant une journée en plein air, ensuite un petit bain dans un seau d’eau et une fois que qu’elle a été remplie quelques petits coups de pointeau pour envoyer la bille au fond et faciliter le rinçage.

IMG_2107

Quand on est arrivé à ce stade, le danger est moindre et on peut passer à la découpe de la bague en laiton, un truc impossible à démonter sans matériel professionnel.

Ce que j’ai fait c’est que j’ai donné quelques coups de scie pour couper le laiton et ensuite j’ai pu dévisser à la pince multiprise.

IMG_2110.JPG

Comme on n’est jamais assez prudent petite retour dans le seau pour un nouveau rinçage et pour récupérer la bille et les copeaux de laiton.

Pour terminer j’ai retiré le pied qui était soudé à la base de la bouteille, un petit coup de disqueuse et ensuite j’ai fait sauter tous les points de soudures avec un petit coup de marteau bien placé.

IMG_2113.JPG

Et j’ai fini par ébarber les restes de soudures avec la disqueuse.

IMG_2117.JPG

Voila où j’en suis avec le projet de Tank-Drum, la suite au prochain épisode.

 

 

Le projet bouteille de gaz.

L’idée première c’est de faire sauter la bague en laiton, retirer la bille qui fait office de sécurité, et démonter la base qui sert de pied.

Tout cela en prenant les précautions qui vont avec, ne pas faire sur une bouteille pleine, laisser la bouteille en plein air avec la valve ouverte plusieurs jours, remplir d’eau plusieurs fois pour chasser les résidus de gaz qui pourraient faire de la résistance.

Après plusieurs passages en immersion dans un seau, on regarde bien qu’il n’y a plus de bulles qui s’échappent, on peut s’attaquer à la bille et sa bague en laiton. Deux petits coups de scie à métaux pour venir à bout de cette dernière.

Une fois que c’est fait, on peut remettre la bouteille de gaz dans son bain pour un petit rinçage. Ensuite démontage du pied avec un marteau et ébarbage avec une disqueuse.

Pour finir il faut découper huit lamelles pour faire les  huit notes.

Sur mon dessin, les lamelles sont arrondies mais ce ne sera pas possible car je n’ai pas le matériel pour le faire, alors elles seront droites.

Tout cela c’est sur le papier, le mettre en pratique est une autre paire de manches, l’idée c’est de faire un tank-drum.

Si tout se passe bien vous devriez pouvoir découvrir quelques photographies de la transformation de la bouteille de gaz dans les jours à venir.

img_2089

 

Petite mangeoire pour oiseaux.

Il est facile de faire de petites mangeoires pour les petits oiseaux.

Il vous faudra une brique en carton, lait, crème ou jus de fruits.

Un cutter.

Un morceau de ficelle.

Un rouleau de scotch.

Éventuellement un perforateur à feuilles.

mangeoire.jpg

Quelques coups de cutter en suivant les traits, on rabat les deux cotés vers l’intérieur, on plaque la face avant dessus et on met deux morceaux de scotch.

Ensuite deux trous dans les oreilles en haut pour pouvoir passer la ficelle.

img_2102img_2103img_2104

Et il suffit de remplir de graines, tournesol, blé,…

J’ai ajouté deux bâtons qui traversent la boite pour servir de perchoir aux petits oiseaux et fixé la mangeoire sur un tronc car le vent faisait tourner l’engin.

La gazette du village…

Voila un moment que je n’ai pas donné des nouvelles de la maison médicale, comme je l’ai dit la dernière fois, les travaux se concentrent à l’intérieur, placo et électricité, les pompes à chaleur sont arrivés dans le pigeonnier.

Ce dernier va recevoir une nouvelle couverture, j’ai lu sur une compte-rendu que le devis avait été accepté, il a été découvert juste avant les chûtes de neige.

img_2100

Voila les travaux extérieur sont pratiquement terminés, mais il reste encore quelques petites choses qui trainent, d’après ce que j’ai entendu la livraison ne sera pas avant septembre alors que c’était prévu en avril.

img_2091img_2093img_2095img_2096img_2098

Vous remarquerez les 5 bonnes marches pour accéder au bâtiment.

Mais qu’est-ce qu’il va encore nous faire?

img_2089img_2090

Ce jeudi, la neige est encore présente dans le paysage Berrichon mais le frigo reste désespérant vide, alors nous profitons d’une petite éclaircie pour aller remplir un caddie et par la même occasion le coffre de la voiture.

Et comme cette dernière commençait à avoir soif je suis passé par la pompe et aux pieds du stock de bouteilles, qu’est-ce que je vois ?… trois bouteilles de camping gaz qui avaient été abandonné par des « fainéants » qui ne voulaient pas se rendre à la déchetterie. Alors comme j’avais une petite idée qui m’avait été suggéré par le fiston toujours prêt pour que je bricole, je me suis arrêté et j’ai pris la plus jolie.

Alors voila encore un projet qui pourrait bien voir la jour bientôt puisque la météo n’annonce pas encore des jours meilleurs pour aller travailler en plein-air.

Je vous laisse réfléchir mais n’allez pas vous perdre car on peut en faire des choses avec une bouteille de gaz.