Un rien m’amuse!!!

Aujourd’hui après une bonne journée de labeur, dans une voiture où la température avoisinait les 36°c vers 13 heures, juste une petite pause et me voila parti pour m’amuser avec mon nouveau jouet.

Quelques photographies plus tard me voila en train de tester mon cadeau.

Bon, je n’ai pas encore apprivoisé la bête, mais en trente ans le matériel a évolué.

je vous laisse chercher et je vous dirais vendredi soir à quoi ce machin peu servir.

 

Qu’est-ce ?

Encore une petite énigme pour attendre la fin de semaine, avant d’avoir la forme actuelle ces échantillons étaient beaucoup plus gros, le travail durant quelques mois les a affinés😀

Comme d’habitude la solution se trouve facilement sur le web.

A titre d’information avant leur première utilisation ils avaient la forme de la plus grosse pièce.

Fête de la Saint-Roch.

Dimanche 21 août 2016.

La fête de la Saint-Roch renaît pour le bonheur de tous !

Au programme :

  • 10h : messe à l’Abbatiale de Saint-Satur
  • 11h : défilé de la confrérie de la Saint-Roch de la Mairie à la Chapelle des Mariniers et bénédiction
  • 14h  : début des festivités sur les bords de Loire : joutes, démonstrations de voile sur bateaux de Loire, jeux burlesques…

Voila c’était le programme de ce dimanche,  pour nous c’était juste les festivités sur les bords de Loire, avec démonstrations de joute sur le fleuve qui coule paisiblement en ce moment.

Et puis sur le chemin du retour nous sommes passés à coté de cet étrange bateau qui semble actuellement colonisé par des guêpes.

Cela ressemble à un grand cercueil tout noir.

Ma carte postale…à François.

carte-postale

C’est toujours sympathique de recevoir une carte postale, personnellement j’en envoie presque toujours aux collègues une avec un animal, si je vais en Baie de Somme, c’est un phoque, dans le Centre ce serait un grand du Berry, à la montagne c’est souvent une vache…

Bon pour le moment je ne suis pas en vacances mais j’ai quand même envoyé mon bon souvenir à François.

 

La guêpe fouisseuse

Plusieurs d’entre vous avez remarqué, lors des chaudes journées d’été, la présence de guêpes qui zigzaguent à la surface du sable. Certaines se posent pour creuser et disparaissent sous le sable en quelques instants. Ce sont les guêpes fouisseuses aussi appelées «guêpes de sable». Bien qu’elles aiment se rassembler, les guêpes fouisseuses ne forment pas de colonie. Le risque d’être piqué est présent, mais demeure très faible. En effet, tout nous indique que ces guêpes ne sont pas agressives et qu’elles cherchent à nous éviter, même quand nous les dérangeons. Les guêpes fouisseuses sont utiles car elles nous aident à éliminer des insectes indésirables comme des mouches et des punaises. On estime qu’une femelle peut en chasser plusieurs milliers par année pour nourrir sa progéniture! De plus, ces guêpes pollinisent les fleurs des parcs et des jardins et font partie de la biodiversité qu’il faut protéger.

Ici pas de sable mais le pot de fleur qui a pris ses quartiers d’été durant la belle saison, l’autre jour nous avons remarqué le manège de cette guêpe qui disparaissait sous la couche de terre fraichement arrosée.

IMG_6203-recIMG_6203

Dans les meilleures circonstances, il suffit tout simplement de laisser les guêpes vivre leur vie. Si c’est un endroit que les humains fréquentent, un ruban orange entourant le secteur avec une pancarte pour expliquer peut suffire. Ces insectes ont un rôle bénéfique à jouer qu’il ne faut pas les tuer sans raison.

 

 

Ecaille Chinée

1920px-piero_di_cosimo_058

L’Ecaille chinée est un papillon de la famille des Arctiidae. Les adultes de ce papillon ont les ailes antérieures noires, zébrées de jaune pâle. Les ailes postérieures sont rouges avec quatre gros points noirs, excepté chez la forme lutescens où la couleur est jaune. Le thorax est noir rayé de jaune. L’abdomen est orangé et orné d’une rangée médiane de points noirs.
La chenille a son tégument noirâtre ou brun foncé. Sur les segments, des verrues brun orangé portent des soies courtes grisâtres ou brun jaunâtre. On observe une bande médio-dorsale jaunâtre et deux bandes latérales de macules blanc jaunâtre. La tête est d’un noir luisant.

Sources: ici

IMGP8766rec

Alors vous allez me dire mais qu’elle est donc le rapport avec le tableau ci-dessus ? et bien je vous laisse chercher.

Sinon, pour tout vous dire ce papillon s’est invité dans la maison, il est tranquillement posé sur la hotte de la cheminée depuis au moins ce matin et ce soir s’il est encore là je lui demanderais de sortir prendre l’air.

Le liseur de 6h27

1540-1

Employé discret, Guylain Vignolles travaille au pilon, au service d’une redoutable broyeuse de livres invendus, la Zerstor 500. Il mène une existence maussade mais chaque matin en allant travailler, il lit aux passagers du RER de 6h27 les feuillets sauvés la veille des dents de fer de la machine …
Dans des décors familiers transformés par la magie des personnages hauts en couleurs, voici un magnifique conte moderne, drôle, poétique et généreux : un de ces livres qu’on rencontre rarement.

« Peu importait le fond pour Guylain. Seul l’acte de lire revêtait de l’importance à ses yeux. Il débitait les textes avec une même application acharnée. Et à chaque fois, la magie opérait. Les mots en quittant ses lèvres emportaient avec eux un peu de cet écœurement qui l’étouffait à l’approche de l’usine. »

En cherchant des critiques sur ce petit livre, j’ai trouvé celle-ci qui me me convient:

Le Liseur de 6h27 se garde d’être un roman sociologique ou moralisateur, se réclamant plutôt du «conte moderne». Car à la monotonie relative de la vie de Guylain Vignolles est appliquée une légèreté et une poésie qui réconfortent en des temps de crises économique et identitaire.

Un bon moment passé avec la « chose » et Rouget de Lisle, cinquième du nom, son poisson rouge.

Le jeu de l’été, la réponse.

La réponse était le « Pied de cordonnier » en fonte 3 branches, pied de fer de cordonnier, enclume de cordonnier.

IMG_6204

Pour le poids c’était 2,780kg.

Idéal pour réparer vos talons ou semelles à la maison.

Les cordonniers utilisent aussi une enclume. Elle sert de support stable à la forme adaptée, pour façonner, clouer ou coller les éléments de chaussures ensemble. Certains modèles sont hauts avec une base depuis le sol, présentent deux ou trois formes de pointes correspondant aux dimensions du soulier ou talon à travailler. Le cordonnier s’assied devant cet enclume dont les pointes lui arrivent à hauteur de ceinture.

D’autres enclumes plus petits se placent directement sur une table de travail, celle que vous avez vu en photo ayant une forme avec trois pointes formant entre elles des angles droits permettant une bonne stabilité, chacune pouvant se positionner selon le travail à effectuer.

IMG_6197

On ne peut pas vraiment dire qu’il y a un vainqueur, normalement une seule réponse était demandé.

On peut remarquer que « zalandeau » était quand même assez proche de la réponse et il recevra par la malle postale la reproduction de Pierre-Auguste Renoir.