Séchoir solaire avec extracteur…

Toujours avec mon séchoir solaire je suis dans la période de test, je voudrais être opérationnel lorsque la saison des cerises, des prunes et autres fruits qui peuvent sécher, sera là. Après avoir fait sécher une pomme, voila que j’ai mis une banane, après deux jours de séchage le résultat n’est pas mauvais.

courbes

Jeudi et vendredi il n’y avait pas l’extracteur d’air. Je lis la température toutes les heures en commençant vers 9 heures du matin jusque 19 ou 20 heures.

Cette extracteur d’air est un petit ventilateur d’ordinateur qui fonctionne en 12 volts, qui est alimenté par un panneau  solaire.

Le caisson de séchage possède deux aérateurs dont un avec le ventilateur, c’est peut-être un peu léger mais comme j’ai l’intention de le refaire j’en profiterais pour installer un extracteur plus gros.

Voila je pense que ce sera le dernier article de blog pour ce séchoir solaire, mais qu’elle sera mon prochain projet ? Vous le saurez dans quelques jours…

Publicités

Suite du projet solaire…

Voila après quelques semaines de bricolage je suis arrivé à construire un séchoir solaire qui ne réclame aucune énergie nucléaire, qui m’a coûté seulement quelques euros, les vis et les tasseaux en bois, tout le reste c’est de la récupération.

C’est un séchoir qui devrait pouvoir être opérationnel quelques années en le préservant des épisodes pluvieux (il y a deux panneaux d’agglomérés qui ne supportent pas l’eau), ce sera sans doute un de mes prochains bricolages (refaire le coffre de séchage).

Alors j’ai remplacé la charnière en chambre à air par deux en laiton que j’ai retrouvé dans mon bric à brac, mis un loquet en bois pour fermer la porte, fait deux clayettes en bois recouvertes de moustiquaire.

J’ai posé des bandes d’adhésif pour isoler un peu plus le coffre de chauffe et éviter les pertes de chaleur. J’ai mis deux jambes de force pour consolider les pieds arrières.

Voila donc en images le projet pratiquement fini, il a fallu deux jours pour faire sécher une pomme coupée en rondelles (soit 2 x 8 heures de soleil), c’était avant que je fignole l’isolation et mon séchoir était au milieu de la pelouse.

IMG_9932

Maintenant je pense que pour récupérer un maximum de chaleur je vais le laisser à l’entrée sur les pavés.

Pour accélérer le processus de séchage je pense qu’il faudrait ajouter sous la vitre une tôle noire mais pour le moment ce n’est pas d’actualité. En ce début de printemps je suis arrivé à faire monter la température à 42°C avant le fignolage d’isolation.

J’ai mis le coffre en place cet après-midi vers 15h30 , quand j’ai fait les photographies, le thermomètre affichait 19°C, il est actuellement 16h30 et il y a 43°C dedans.

 

La gazette du village, suite…

Après quelques semaines les travaux avancent dans le village, la future maison médicale est en train de sortir de terre.

On ne peut pas dire qu’il y a une grosse équipe qui travaille sur le chantier, j’ai compté  le jour où j’ai fait ces photographies seulement deux maçons.

Le futur bâtiment réunira en son sein, sur 660 m² environ, 3 médecins généralistes, un dentiste, 2 kinés, un cabinet de 3 IDE, un pédicure podologue, une sage-femme, un
orthophoniste, 2 bureaux partagés pour un psychologue et une diététicienne et, enfin, une secrétaire de coordination. Le chantier est prévu sur une période de 10 mois environ.

 

Premier test… suite du projet solaire.

Voila la phase de test est arrivée, pour le moment il n’y a pas de tôle dans le caisson et c’est juste la peinture noire qui amplifie la chaleur, j’ai mis un thermomètre pour voir si l’effet escompté était présent.

Quand j’ai installé le séchoir sur la terrasse à 15h30, il faisait entre 15 et 16° C, j’ai un arbre qui fait un peu d’ombre. j’ai mis le thermomètre dans le caisson, à 16 heures il affichait 21° C, à 16h30 il est à presque 25° C.

Il est 17h, on peut lire qu’il y a 30° dans le coffre et toujours 15 à 16°C dehors.

Je ferais un nouveau test demain car le soleil devrait être plus présent.

J’ai taillé quelques petites branches de noisetier pour faire sécher une pomme.

Ce matin, installation de la porte, avec une charnière faite avec un morceau de chambre à air, un autre morceau me sert aussi pour fermer et maintenir la porte fermée. J’ai mis quatre tasseaux pour faire office de rail pour les prochaines clayettes que je fabriquerais dans les jours à venir.

J’ai installé un système astucieux  qui me permet de retirer le coffre de séchage pour le rentrer durant la nuit ou lorsque le temps semble menaçant.

Un écrou papillon serre une cale qui maintient le coffre en place, après l’avoir desserré on fait un petit quart de tour à la cale et on peut retirer la caisse.

Mardi 17 avril, premier test, j’ai mis en place le séchoir pour qu’il profite un maximum du soleil.

Départ en température vers 9h45 avec 18°C et un maximum de 37°C vers 18h.

Le cheval de Trait.

L’ utilisation du cheval de Trait s’adapte parfaitement à la production biologique et biodynamique.
L’Énergie cheval, une alternative au travail motorisé dans le respect des terroirs.

À l’heure où de plus en plus de vignerons se tournent vers une culture davantage raisonnée de leurs vignes et reviennent au travail du sol plutôt qu’aux pesticides, une méthode ancestrale refait son apparition : le cheval de trait.

Une association, Équilandes les traits du Val de Loire, basée à Boulleret, l’a bien compris et propose ses services aux vignerons, mais aussi aux maraîchers, pour leurs champs, et aux collectivités, pour leurs espaces verts.

Ce dernier week-end, nous sommes allés nous promener sur un petit marché sur la commune de Sancerre, et nous avons pu assister à une démonstration du travail au cheval de Trait.

IMG_9898IMG_9912IMG_9913IMG_9918

 

 

 

Mon dernier projet, épisode 3

Voila l’état d’avancement de futur séchoir solaire, après un premier essai de peinture naturel pas vraiment formidable, le deuxième exercice semble plus concluant.IMG_9863IMG_9864IMG_9867IMG_9865

J’ai posé une moustiquaire sur l’arrivé d’air en bas du caisson de chauffe, les trous de sortie ont été fait avec la nouvelle scie cloche, j’ai mis du mastic de vitrier pour boucher les joints entre les planches.

La caisse de séchage est presque terminée, il me reste la porte à installer et faire quelques trous pour gérer le flux d’air de ventilation.

IMG_9862

Il me reste à fixer 4 petits tasseaux qui supporteront les clayettes de séchage à l’intérieur du coffre et fabriquer ces dernières.

Ensuite il me restera à attendre les fruits et surtout le soleil pour tester cette construction.

Peinture suédoise

Écologique et ultra-économique, la peinture suédoise, ou peinture à la farine, est une  formidable alternative pour l’environnement.

Matériel

Une grande marmite (la peinture nécessite d’être cuite)
Un malaxeur à peinture (un fouet peut aussi faire l’affaire pour des quantités de peinture réduites)

Ingrédients (pour un litre de peinture)

1 litre d’eau
100 g de farine de blé
200 g de pigments colorés naturels ou de blanc de Meudon pour une peinture blanche
10 cl d’huile de lin
2 cl de savon noir liquide

Mode d’emploi

Dans la marmite, délayez la farine dans 20 cl d’eau. Portez le mélange à ébullition sans arrêter de remuer. Ajoutez progressivement le reste de l’eau et continuez de remuer.

Après quelques minutes et une fois le mélange homogène, ajoutez les pigments. Incorporez l’huile de lin au mélange et faites cuire encore un quart d’heure. Ajoutez enfin le savon noir liquide pour finir de lier la préparation.

Laissez refroidir : votre peinture écologique est prête. Si la peinture vous paraît trop épaisse, ajoutez un peu d’eau.

Versez la peinture dans un récipient hermétique.

Sources: ICI

IMG_9857.JPG

Ma recette est un peu différente mais la fabrication est la même.

1/2 litre d’eau
50 grammes de farine
100 grammes de charbon de bois pilé dans un sceau.
5 cl d’huile de lin
1 cl de savon noir liquide

Vous arrivez à faire une béchamel liquide d’une couleur noire après 20 ou 25 minutes.

Cette peinture va me servir pour peindre le caisson qui va servir de radiateur pour mon futur séchoir solaire.

séchoir-solaire-anatolev1

 

Mon dernier projet, épisode 2

Suite du projet de séchoir solaire, la construction avance doucement à cause d’un petit problème mécanique, la scie cloque qui me sert pour percer les trous d’aération m’a lâché au milieu du deuxième trou.

IMG_9846

C’est un vieil outil qui doit avoir plus de 25 ans, j’ai déjà bricolé une fois pour lui donner une seconde vie, mais il n’y a plus rien à faire.

scie-cloche-amovible

Je suis donc coincé le temps d’aller faire les courses, mais cela ne m’empêche pas de poursuivre le reste. Aujourd’hui, je me suis attaqué au caisson qui fera office de radiateur, j’ai fait le fond et fixé.  Quand ce sera terminé je passerais un peu de peinture maison noire  à l’intérieur du caisson.

Voila c’est terminé pour cet épisode.

Mon dernier projet…

Actuellement je suis en train de réfléchir à la construction d’un petit séchoir solaire, il parait que le réchauffement climatique est sur les rails, en ce moment ce n’est pas vraiment le cas et on se demande quand viendra le printemps.

Enfin toujours est-il que depuis quelques semaines je cherche à construire un petit séchoir pour  faire sécher quelques fruits et autres herbes durant la belle saison, sur ma terrasse j’ai remarqué qu’en plein soleil il n’était pas facile d’y rester, les murs couleur pierre renvoient la chaleur et elle est exposé au sud ouest.

Partant de cette constatation, je me suis dit que je pouvais utiliser cette chaleur à bon escient, mais comment faire pour accélérer le processus et déshydrater la nourriture?

C’est donc pour cela que je cherche à construire quelque chose qui ressemble à cela.

séchoir-solaire-anatolev1.png

En attendant le soleil voila donc en quelques images ce que je suis en train de faire dans mon sous-sol.

IMG_9839IMG_9842IMG_9841

Il est monté provisoirement pour donner une idée de ce que sera le séchoir, pour l’instant la chambre de séchage est un cageot, il manque le fond du coffre qui fait office de radiateur, bien entendu comme tout ce que j’envisage le résultat ne sera peut-être pas au rendez-vous, peut-être qu’une fois terminé il ne ressemblera plus du tout à cela mais c’est cela qui fait le charme du bricolage.

Voila donc le premier épisode.