La forge d’anatole…

Vous le savez j’ai toujours des projets plein la tête et l’autre jour je suis tombé en panne avec le ventilateur de forge, je n’ai pas encore eu le temps de regarder de quoi il retourne mais cela reste dans les cartons.

Alors devant l’augmentation des tarifs d’EDF et puisque nos dirigeants nous préconisent de faire des économies je me suis mis en tête de fabriquer un soufflet de forge japonais car je n’avais pas l’envie de faire un soufflet classique avec du cuir et tout ce qui va avec.

Le principe est simple, une boite carré avec deux entrées et une sortie vers la tuyère, des clapets se chargent de faire le boulot dedans.

Un petit dessin pour éclaircir le chantier.

Ce n’est pas le modèle le plus commun qu’on peut trouver mais c’est pour moi le plus facile à construire.

Alors je suis parti d’une caisse de vin en bois de récupération, je n’ai pas les moyens de commander ce genre de produit et j’ai construit le socle sur lequel mon piston va reposer, dessous sera la chambre d’évacuation vers la tuyère avec sa sortie cylindrique.

La boite en question, ensuite j’ai fait deux ouvertures dans la chambre avec deux clapets taillés dans du contreplaqué plutôt fin mais que j’ai lesté quand même un peu.

Le clapet une fois lesté, j’ai taillé mon piston à la bonne dimension et je l’ai emmailloté dans un morceau de coton, une vieille chemise dans laquelle j’ai cousu les sacs pour le cornhole.

Ensuite j’ai ouvert un coté de la boite pour passer le manche du piston et procédé à quelques renforcements pour guider le tasseau coulissant.

J’ai installé la planche de sortie avec son petit renfort pour le tuyau qui partira vers la tuyère, puis j’ai fait deux trous pour l’entrée d’air en haut de la boite.

Toujours en installant un clapet à l’intérieur, sur le tasseau vous remarquerez un point de repère noir c’est pour limiter la course, il y en a deux.

Voila l’engin une fois terminé, pour améliorer l’étanchéité j’ai fait de la pâte à bois (mélange de sciure et colle à bois) et ainsi combler les petits trous.

La pluie étant sur le point d’arriver chez nous je ne sais pas quand je pourrais tester ses capacités mais ce sera sans doute l’occasion de faire un nouveau billet.

Publicité

La forge d’anatole…

Toujours dans le but d’améliorer ma petite forge, je bricole des petits trucs comme un tisonnier racloir, vous l’avez vu il y a peu j’ai remis en état un souffleur de forge mais comme il ne comporte pas de variateur je ne peux pas régler son débit, alors je me suis mis à la recherche d’un système simple qui pourrait gérer cela.

Tisonnier

Un forgeron a fait une petite boite en bois qui permet de faire le travail et qui s’installe entre la tuyère et le ventilateur. Une tige carrée permet d’ouvrir ou fermer, simple comme bonjour 🙂

boite à clapet.

En plus cette boite me permet de compenser la différence de taille entre la tuyère et la sortie du ventilateur.

Entrée avec le volet ouvert.

Pour construire la manette qui permet de basculer le volet, j’ai pris une petite barre d’acier de section carrée, plié à l’équerre et fait deux petits trous pour la fixation du volet.

Manette de commande.

Une fois le système installé à l’intérieur j’ai refermé le boitier avec deux petites plaques de contreplaqué collé et clouté.

Ici au séchage.

Finalement après séchage, je me suis rendu compte que ce n’était aussi facile que cela, j’ai donc démonté la boite, changer le clapet qui n’était pas ajusté et j’ai fixé le couvercle avec des vis pour un éventuel re-démontage, ça marche beaucoup mieux.

Ventilateur et sa boite à clapet.

Voila l’engin qui s’adaptera sur le tuyau de la tuyère, faudra peut-être raccourcir le levier pour des raison pratique.

Le bouton marche-arrêt va être installé dans une boite de dérivation en plastique lors de mes prochaines courses, cela fera plus propre et plus sécurisé.

Rando de léo…

Ce week-end c’était la rando de Léo et comme l’année passée nous avions passé une belle matinée nous avons récidivé en 2022.

rando de Léo.

Comme l’année passée les mêmes se sont perdus, c’est pourtant pas bien compliqué de suivre les flèches et le plan.

Nous étions la plupart du temps sous les arbres même si nous avons eu un passage en plein soleil mais ce n’était pas la canicule.

le départ sur le chemin carrossable.

les champs.

Il nous faut rejoindre la petite rangée d’arbres en empruntant le chemin forestier qui fait le tour du champs.

le chemin forestier.

encore des champs.

roue de tracteur.

On trouve parfois de drôles de choses dans le bois.

cabane de chasse.

à quoi sert cet abri ?

Petit quiz: à quoi sert le petit abri que vous voyez au fond ?

Jeu en bois…

En faisant un peu de tri dans des vieilles revues j’ai retrouvé un article sur les jeux du Nord, et c’est « La Chole » qui a retenue mon attention, c’est une variant de la crosse, le jeu de golf qui se pratique en plaine.

Dans mon stock de bois j’avais un rondin de frêne qui pourrait convenir pour faire un maillet, un perche de noisetier fera office de manche et je ferais une boule en bois avec les moyens du bord.

Voila donc en image ma création, me reste à trouver une règle de jeu pour animer un après midi.

le maillet et sa boule.

boule amusante.

jeu bois.

La boule a la particularité de n’être pas tout à fait ronde, ce qui donne du piment au jeu, me reste à tester sur le terrain avec de vrais joueurs.

Cadeau d’anniversaire…

Vous le savez j’aime bricoler, inventer des trucs parfois étranges, qui ne servent pas à grand chose et le mois prochain je suis invité à un anniversaire, alors comme je ne veux pas arriver les mains vide je me suis dit qu’il faudrait bien préparer une petite bricole, comme j’aime bien rigoler aussi c’est l’occasion de tester mon sens de l’humour, si l’année prochaine je ne suis pas invité je saurais pourquoi 🙂

Celui qui fêtera son anniversaire me fournit en capsules de bière pour un projet musical qui n’a pas eu l’honneur de figurer sur le blog (je viens de m’en rendre compte).

Je vous laisse mariner quelques jours pour savoir à quoi peut bien servir cet engin diabolique qui m’a pris un peu moins de trois quart d’heure pour sa réalisation.

la forêt enchante murlin.

Dans le cadre du festival Nuits des Forêts qui se déroule partout en France du 17 au 26 juin nous avons eu l’occasion de visiter le site des établissements Charlois situé en forêt de Bertranges.

Nous avons pu découvrir l’art de la tonnellerie traditionnelle, discuter avec des planteurs de micro-forêt, grimper dans une cabane perchée à 12 mètres de haut, s’entretenir avec des artistes de Street Art dans un cadre original et sympathique.

Si vous avez raté ce premier week-end, il y a encore une session de rattrapage les 25/26 juin 2022, à Murlin dans le département de la Nièvre.

Une fois n’est pas coutume…

Vous connaissez mon amour du bricolage et je vous montre souvent les produits dans leurs phases finales, alors aujourd’hui je vais vous montrer les quelques déboires qui sont venus perturber mon projet.

premier prototype.

Voila donc la première pièce que j’avais fabriqué, c’était plutôt bien fait, l’alignement des trous n’était pas trop mal. Mais lorsque j’ai voulu placer les brosses à dents dans les trous ils n’étaient pas assez large, lorsque j’ai agrandi la sanction a été sans retour.

deuxième prototype.

Pour ce deuxième porte-brosses à dents, c’est l’alignement qui n’est pas terrible et puis les manches de brosses ne rentrent toujours pas puisqu’après une petite enquête il s’avère qu’au plus épais il faut compter jusqu’à 15 millimètres et ici je n’ai en ma possession d’un foret de 12.

troisième essai.

Pour ce troisième essai je ne suis pas loin du résultat, il faudra encore quelques petits coups de lime mais je pense que ce sera le dernier pour le moment.

version finale ?

J’ai réduit le nombre de trous pour les brosses et j’ai taillé une nouvelle forme.

Comme à mon habitude, les prototypes sont taillés dans des morceaux de bois résultat du recyclage, pour l’occasion un vieux portail en bois exotique qui avait pris sa retraite après vingt ans de bons et loyaux services.

Voila mon dernier essai, je me suis rendu compte qu’il y avait des brosses à dents de diverses tailles au niveau du manche, alors on se retrouve par moment avec la brosse qui rentre à peine et d’autres où c’est l’inverse car elle n’est stoppée qu’avec la touffe de poils.

Ce n’est donc pas l’objet idéal pour faire sécher sa brosse à dents et chez nous le gobelet en verre a encore de bons jours devant lui.

Prochain projet…

Un fidèle lecteur de mon blog m’a demandé de lui fabriquer un porte brosses à dents en bois, il m’a donc envoyé une image et à moi de me débrouiller pour refaire quelque chose y ressemblant.

https://i.etsystatic.com/15530751/r/il/52effd/1878838400/il_794xN.1878838400_f8l1.jpg

Voila donc un premier prototype sur une feuille de papier en taille réelle.

porte brosses à dents.

Un petit retour en arrière quand j’étais au lycée technique pendant les cours de dessins il y quarante cinq ans.

Me reste à trouver un morceau de bois qui pourra faire l’affaire 🙂 ce sera l’objet d’un prochain billet peut-être ?

Le mérelle…

Alors que je feuilletais un livre sur les Celtes à la bibliothèque, j’ai vu qu’ils parlaient de jeux anciens, comme le Mérelle, dans l’exemple ils fabriquent la table et les pions en terre mais je n’en avais pas sous la main.

J’ai donc récupéré un morceau de planche dont j’ai découpé en carré, pour faire les pions c’est dans des bouchons de liège que j’ai taillé les rondelles, que j’ai peint avec un vieux vernis à ongle, 9 vert et 9 rose.

mérelle en bois.

J’ai récupéré un boite de caramels breton qui était vide, je me demande qui les a mangés 🙂 .

Pour garder à porter de main la règle du jeu j’ai installé une petite pochette au dos pour l’insérer et j’ai mis quatre coussins en feutrine.

règle du jeu.

Jeu de plateau :

9 pions d’une couleur et 9 pions d’une autre.

But du jeu :

Aligner 3 pions d’une même couleur sur une ligne, pour manger successivement 7 pions à l’adversaire.

Phase 1 (déplacement) :

Les joueurs jouent à tour de rôle. Le joueur qui commence est tiré au hasard. Pendant les 9 premiers tours, chaque joueur place un pion. Si un alignement de 3 pions (en suivant le tracé) est formé, un pion adverse est capturé. Un pion dans un alignement constitué est protégé, il ne peut être mangé.

Phase 2 (mouvement) :

A partir du 10ème tour, à tour de rôle, chaque joueur déplace un pion vers le point le plus proche. Lorsqu’un joueur parvient à aligner 3 pions de sa couleur, il mange un pion à l’adversaire (sous réserve que celui-ci ne soit pas dans un alignement constitué).