La Carotte sauvage…

La carotte était déjà, au temps des Gaulois, notre légume national, puisque Pline l’appelait pastinaca gallica, c’est à dire « nourriture de Gaulois ». Mais il faudra vraiment attendre le Moyen Âge pour que la carotte soit sur toutes les tables.

Les graines de carotte ont les même vertus propriétés apéritives, digestives, carminatives et galactogènes que celles des autres ombellifères (anis, fenouil).

Actuellement c’est la fin de saison pour les carottes sauvages, mais on trouve encore les petits paniers renfermant les graines.

carotte sauvage

graines de carotte sauvage.

Vous le savez je teste souvent des recettes de cuisine avec des plantes sauvages, je n’ai donc pas manqué de faire des panna-cota à la carotte sauvage.

Dégustation à venir.

panna-cota.

Je ne vais pas vous mentir, ce n’est pas un dessert à tomber parterre, le goût de la carotte c’est un peu perdu, c’est vraiment léger mais cela a le mérite d’avoir été testé.

Et puis j’ ai récupéré des graines qui sont en train de sécher pour servir comme aromatiques.

Sources: Petit Larousse des plantes Médicinales.

Vendanges…

Comme un peu partout dans le pays les vendanges sont précoces cette année, fraichement ramassé ce matin aussitôt (ou pratiquement) foulé au moulin à légumes dans l’après midi.

Ce ne sera pas la récolte du siècle mais l’occasion de nous rappeler notre première vendange à la maison avec les enfants qui avaient foulé le raisin dans une grosse bassine avec leurs pieds.

L’autre jour j’avais fait quelques pots de gelée de pommes mais cette fois j’en ai pas alors j’ai transformé la récolte en jus, mais pas de quoi en stériliser comme vous pouvez le remarquer.

jus après foulage dans le moulin à légumes.

après une petite filtration.

Alors vous donner la dominante principale de ce jus ?

C’est surtout celui du raisin sans pesticide, un peu acidulé avec des notes de fruits rouges.

L’amarante.

Non, je ne vais pas vous parler de Florence Foresti ou de GiedRé.

Je vais vous parler de l »Amarante cette petite plante annuelle de 15 cm à 1,50 , dressée, verte ou rougeâtre, glabre en bas, légèrement poilue en haut. Parfois, elle porte de nombreuses ramifications à la base.

Aucune odeur ne se dégage quand on froisse les feuilles, on peut manger les jeunes feuilles de la base ou les jeune pousse qui se consomment crue ou cuites au printemps ou à l’automne, les graines peuvent être récoltées, moulues puis mélangées à la farine.

Les belles amarantes rouge semées comme ornementales sont comestibles.

Ici c’est dans mon potager qu’elles poussent sans que j’ai apporté une seule graine, chaque année j’en laisse quelques spécimens pour ornementer mon jardin.

amarante.
graines d’amarante.

juste ramassées.

Sources: Récolter les jeunes pousses des plantes sauvages comestibles aux Éditions de Terran.

Les qualités nutritionnelles des graines sont larges et diversifiées :
Elles sont une bonne source de protéines et notamment de lysine, un acide aminé excellent pour le cerveau et la mémoire. Associées à des céréales, elles sont idéales pour les sportifs et les végétariens.
Elles sont riches en fer, mais ce dernier doit être associé à de la vitamine C pour une meilleure absorption. En effet, le fer d’origine végétale est moins bien assimilé par le corps.
Naturellement riches en fibres, elles améliorent le transit intestinal.
Elles sont sans gluten et disposent d’une bonne teneur en amidon, ce qui les rend très digestes et parfaites pour les intolérants au gluten atteints de la maladie cœliaque.
Enfin, elles sont sources d’importantes quantités de minéraux comme le calcium (parfait contre l’ostéoporose), le magnésium ou le zinc. Les graines d’amarante contiennent également de l’acide folique (vitamine B9) qui joue un rôle important dans le développement du système nerveux de l’embryon lors des premières semaines de grossesse.

Sources: https://www.jardiner-malin.fr/sante/amarante.html

Le pic vert.

Le pic vert est un oiseau de la forêt. Il vit dans les milieux boisés ouverts, les clairières, les futaies de feuillus, les bosquets, les haies arborées et les vergers. On le trouve également dans les parcs et les jardins boisés aux alentours des habitations.

Le pic vert est un oiseau solitaire excepté lors de la période de reproduction et de nidification où on le rencontre en couple ou en famille.

Plutôt timide, l’oiseau reste discret et constamment sur ses gardes, notamment lorsqu’il est au sol à la recherche de nourriture. A la moindre alerte, il s’envole se mettre à l’abri sur l’arbre le plus proche en se cachant derrière le tronc et en tournant autour pour se cacher d’un prédateur potentiel.

Ce n’est pas souvent que nous avons l’occasion de voir ce bel oiseau, même si nous l’entendons assez souvent.

Un dicton météo dit:

Quand le pic-vert crie, il annonce la pluie.

pic-vert

au casse-croûte.

il me semble avoir vu quelque chose.

Ici, je pense que c’est un jeune à cause de sa tête mouchetée, c’est le pic qui prend la majeure partie de sa nourriture au sol et inspecte moins les arbres.

Sources: les oiseaux de nos régions aux Editions du Rocher.

Oxalis corniculé.

Oxalis corniculata, l‛oxalis corniculé est une petite plante soit annuelle ou bisannuelle, appartenant à la famille des Oxalidacées. Distribué actuellement sur tous les continents, l‛Oxalis corniculé est parfaitement rustique en climat tempéré. Oxalis corniculata est une jolie petite plante, surtout la forme atropurpurea, aux feuilles rouges, cependant pour beaucoup de jardiniers, elle passe au statut d‛adventice tant sa multiplication est efficace. Il semblerait qu‛elle apparaisse d‛ailleurs spontanément assez souvent par germination des graines apportées dans le terreau en sac. En dehors des jardins et des pots, Oxalis corniculata croît dans les milieux perturbés : friches, remblais, champs..

Haute de 5 à 10 cm, Oxalis corniculata développe une racine pivotante, peu épaisse, qui s‛enfonce sur 10 à 15 cm et peut développer par la suite des tiges souterraines.

Plusieurs branches rampantes s‛allongent de 10 à 30 cm, capables de s‛enraciner parfois à un nœud en contact avec la terre. Les feuilles, longuement pétiolées sont divisées en 3 lobes en forme de cœur, capables de se plier en deux la nuit, mais aussi pour éviter les trop fortes chaleurs en milieu de journée. Il en existe une forme verte et une forme pourpre, plus décorative.

Les fleurs naissent sur de longs pédoncules, par 2 à 5, à l‛aisselle des feuilles. Ce sont de petites corolles jaunes à 5 pétales de 1 cm de large.

Oxalis corniculata fleurit de mai à septembre.

Les fleurs sont autofertiles et produisent des graines dans un fruit allongé qui explose à maturité : les graines sont ainsi violemment projetées à plus de 2 m ! Le moindre contact avec les fruits mûrs déclenche cette action.

Sources: le Guide des plantes des villes et des villages et Plantes sauvages à l’usage des randonneurs.

oxalis.

oxalis

Le sel d’oseille, tiré de l’acide oxalique qui a donné son nom à la plante, sert, entre autres, à effacer les taches d’encre ou à nettoyer les cuivres. La plante est rafraîchissante et dépurative en quantités modérées.

abutilon d’avicenne.

Cette plante herbacée a un port dressé et mesure de 50 à 200 cm de hauteur. Ses tiges finement velues sont rarement ramifiées, sauf aux extrémités. Les grandes feuilles cordiformes lancéolées sont veloutées, à bordure plus ou moins profondément dentée. Elles mesurent de 4 à 17 cm de longueur pour 5 à 20 cm de largeur. La racine, d’abord de type pivotant, développe par la suite quelques racines latérales.Cette plante, originaire du centre-sud de l’Asie (notamment de l’ouest de la Chine), s’est répandue sur le globe terrestre par l’action de l’homme. L’introduction dans d’autres pays a parfois été intentionnelle, car Abutilon theophrasti est une source de fibres textiles, mais elle a parfois été accidentelle, par des lots de produits végétaux (foin, paille, graine, etc…) contaminés par des graines d’abutilon.
Elle pousse en terrain dégagé, dans les terrains vagues ou en friche, sur les bords de route, dans les prairies, les champs cultivés ou les jardins.

Selon PlantNet cette plante que j’ai pu rencontrer à deux endroits différents est l’Abutilon d’Avicenne, Il y a déjà quelques années que j’avais remarqué cette plante mais je pensais que c’était une Rose Trémière qui s’était installé ou un Catalpa échappé d’un terrain proche et apparemment il y a un autre spécimen dans le centre du village.

Selon Agrobase , Abutilon d’Avicenne est une espèce de plantes herbacées annuelles de la famille des Malvaceae. Cette espèce cultivée pour ses fibres textiles produit de grandes quantités de graines et est surveillée pour son caractère invasif dans plusieurs pays, elle a de plus démontré une action négative sur certaines cultures telles que le soja ou le maïs.

Mon dernier projet…

Vous le savez maintenant j’ai toujours des idées, parfois des gros délires aussi mais le dernier en date c’est celui de faire un herbier numérique, la condition c’est d’utiliser une solution libre pour construire ce fichier.

Scribus est un logiciel de Publication Assistée par Ordinateur qui fait bien le boulot, qui est libre et traduit en Français, j’ai encore quelques difficultés pour insérer un Index mais trouverais sans doute une solution (si vous avez une idée, les commentaires).

Mon idée ce n’est pas répertorier toutes les plantes mais seulement celles qui colonisent les trottoirs de nos villes et villages, en faire un fichier numérique sous forme de fiches descriptives et dans la foulée mettre en avant celles qui risquent de devenir invasives.

Pour commencer il faut photographier les plantes dans leur environnement, la plante en entier, les feuilles et les fleurs ainsi que les fruits lorsqu’il y en a. Pour ce premier exercice je vais me contenter d’un périmètre de 300 m autours de la maison, ce qui va donner du travail (environ une trentaine de plantes).

Ensuite faire une reconnaissance des plantes en étant le plus précis possible tout en sachant que je ne suis pas botaniste.

Restera à mettre tout cela dans Scribus pour en sortir un livret pdf.

Un aperçu de la page de couverture.

herbier numérique.

Pour le moment c’est un projet qui ne demande qu’à s’épanouir, qui a déjà été fait dans certaines villes comme Bruxelles et en région Parisienne.

Le mouron rouge.

Le mouron rouge est une petite plante rampante, haute de 10 cm, large de 40 environ. Elle produit de fines tiges presque quadrangulaires portant des feuilles opposées ovales, glabres et sans pétiole, séparées d’assez longs entrenœuds. Les fleurs naissent à l’aisselle de chaque feuille, portées par un long pédoncule floral. Ce sont de petites fleurs aux 5 pétales étalés et réguliers, soudés uniquement à leur base. Les fleurs sont rouge, orangé ou bleu, selon les individus ou selon l’acidité du sol d’après certaines théories, et présentent une gorge pourpre.

mouron rouge.

Les feuilles sont opposées, la tige est carrée, glabre, souple et très ramifiée, la nocivité de la plante est due à sa richesse en saponines, elle n’est pas mortelle et une consommation accidentelle ne nécessite pas d’aller aux urgences, par contre elle est mortelle pour les lapins et les poissons.

Sources: Récolter les jeunes pousses des plantes sauvages comestibles (édition Terran).

mouron rouge.

Une enquête pour anatole…

Alors que je faisais un petit tour du jardin, je remarque une grosse abeille charpentière qui vient fureter autour du nichoir pour mésanges.

L’insecte fait plusieurs fois le tour du logement sans jamais s’introduire dedans avant de prendre la clé des champs, curieux par nature je m’approche du tronc que j’ai transformé en habitation à loyers modérés pour examiner la chose.

nichoir a loyer modéré.

Il semble qu’un locataire se soit installé sans en parler au syndic, au pied du logement je remarque quelques petits tas de sciure et par moment certains copeaux tombent.

tas de sciure.

En levant les yeux je remarque deux petits trous par lequel s’échappe les petits restes de casse-croûte du visiteur et squatteur.

trous d’éjection.

J’ai une petite idée sur l’identité de l’insecte qui fait ses courses à la maison mais pour le moment je n’ai pas encore pu le prendre en flagrant délit de vol de matière première.

J’attends vos idées.